Anthropologie psychanalytique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'anthropologie psychanalytique est une discipline psychanalytique issue essentiellement de deux ouvrages de Freud Totem et Tabou (1913) et Malaise dans la civilisation (1930). Ces deux ouvrages ouvrent la voie à l'analyse du collectif, fondement inextricable de l'analyse du Moi.

Lacanisme[modifier | modifier le code]

Même si le terme d'« anthropologie psychanalytique » fut récusé par Lacan, c'est pourtant deux de ses héritiers contemporains Paul-Laurent Assoun et Markos Zafiropoulos qui poursuivent aujourd'hui cette problématique initiée par Freud.

Méthode[modifier | modifier le code]

L'anthropologie psychanalytique se distingue de l'ethno-psychanalyse ou de l'ethno-psychiatrie par son fondement théorique presque exclusivement centré sur le corpus freudo-lacanien. Ce domaine de recherche se traduit par l'actualisation constante (à travers notamment de multiples recherches, interdisciplinaires) du malaise dans la culture.

Références[modifier | modifier le code]