Ambassade de France en Albanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade de France en Albanie
Drapeau de la France
France
Lieu Rruga Skënderbej, 14
Tirana 1000
Coordonnées 41° 19′ 49″ nord, 19° 48′ 29″ est
Ambassadeur Christina Vasak
Nomination
Site web http://www.ambafrance-al.org/

Géolocalisation sur la carte : Albanie

(Voir situation sur carte : Albanie)
Ambassade de France en Albanie

Voir aussi : Ambassade d'Albanie en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France en Albanie est la représentation diplomatique de la République française auprès de la République d'Albanie. Elle est située à Tirana, la capitale du pays, et son ambassadrice est, depuis 2017, Christina Vasak.

Ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située au cœur de Tirana, dans la rue Skanderberg, surnommée la rue des Ambassades. Elle accueille aussi une section consulaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs de France en Albanie[modifier | modifier le code]

De À Ambassadeur
1922 1926 Jean Béguin-Billecocq[1]
1926 1929 Gaston de Vaux
1929 1934 Georges Degrand[2]
1934 1935 Marcel Ray
1935 1939 Louis Mercier
1939 1945 Fermeture de l'ambassade
1946 1946 Guillaume Georges-Picot [3]
1946 1948 Guy Menant[3]
1948 1950 André Chartier[3]
1950 1953 Georges Cassin[3]
1953 1956 M. Chassaing de Bourdeille[3]
1956 1961 Louis Keller[3]
1961 1963 Jean Aurillac[3]
1963 1966 Pierre Gorce[4]
1966 1969 Yves Pinauldt
1969 1972 Albert Vanthier
1972 1974 André Millot
1974 1977 François Desbans
1977 1978 Marcel Bouquin
1978 1981 Gabriel Lecomte
1981 1985 Marcel Martin
1985 1989 Philippe Legrain
1989 1992 Michel Boulmer
1992 1994 Jacques Faure
1994 1996 Louis Dominici
1996 2001 Patrick Chrismant
2001 2004 Michel Menachemoff
2004 2008 Françoise Bourolleau
2008 2011 Maryse Daviet
2011 2014 Christine Moro
2014 2017 Bernard Fitoussi[5]
2017 auj. Christina Vasak[6]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Les relations entre la France et l’Albanie sont anciennes. La France a joué un rôle important dans la survie de l’État albanais en 1916 en établissant un protectorat militaire sur la région de Korça. Entre les deux guerres, le lycée français de Korça a été créé pour contribuer à la formation de l'élite albanaise. La stratégie de la France est claire : que l'Albanie reste neutre, au centre d'une rivalité entre la Yougoslavie et l'Italie[7]. La légation est fermée en 1939, après l'entrée des troupes italiennes dans le pays.

La France a été le premier pays occidental à réactiver sa représentation diplomatique à Tirana en 1945. Ce n'est pourtant qu'en 1963 que la légation a été élevée au rang d'ambassade. La France a également participé au succès de l’opération Alba dirigée par l’Italie au printemps 1997, qui a permis de restaurer l’ordre et d’organiser les élections législatives de l’été 1997. La France et l’Albanie ont signé en 1994 un traité d’Entente et de Coopération[8] et le 28 mars 2017 le Partenariat de coopération stratégique.

Consulat[modifier | modifier le code]

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2016, 197 Français sont inscrits sur les registres consulaires en Albanie[9].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
54555656
2005 2006 2007 2008
799610090
2009 2010 2011 2012
86121172198
2013 2014 2015 2016
201196203197
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [10] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, le Kosovo, la Macédoine et le Monténégro élisent pour six ans un conseiller consulaire. Ce dernier a trois rôles :

  1. il est un élu de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. il appartien à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. il intègre le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, l'Albanie appartenait jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Vienne[11] comprenant aussi l'Autriche, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la Hongrie, la Macédoine, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie et la République tchèque, et désignant trois sièges. L'Albanie appartient désormais à la circonscription électorale « Europe Centrale et orientale » dont le chef-lieu est Varsovie et qui désigne trois de ses 19 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[12].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, l'Albanie dépend de la 7e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]