Ambassade de France en Jamaïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ambassade de France en Jamaïque
Drapeau de la France
France
Lieu 13 Hillcrest Avenue
Kingston
Coordonnées 18° 01′ 01″ nord, 76° 46′ 42″ ouest
Ambassadeur Jean-Michel Despax
Nomination
Site web Consulter

Géolocalisation sur la carte : Jamaïque

(Voir situation sur carte : Jamaïque)
Ambassade de France en Jamaïque

Voir aussi : Ambassade de Jamaïque en Belgique
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France en Jamaïque est la représentation diplomatique de la République française en Jamaïque. Elle est située à Kingston, la capitale du pays, et son ambassadeur est, depuis 2014, Jean-Michel Despax.

Ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située au 13 Hillcrest Avenue, à Kingston. Elle accueille aussi une section consulaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs de France en Jamaïque[modifier | modifier le code]

De A Ambassadeur
1962 1962 Cazin d'Honincthun[1]
1962 1964 Barthélemy Épinat
1966 1968 Jean Fournier de Montoussé (1912-1968)[2]
1968 1971 Michel Louet
1971 1974 Jacques O'Connor
1974 1979 Victor Garès[3]
1979 1982 André Mistral[3]
1982 1986 Jacques Massenet[3]
1986 1991 Michel Reuillard[3]
1991 1993 Patrick Amiot[3]
1993 1997 Georges Vinson[3]
1997 1999 Pierre Ariola[4]
1999 2000 Albert Salon
2000 2004 Pierre-Antoine Berniard[3]
2004 2008 Francis Hurtut[3]
2008 2012 Marc-Olivier Gendry[3]
2012 2014 Ginette de Matha[3]
2014 auj. Jean-Michel Despax[5]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Colonie britannique depuis 1670, la Jamaïque, après une brève appartenance à la Fédération des Indes occidentales, accède à l'indépendance le . La France possédait un agent consulaire à Kingston depuis le XIXe siècle, l'un d'entre eux fut Arnold Louis Malabre, qui resta plus de 35 ans à ce poste. Après l'indépendance, un ambassadeur résident fut nommé.

Bahamas[modifier | modifier le code]

Les Bahamas sont indépendantes depuis 1973. La France entretenait depuis le XIXe siècle une agence consulaire à Nassau (Nouvelle-Providence). Dès l'indépendance du pays, la France a nommé son ambassadeur de France en Jamaïque comme représentant français aux Bahamas, en résidence à Kingston. Depuis 2014, c'est l'ambassadeur de France au Panama qui est accrédité auprès du Commonwealth des Bahamas.

Consulats[modifier | modifier le code]

Les affaires consulaires des Bahamas relèvent du Consulat général de France à Miami ou du consul honoraire basé à Nassau, la capitale des Bahamas.

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2016, 159 Français sont inscrits sur le registre consulaire de Kingston[6].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
153 166 176 194
2005 2006 2007 2008
199 202 185 174
2009 2010 2011 2012
172 173 203 163
2013 2014 2015 2016
194 183 146 159
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [7] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant Cuba, la Jamaïque et le Panama élisent pour six ans un conseiller consulaire. Ce dernier a trois rôles :

  1. il est un élu de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. il appartient à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. il intègre le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, la Jamaïque et les Bahamas appartenaient jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Port-au-Prince[8], comprenant aussi Antigua-et-Barbuda, la Barbade, Cuba, la République dominicaine, la Dominique, la Grenade, Haïti, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et Trinité-et-Tobago, et désignant un siège. La Jamaïque appartient désormais à la circonscription électorale « Amérique Latine et Caraïbes » dont le chef-lieu est São Paulo et qui désigne sept de ses 49 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[9].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, la Jamaïque et les Bahamas dépendent de la 2e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]