Ambassade de France en Islande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade de France en Islande
Drapeau de la France
France
Vue de la mission diplomatique

Lieu Tungata 22
Reykjavik 101
Coordonnées 64° 08′ 53″ nord, 21° 56′ 50″ ouest
Ambassadeur Philippe O'Quin
Nomination
Site web Consulter

Géolocalisation sur la carte : Islande

(Voir situation sur carte : Islande)
Ambassade de France en Islande

Voir aussi : Ambassade d'Islande en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France en Islande est la représentation diplomatique de la République française auprès de la République d'Islande. Elle est située à Reykjavik, la capitale du pays, et son ambassadeur est, depuis 2014, Philippe O'Quin.

Ambassade[modifier | modifier le code]

L’ambassade est située à dans le nord-ouest de Reykjavik, près du Parlement islandais et juste en face de l’église de Landakot. Elle accueille aussi la section consulaire de l'ambassade de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs de France en Islande[modifier | modifier le code]

De[1] A Ambassadeur
1947 1959 Henri Voillery[2]
1959 1962 Jean Brionval
1962 1969 Jean Strauss
1969 1973 Philippe Benoist
1973 1978 Jacques Pradelles de Latour Dejean
1978 1982 François Desbans
1982 1985 Louis Legendre
1985 1988 Yves Mas
1988 1992 Jacques Mer
1992 1994 François Rey-Coquais
1994 1999 Robert Cantoni
1999 2004 Louis Bardollet
2004 2007 Nicole Michelangeli
2007 2009 Olivier Mauvisseau
2009 2011 Caroline Dumas
2011 2014 Marc Bouteiller
2014 2017 Philippe O'Quin[3]
2017 auj. Graham Paul[4]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Höfði, l'ancien consulat de France.

Le premier Consul de France en Islande, Jean-Pierre Brioulin, est nommé en 1908, quatre ans après l'autonomie avec le Danemark. C'est lui qui fit construire la maison dite « Höfði (en) », qui accueillit le sommet de Reykjavik entre Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev en 1986, prélude à la fin de la guerre froide. L'Alliance française en Islande est fondée en 1911, par Thora Fridriksson. André Courmont deviendra consul de 1917 à 1923.

Le , l'Islande proclame son indépendance, sans résistance de la part du Danemark et intègre l'OTAN dès 1949, puis le Conseil de l'Europe dont elle devient le 10e membre en 1950. Le premier échange d'ambassadeurs entre les deux pays s'effectue en 1946-1947[5].

Consulats[modifier | modifier le code]

Outre la section consulaire de l'ambassade de Reykjavik, il existe trois consuls honoraires basés à Akureyri, Isafjördur et Egilsstaðir.

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2016, 515 Français sont inscrits sur le registre consulaire en Islande[6].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
208196200224
2005 2006 2007 2008
241273267292
2009 2010 2011 2012
303309341348
2013 2014 2015 2016
349340404515
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [7] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant l'Islande et la Norvège élisent pour six ans trois conseillers consulaires. Ces derniers ont trois rôles :

  1. ils sont des élus de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. ils appartiennent à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. ils intègrent le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, l'Islande appartenait jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Stockholm[8], comprenant aussi le Danemark, l'Estonie, la Finlande, la Lettonie, la Lituanie, la Norvège et la Suède, et pourvoyant deux sièges. L'Islande appartient désormais à la circonscription électorale « Europe du Nord » dont le chef-lieu est Londres et qui désigne huit de ses 28 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[9].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, l'Islande dépend de la 3e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]