Ambassade de France au Monténégro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade de France au Monténégro
Drapeau de la France
France
Lieu Atinska 35
Podgorica 81000
Coordonnées 42° 26′ 45″ nord, 19° 16′ 35″ est
Ambassadeur Christine Toudic
Nomination
Site web http://www.ambafrance-me.org/

Géolocalisation sur la carte : Monténégro

(Voir situation sur carte : Monténégro)
Ambassade de France au Monténégro

Voir aussi : Ambassade du Monténégro en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France au Monténégro est la représentation diplomatique de la République française au Monténégro. Elle est située à Podgorica, la capitale du pays, et son ambassadrice est, depuis 2016, Christine Toudic.

Ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située à Podgorica. Il n'existe à ce jour pas de consulat, les fonctions consulaires étant exercées à Belgrade.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ambassade de France était, au début du XXe siècle, située à Cettigne, alors capitale de la Principauté puis du Royaume du Monténégro. Elle avait été construite par l'architecte français Paul Guadet[1] en 1910, au cours de la période d'indépendance du Monténégro. La façade de cet immeuble de trois étages est décorée de carreaux de céramique polychrome. Le bâtiment, bien qu'étant assez délabré, abrite aujourd'hui la Bibliothèque nationale centrale, qui y conserve ses livres anciens et rares[2]. La ville a accueilli douze autres légations, qui se sont ouvertes entre le congrès de Berlin qui reconnut la souveraineté du Monténégro et la fin de la Première Guerre mondiale (Grande-Bretagne, Italie, Grèce, Turquie, États-Unis, Allemagne, Autriche-Hongrie, Belgique, Espagne, Bulgarie, Hongrie et Serbie).

Ambassadeurs de France au Monténégro[modifier | modifier le code]

De A Ambassadeur
1889 1891 Auguste Gérard[3]
2003 2007 Hugues Pernet[4],[5]
2004 2007 Yves Barelli[6]
2007 2007 Christophe Philibert[7]
2007 2010 Bernard Garancher
2010 2013 Dominique Gazuy-Fromaget
2013 2016 Véronique Brumeaux
2016 auj. Christine Toudic[8]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

La première représentation française au Monténégro date de 1879, avec l'arrivée du premier chargé d'affaires à Dubrovnik. La mission diplomatique a été transféré en 1886 à Cettigne. Le nouveau siège de la légation française ouvrit en 1910, au no 100 de la rue Njegoševa.

Le Monténégro étant devenu indépendant le , une ambassade de France de plein exercice a été ouverte le , succédant à un bureau de liaison qui dépendait de l'ambassade de France en Serbie-et-Monténégro.

Consulat[modifier | modifier le code]

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2016, 135 Français sont inscrits sur le registre consulaire au Monténégro[9].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
----
2005 2006 2007 2008
----
2009 2010 2011 2012
--111121
2013 2014 2015 2016
120133132135
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [10] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, le Kosovo, la Macédoine et le Monténégro élisent pour six ans un conseiller consulaire. Ce dernier a trois rôles :

  1. il est un élu de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. il appartient à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. il intègre le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, le Monténégro appartenait jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Vienne[11], comprenant aussi l'Albanie, l'Autriche, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la Hongrie, la Macédoine, la Pologne, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie et la République tchèque, et désignant trois sièges. Le Monténégro appartient désormais à la circonscription électorale « Europe centrale et orientale » dont le chef-lieu est Varsovie et qui désigne trois de ses 19 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[12].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, le Monténégro dépend de la 7e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]