Paul-Laurent Assoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paul-Laurent Assoun
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Professeur des universités
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Paul-Laurent Assoun, né en 1948, est un psychanalyste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, il est docteur d'État en science politique en 1987[1].

Il est d'abord professeur à Nimègue, où il enseigne la philosophie sociale et politique de 1987 à 1993. Il est ensuite professeur à l'université Paris-VII où il dirige l'UFR de Sciences humaines cliniques jusqu'en fin 2007.

Il est membre de l'unité mixte de recherche du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) psychanalyse et pratiques sociales.

Paul-Laurent Assoun est également directeur des collections Philosophie d'aujourd'hui aux Presses universitaires de France (PUF), Psychanalyse et pratiques sociales chez Anthropos/Economica ainsi que membre du comité de rédaction de la revue de psychanalyse penser/rêver (éditions de l'Olivier).

Il est psychanalyste praticien, adhérent de l'association Espace Analytique.

Son approche de l'inconscient freudien[modifier | modifier le code]

Après avoir récapitulé les quatre définitions freudiennes,
1. Une représentation telle que ne la remarquons pas, mais dont nous sommes prêts à admettre l’existence sur le fondement d’indices et de preuves d’autre sorte ; ensemble de « pensées latentes ».
2. Ensemble des pensées latentes qui malgré leur intensité et leur efficacité se tiennent — par suite d’un mécanisme de défense — loin de la conscience
3. Système d’activité psychique qui se manifeste à nous par la caractéristique que les processus qui le composent sont inconscients.
4. La représentions de chose seule

il montre la triple acception du terme inconscient :

  • Descriptive
  • Explicative
  • Topique dont les propriétés particulières sont :

– L'absence de contradiction et de négation ;
– Un processus (primaire) caractérisé par la mobilité des investissements ;
– L'atemporalité ;
– Le remplacement de la réalité extérieure par la réalité psychique[2]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages communs[modifier | modifier le code]

  • avec Gagey, Jacques, Psychanalyse et connaissance, Paris, Nouvelles éditions de l'Université.
  • avec Raulet, Gérard, Marxisme et théorie critique, Paris, Payot, 1978
  • De taken van de politieke wijsbegeerte en het onbewuste van de geschiedenis, disc. inaug., Nimègue, Université Radboud de Nimègue, in de Van Opzoomer à maintenant. Orations philosophiques aux Pays-Bas depuis 1846, 1983
  • Hedendaagse Franse Filosofen, réd. par Assoun et al., Assen, Van Gorcum, 1987
  • avec Zafiropoulos, Markos, Psychanalyse et pratiques sociales, Paris, Anthropos, 1994.
  • avec Zafiropoulos, Markos, La haine, la jouissance et la loi, Paris, Anthropos, 1995.

Préfaces et Direction d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Mettrie, Julien Offray de, L'Homme-machine, édition présentée et établie par Paul-Laurent Assoun, Paris, Denoël : Gonthier, 1981
  • Rée, Paul, De l'Origine des sentiments moraux, traduit de l'allemand par Michel-François Demet ; édition critique établie par Paul-Laurent Assoun, Paris, Presses universitaires de France, 1982.
  • L'individu comme sujet dans l'histoire, la culture et la foi : conférences et débats, collection : Cahiers recherches-débats, 1987 (autres auteurs : David Kessler, Pierre-Jean Labarrière)
  • Musil, Robert, Pour une évaluation des doctrines de Mach, trad. de l'allemand par Michel-François Demet ; éd. critique établie par Paul-Laurent Assoun Paris, Presses universitaires de France, 1985.
  • Stroeken, Harry, En analyse avec Freud, trad. du néerlandais, préf. et postf. par Paul-Laurent Assoun, Paris, Payot, 1987.
  • Gardaz, Michel, Marx et l'argent, préf. de Paul-Laurent Assoun : Paris, Economica, 1988.
  • Rosenzweig, Franz, Hegel et l'État, avant-propos de Paul-Laurent Assoun ; trad. et présentation de Gérard Bensussan Paris, Presses universitaires de France, 1991.
  • La Mettrie, Julien Offray de, L'homme-machine, précédé de Lire La Mettrie, par Paul-Laurent Assoun, Paris, Gallimard, 1999.
  • Comele Charles, Le travail de la mélancolie du philosophe, présentation de cas et d'entretiens de patients par Paul-Laurent Assoun, Paris, Retz, 2012 (à paraître).

Livres[modifier | modifier le code]

  • Freud et Nietzsche, PUF, Philosophie d'aujourd'hui, 1980.
  • Introduction à l'épistémologie freudienne, Paris, Payot, 1981.
  • L'Entendement freudien : logos et anankè, Paris, Gallimard, 1984.
  • Le Pervers et la femme, Paris, Anthropos, 1989.
  • Leçons psychanalytiques sur frères et sœurs.
    • Tome 1, Le lien inconscient
    • Tome 2, Un lien et son écriture
  • L'École de Francfort, Paris, PUF, 1987, 1990.
  • Le freudisme, PUF, coll. « Que sais-je ? », novembre 1990.
  • Le couple inconscient : amour freudien et passion postcourtoise, Paris, Anthropos, 1992.
  • Introduction à la métapsychologie freudienne, PUF, coll. Quadrige, février 1993.
  • Le fétichisme, PUF, coll « Que sais-je ? », juin 1994.
  • Le regard et la voix, Paris, Anthropos, 1995.
  • Freud et la femme, Paris, Calmann-Lévy, 1983, 1993, puis Payot, Rivages 1994.
  • Freud, la philosophie et les philosophes, PUF [1976], Quadrige, janvier 1995.
  • Freud et Wittgenstein, PUF, coll. quadrige, février 1996
  • Littérature et psychanalyse : Freud et la création littéraire, Paris, Ellipses, 1996.
  • Psychanalyse, PUF, coll. Premier cycle, Octobre 1997.
  • Corps et symptôme, Paris, Anthropos, 1997.
  • Marx et la répétition historique, PUF 1976, coll. « Quadrige », février 1999.
  • La métapsychologie, PUF, coll. « Que sais-je ? », 2000.
  • Leçons psychanalytiques sur le masochisme, Paris, Anthropos, coll. « Poche psychanalyse », 2003
  • Lacan , PUF, coll « Que sais-je ? », 2003, 2015, 2017.
  • Le démon de midi, Éditions de l'Olivier, avril 2008.
  • Dictionnaire des œuvres psychanalytiques, PUF, coll "Grands dictionnaires", septembre 2009.
  • L'énigme de la manie. La passion du facteur Cheval, Les éditions Arkhê, 2010.
  • L'excitation et ses destins inconscients, Paris, Presses universitaires de France, 2013[3].
  • Tuer le mort. Le désir révolutionnaire, Presses Universitaires de France - PUF, 2015
  • L'énigme conjugale : Psychanalyse du mariage, Presses Universitaires de France - PUF, 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse sous la dir. de Georges Lavau : [1].
  2. * Paul-Laurent Assoun, « L’objet métapsychologique : l’inconscient », dans : Alain de Mijolla et Sophie de Mijjola-Mellor, Psychanalyse, 1996, 5e édition, 2013, p. 269-277.
  3. Frédéric Rousseau, « L'excitation et ses destins inconscients, un court traité psychanalytique de l'excitation » oedipe.org, consulté le 6 décembre 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]