Ambassade de France aux Fidji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ambassade de France aux Fidji
{{#if:
Drapeau de la France
France
Lieu Dominion House, 7e étage
Suva
Coordonnées 18° 08′ 16″ S 178° 25′ 30″ E / -18.137894, 178.42504418° 08′ 16″ Sud 178° 25′ 30″ Est / -18.137894, 178.425044
Ambassadeur Michel Djokovic
Nomination
Site web Consulter

Géolocalisation sur la carte : Fidji

(Voir situation sur carte : Fidji)
Ambassade de France aux Fidji

Voir aussi : Ambassade des Îles Fidji en Belgique
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France aux Fidji est la représentation diplomatique de la République française aux Îles Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu. Elle est située à Suva, la capitale de la République des îles Fidji, et son ambassadeur est, depuis 2014, Michel Djokovic.

Ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située à Suva, au 7e étage de Dominion House, entre les rues Scott et Thomson. Elle accueille aussi un vice-consulat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs de France aux Fidji[modifier | modifier le code]

De A Ambassadeur
1971 1976 Christian de Nicolay[1]
1976 1978 Albert de Schonen[1]
1978 1980 Jean Gueury[1]
1980 1984 Robert Puissant[2]
1984 1989 Daniel Dupont
1989 1993 Henri Jacolin
1993 1996 Jacques-André Costilhes
1996 2000 Michel Jolivet
2000 2004 Jean-Pierre Vidon
2004 2006 Eugène Berg
2006 2008 Jean-François Bouffandeau
2008 2010 Michel Monnier
2010 2014 Gilles Montagnier
2014 auj. Michel Djokovic[3]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Les Îles Fidji ont obtenu leur indépendance du Royaume-Uni en 1970. Depuis cette date, l'ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande était accrédité auprès de la République de Fidji et, plus généralement, des îles du Pacifique, en résidence à Wellington. Il existe un ambassadeur résident à Suva depuis 1980.

République de Kiribati[modifier | modifier le code]

Anciennement protectorat, puis colonie britannique sous le nom des Îles Gilbert, la République de Kiribati existe sous forme d'État indépendant depuis 1979. C'est en 1982 que l'ambassadeur de France auprès des Fidji a été accrédité pour la première fois auprès de Kiribati.

Royaume de Tonga[modifier | modifier le code]

Monarchie constitutionnelle depuis 1875, passée sous protectorat britannique en 1900, le Royaume de Tonga a acquis son indépendance en 1970. Depuis cette date, c'est l'ambassadeur de France auprès des Fidji qui est traditionnellement accrédité auprès de Tonga.

Tuvalu[modifier | modifier le code]

Protectorat britannique en 1892, les Îles Ellice deviennent colonie en 1916 en association avec les Îles Gilbert. Mais en 1974, ces deux archipels se scindent pour devenir les Tuvalu et les Kiribati. Les Tuvalu devinrent une monarchie indépendante sous forme d'un dominion, en 1978. Depuis lors, c'est l'ambassadeur de Suva, sur la proche île Fidji, qui est accrédité par la France.

Nauru[modifier | modifier le code]

Nauru a obtenu son indépendance de la tutelle australienne en 1968. Dix années plus tard, la France a nommé un ambassadeur accrédité auprès de Nauru, en résidence, initialement, à Wellington, puis à Suva.

Consulats[modifier | modifier le code]

Outre le consulat de Suva, il existe deux consuls honoraires basés à :

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2014, 216 Français sont inscrits sur les registres de Suva pour l'ensemble de la circonscription consulaire (Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu)[4]. La majorité des Français sont inscrits à Fidji, quelques-uns à Tonga. Ils travaillent pour la plupart dans les organisations françaises et internationales, gouvernementales ou non.

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004 2005
101 108 107 110 102
2006 2007 2008 2009 2010
138 135 160 191 171
2011 2012 2013 2014 -
200 220 222 216 -
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014)


Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [5] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant l'Australie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu élisent pour six ans cinq conseillers consulaires. Ces derniers ont trois rôles :

  1. ils sont des élus de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. ils appartiennent à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. ils intègrent le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France. Afin de respecter la représentativité démographique, un délégué consulaire est élu pour compléter ce collège électoral.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu appartenaient jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Sydney[6], comprenant aussi l'Australie, les Îles Marshall, la Micronésie, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Salomon, Samoa et Vanuatu. Les Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu appartiennent désormais à la circonscription électorale « Asie-Océanie » dont le chef-lieu est Hong Kong et qui désigne neuf de ses 59 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[7].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu dépendent de la 11e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]