Ambassade de France au Royaume-Uni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade de France au Royaume-Uni
Drapeau de la France
France
Vue de la mission diplomatique
L'ambassade, vue de South Carriage Drive.

Lieu 58 Knightsbridge
Londres SW1X 7JT
Coordonnées 51° 30′ 09″ nord, 0° 09′ 30″ ouest
Ambassadeur Jean-Pierre Jouyet
Nomination
Site web http://www.ambafrance-uk.org/

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Ambassade de France au Royaume-Uni

Géolocalisation sur la carte : Londres

(Voir situation sur carte : Londres)
Ambassade de France au Royaume-Uni

Voir aussi : Ambassade du Royaume-Uni en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France au Royaume-Uni est la représentation diplomatique de la République française auprès du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord. Elle est située à Londres, la capitale du pays, et son ambassadeur est, depuis 2017, Jean-Pierre Jouyet.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située sur Knightsbridge, artère principale du quartier cossu du même nom au centre de Londres (cité de Westminster), à proximité de Hyde Park.

Le consulat général de France se trouve à 700 m au sud-ouest, au 21 Cromwell Road[1].

Le quartier est desservi par la ligne Piccadilly roundel1.PNG Piccadilly, à la station Knightsbridge.

La résidence de l'ambassadeur se situe au no 11 de Kensington Palace Gardens, à 2 km de l'ambassade[2], dans l'avenue la plus chère de la capitale britannique, sinon du monde.

Histoire de l'ambassade[modifier | modifier le code]

Entrée de l’ambassade dans Albert Gate.

Albert Gate, où se situe l’entrée principale de l’ambassade de France, date du début des années 1840 et est l’œuvre du constructeur Thomas Cubitt (1788-1855). Les deux bâtiments à l’italienne qui s’y font face, recouverts de stuc, sont achevés en 1845. Ce sont alors les maisons les plus hautes jamais vues à Londres, ce qui fait qu’on les surnomme Malte et Gibraltar parce qu’elles ne seraient jamais prises. Elles ont relativement peu changé depuis lors, à l’exception des intérieurs.

Le n° 1, l’actuelle ambassade de France, est loué en 1853 à l’ambassadeur de l’époque, le comte Walewski, pour la somme de 1800 £ par an. Dès lors, le bâtiment est occupé de façon continue par la représentation diplomatique française mais il cesse, en 1947, d’être la résidence de l’ambassadeur. À la fin des années 1890, une extension de l’ambassade, devenue trop petite, est entreprise par l’architecte Olivier Carré.

Depuis l’installation de l’ambassadeur à Kensington Palace Gardens, le bâtiment originel a beaucoup changé : des bureaux ont remplacé les salles de réception. Quelques éléments d’origine ont tout de même survécu, comme l’ancien escalier des domestiques au sud-est du bâtiment[3].

En 1996, une association de résidents de Knightsbridge, relayée par la presse, mène campagne contre la négligence supposée de la France dans l’entretien de son ambassade[4].

Histoire de la résidence de l'ambassadeur[modifier | modifier le code]

Résidence de l'ambassadeur.

La résidence a été achetée en 1944 par l'ambassadeur René Massigli (1888-1988), héros de la France libre[2]. Elle appartenait au 10e duc de Marlborough et avait été construite en 1840, comme la plupart des édifices de la rue. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle avait accueilli la Royal Air Force afin de protéger Londres contre les attaques ennemies. Après plusieurs restaurations et réfections, le bâtiment fut inauguré en 1950, mais un incendie le détruisit presque entièrement en 1992. Reconstruite grâce au concours d'architectes français et britanniques, la résidence est meublée de pièces précieuses, de tapisseries des Gobelins et de tapis de la Savonnerie des XVIIe et XVIIIe siècles.

Notons qu'elle fut mise sur écoute par les services de renseignement britanniques entre 1960 et 1963[5].

Ambassadeurs de France au Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Liste des ambassadeurs de France en Angleterre avant 1707[modifier | modifier le code]

Cette liste présente les ambassadeurs, envoyés plénipotentiaires ou extraordinaires, de la France auprès du Royaume d'Angleterre, des origines de la diplomatie jusqu'à l'Acte d'Union de 1707 formant le Royaume de Grande-Bretagne, entre l'Angleterre et l'Écosse.

De À Ambassadeur Fonction précédente Observation
1396 1396 Nicolas du Bosc († 1408) Évêque de Bayeux
1445 1445 Louis Ier de Bourbon, comte de Vendôme
Jean II Jouvenel des Ursins, archevêque de Reims (1449)
Guy XIV, comte de Laval
Bertrand de Beauvau de Précigny
Guillaume Cousinot de Montreuil
Étienne Chevalier
Plénipotentiaires pour la paix
1477 1477 Guy de Poisieu[réf. à confirmer] Archevêque de Vienne
1480 Charles de Martigny Évêque d'Elne (1475-1494)
Évêque de Castres (1494-1509)
1480 1480 Claude de Seyssel
1518 Guillaume Gouffier de Bonnivet
1522 Denis Poillot
1527 Claude Dodieu
1533 1533 Jean de Dinteville (résident)
Georges de Selve (envoyé spécial)
1533 1536 François II de Tournon
1537 1538 Louis de Perreau, seigneur de Castillon (en)
1538 1543 Charles de Marillac Ambassadeur à Constantinople Archevêque de Vienne (1557)
Milieu du XVIe siècle Aymar de Clermont-Chaste-Gessans
1546 1548 Odet de Selve Amiral de France
1554 1554 Antoine de Noailles Amiral de France
1556 1556 Gilles de Noailles Évêque de Dax
1559 1559 Gilles de Noailles Évêque de Dax
1560 1562 Michel de Seurre
1562 1566 Paul de Foix Archevêque de Toulouse
1566 1568 Jacques Bochetel, sieur de La Forest
1568 1575 Bertrand de Salignac de La Mothe-Fénelon
1568 1575 Bertrand de Salignac de La Mothe-Fénelon
1575 1585 Michel de Castelnau, sieur de Mauvissiere
1585 1589 Guillaume de L'Aubespine, baron de Chasteauheuf
1590 1595 Jean de La Fin, sieur de Beau voir-La Nocte
1597 1597 André Hurault de Maisse (1539-1607)
1597 1597 François Leclerc du Tremblay (« Père Joseph »)
1598 1601 Jean de Thumery, sieur de Boissise
1601 1605 Christophe de Harlay, comte de Beaumont
1606 1611 Antoine Le Fevre, sieur de La Boderie
1611 1615 Samuel Spifame, sieur des Bisseaux
1615 1618 Gaspard Dauvet, sieur des Marets
1620 1621 Honoré d'Albret de Cadenet Maréchal de France
1624 Le Tillières de Bonneau
1626 1627 François de Bassompierre Maréchal de France (1622)
1628 Launay-Razilly
1629 1630 Charles de L'Aubespine, marquis de Châteauneuf
1630 1633 François du Val, marquis de Fontenay-Mareuil
1633 1635 Jacques d'Angennes, marquis de Poigny
1635 1637 Henri de Saint-Nectaire, marquis de La Ferté-Nabert
1637 1640 Pierre Pomponne de Bellièvre
1641 1643 Jacques d'Étampes Maréchal de France (1651)
1645 1650 Jean de Montreuil, seigneur de Bordeaux
1652 1660 Antoine de Neuville
1661 1662 Godefroi, comte d'Estrades Maréchal de France (1675)
1662 1665 Gaston Jean Baptiste, comte de Comminges (1613-1670) Gouverneur de Saumur
1665 1668 Henri de Bourbon-Verneuil Évêque de Metz (1612-1652)
1668 1674 Charles Colbert de Croissy
1674 1676 Henri de Massue, marquis de Ruvigny
1676 1676 Honoré Courtin
1677 1689 Jean-Paul de Barillon, seigneur d'Amoncourt, marquis de Branges
1698 1701 Camille d'Hostun, duc de Tallard Maréchal de France (1703)
1701 1701 Jean-Baptiste Poussin (en) Chargé d'affaires
1701 1712 Guerre de Succession d'Espagne
1702 1702 François Gaultier Abbé Attaché traitant
1705 1705 Nathaniel Hooke Baron Jacobite

Liste des ambassadeurs de France en Grande-Bretagne de 1707 à 1801[modifier | modifier le code]

Trône de Louis XVI, exposé à l'ambassade de France à Londres, réalisé en 1783 par François II Foliot et Toussaint Foliot. La photographie a été prise à Versailles, lors de l'exposition "Trône en Majesté", en 2010.
Armes de la maison royale de Bourbon.

Cette liste présente les ambassadeurs, envoyés plénipotentiaires ou extraordinaires, de la France auprès du Royaume de Grande-Bretagne, depuis l'Acte d'Union de 1707 entre l'Angleterre et l'Écosse, jusqu'au troisième Acte d'Union, en 1800, formant le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande.

Date d'envoi Ambassadeur
1708 Charles-Auguste de Goÿon de Matignon, comte de Gacé
1711 Abbé François Gaultier[6]
Chevalier Nicolas Ménager
1712 Louis, duc d'Aumont[7]
1713 Nicolas du Blé, marquis de Clermont et d'Huxelles
Chevalier Nicolas Ménager
1713-1717 Charles-François d'Iberville, marquis de La Bonde (en)
1717-1718 Cardinal Guillaume Dubois
1718 Yves d'Alègre, marquis de Tourzel
1719-1720 Henri, marquis de Saint-Nectaire
1720 Philippe Néricault Destouches, puis comte de Langeron
1723 Théodore Chevignard de Chavigny
1724-1729 François-Marie, duc de Broglie
1727 Jacques-Joachim Trotti, marquis de La Chétardie
1731 Théodore Chevignard de Chavigny, comte de Toulongeon
1731 Abbé Jacques Deschamps
1734 Philippe-Claude de Beaufort, marquis de Canillac (en)
1738-1739 Gaston-Charles-Pierre de Lévis, duc de Mirepoix
1741 Chevalier Étienne de Silhouette
1749-1757 Gaston-Charles-Pierre de Lévis, duc de Mirepoix
1762-1763 Louis-Jules Mancini-Mazarini, duc de Nivernais
1763-1767 Claude-Louis-François Régnier, comte de Guerchy puis marquis de Blosset
1768-1770 Louis-Marie-Florent de Lomont d'Haraucourt, duc du Châtelet
1770-1776 Adrien-Louis de Bonnières, duc de Guînes[8]
1776-1778 Emmanuel-Marie-Louis, marquis de Noailles
1783 Éléonor-François-Élie, marquis de Moustier
1783-1788 Jean Balthazar, comte d'Adhémar
1788-1791 Anne-César, chevalier puis marquis de La Luzerne
1791-1799 Plusieurs ministres plénipotentiaires
1800-1802 Louis-Guillaume Otto, comte de Môloy
Armoiries impériales.

Liste des ambassadeurs de France au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande[modifier | modifier le code]

De 1801 à 1944[modifier | modifier le code]

De À Ambassadeur
1802 1803 Antoine-François Andréossy [10]
1803 1813 Rupture des relations diplomatiques[11]
1814 1815 Claude-Louis, duc de La Châtre
1815 1819 René-Eustache, marquis d'Osmond
1819 1819 Victor de Faÿ, marquis de La Tour-Maubourg
1820 1821 Élie, duc Decazes et de Glücksbierg
1821 1821 Louis-Marie, 8e duc de Gramont[12]
1822 1823 François-René, vicomte de Chateaubriand
1823 1828 Jules, prince de Polignac
1828 1830 Adrien Laval, prince de Montmorency
1830 1834 Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord
1832 1834 Joseph-Alexandre-Jacques Durant de Mareuil[13]
1835 1840 Horace Sébastiani, comte de La Porta
1840 1841 François Guizot
1841 1847 Louis de Beaupoil, comte de Saint-Aulaire
1847 1848 Victor, 3e duc de Broglie
1848 1848 Gustave, comte de Beaumont
1849 1851 Édouard Drouyn de Lhuys
1851 1855 Alexandre Colonna, comte Walewski
1855 1858 Victor Fialin, comte de Persigny
1858 1859 Aimable Pélissier, duc de Malakoff[14]
1859 1860 Victor Fialin, comte de Persigny
1860 1862 Charles de Flahaut de La Billarderie
1862 1863 Baron Jean-Baptiste-Louis Gros
1863 1869 Godefroy-Henri de La Tour d’Auvergne
1869 1870 Charles-Jean-Marie-Félix, marquis de La Valette
1871 1872 Philippe de Rohan-Chabot, comte de Jarnac
1872 1873 Albert, 4e duc de Broglie
1873 1873 Louis Decazes, 2e duc de Glücksbierg
1873 1874 Sosthène, vicomte de La Rochefoucauld
1875 1878 Georges, marquis d'Harcourt
1879 1880 Louis-Pierre-Alexis de Pothuau
1880 1880 Léon Say
1880 1882 Paul-Armand Challemel-Lacour
1883 1893 Dr William Henry Waddington
1894 1898 Alphonse Chodron de Courcel
1898 1920 Paul Cambon
1920 1924 Charles de Beaupoil, comte de Saint-Aulaire
1924 1933 Aimé Joseph de Fleuriau
1933 1940 Charles Corbin

Depuis 1944[modifier | modifier le code]

Emblème héraldique de la République.
De À Ambassadeur
1944 1955 René Massigli
1955 1962 Jean Chauvel
1962 1972 Geoffroy Chodron de Courcel
1972 1977 Jacques Delarüe-Caron de Beaumarchais
1977 1981 Jean Sauvagnargues
1981 1984 Emmanuel Jacquin de Margerie
1984 1986 Jacques Viot (en)
1986 1990 Luc de La Barre de Nanteuil
1990 1993 Bernard Dorin
1993 1998 Jean Guéguinou
1998 2002 Daniel Bernard (en)
2002 2007 Gérard Errera (en)
2007 2011 Maurice Gourdault-Montagne
2011 2014 Bernard Émié
2014 2017 Sylvie Bermann[15]
2017 --- Jean-Pierre Jouyet[16]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

L'ambassade de France au Royaume-Uni administre le programme des Bourses Entente Cordiale pour les Britanniques de troisième cycle souhaitant étudier en France[17].

Consulats[modifier | modifier le code]

Outre celui de Londres, il existe un autre consulat général de France au Royaume-Uni, basé à Édimbourg, ainsi qu'un bureau consulaire à Gibraltar et des consuls honoraires exerçant dans les villes suivantes.

Communauté française[modifier | modifier le code]

Le nombre de Français établis au Royaume-Uni est estimé à environ 300 000[18]. Au 31 décembre 2016, 140 224 sont inscrits sur les registres consulaires[19]. Au 31 décembre 2014, les 126 804 inscrits étaient ainsi répartis entre les deux circonscriptions : Londres : 121 168 • Édimbourg-Glasgow : 5 636. 63 % des inscrits de la circonscription de Londres résident dans le Grand Londres.

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
78 91985 82391 63094 563
2005 2006 2007 2008
102 470111 186107 914112 660
2009 2010 2011 2012
113 127113 655123 306126 049
2013 2014 2015 2016
126 239126 804127 837140 224
2017 2018 - -
147 506146 213--
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [20] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français du Royaume-Uni élisent pour six ans des conseillers consulaires dans chacune des circonscriptions suivantes :

  1. Édimbourg et Glasgow : 3 conseillers ;
  2. Londres : 9 conseillers.

Ces derniers ont trois rôles :

  1. ils sont des élus de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. ils appartiennent à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. ils intègrent le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France. Afin de respecter la représentativité démographique, onze délégués consulaires sont élus dans la 2e circonscription (Londres) pour compléter ce collège électoral.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, le Royaume-Uni représentait jusqu'en 2014 une circonscription électorale ayant pour chef-lieu Londres[21] et pourvoyait six sièges. Le Royaume-Uni appartient désormais à la circonscription électorale « Europe du Nord » dont le chef-lieu est Londres et qui désigne huit de ses 28 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[22].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, le Royaume-Uni dépend de la 3e circonscription.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « List of Ambassadors of France to the United Kingdom » (voir la liste des auteurs)

 ;

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Liste französischer Botschafter im Vereinigten Königreich » (voir la liste des auteurs)

 ;

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Anexo:Embajadores de Francia en el Reino Unido » (voir la liste des auteurs)

 ;

(pl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en polonais intitulé « Ambasadorowie Francji w Wielkiej Brytanii » (voir la liste des auteurs)

 ;

  1. 51° 29′ 43″ N, 0° 10′ 31″ O
  2. a et b Marc Roche, « L’allée des milliardaires », Le Monde, 12 février 2007.
  3. « Knightsbridge North Side : Parkside to Albert Gate Court, Albert Gate », British History Online.
  4. « Une ambassade de France à repeindre », Le Monde, 13 décembre 1996.
  5. Peter Wirght, Spycatcher, Robert Laffont, , 429 p. (lire en ligne), p. 116.
  6. www.bbc.co.uk
  7. Palmas 2008, p. Royaume-Uni.
  8. 27 novembre 1770 - 26 août 1771
    13 janvier 1772 - 31 juillet 1773
    10 juillet 1775 - 27 février 1776
  9. Pierre Coquelle, Napoléon et l'Angleterre : 1803-1813, Plon, (lire en ligne)
  10. Ambassadeur du 29 mai 1802 au 17 mai 1803[9]
  11. Une diplomatie secrète est cependant tenue par Napoléon.
  12. ambassadeur extraordinaire au couronnement de George IV
  13. ministre plénipotentiaire en l'absence de Talleyrand
  14. Annuaire historique universel : ou, Histoire politique pour 1858, A. Thoisnier-Desplaces, (lire en ligne), p. 11.
  15. Décret du 31 juillet 2014, JORF du 2 août 2014.
  16. « Jean-Pierre Jouyet nommé ambassadeur à Londres », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  17. « Entente Cordiale scholarship scheme », sur Ambassade de France au Royaume-Uni (consulté le 4 janvier 2013)
  18. Dossier Royaume-Uni sur le site France Diplomatie.
  19. Population française inscrite au registre mondial (auprès des postes consulaires) au 31/12/2016.
  20. Loi no 2013-659 du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France sur Légifrance.
  21. Décret no  2005-552 du 24 mai 2005.
  22. Élections 2014 - découpage mondial par circonscription AFE, sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]