Ambassade de France aux Seychelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade de France aux Seychelles
Drapeau de la France
France
Lieu Immeuble « La Ciotat » à Mont Fleuri - BP 478
Victoria
Ambassadeur Lionel Majesté-Larrouy
Nomination
Site web http://www.ambafrance-sc.org/

Voir aussi : Ambassade des Seychelles en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France aux Seychelles est la représentation diplomatique de la République française auprès de la République des Seychelles. Elle est située à Victoria, la capitale du pays, et son ambassadeur est, depuis 2015, Lionel Majesté-Larrouy.

Ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située à Victoria, sur l'île de Mahé, dans le secteur de Mont Fleuri, entre le Jardin botanique et l'hôpital. Elle accueille aussi une section consulaire. Le pays étant sujet à la piraterie maritime, surtout en dehors des îles granitiques, il existe un Conseiller spécialisée dans ces questions, œuvrant dans le cadre de l'opération européenne Atalante de lutte contre la piraterie, lancée en décembre 2008[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs de France aux Seychelles[modifier | modifier le code]

De À Ambassadeur
1976 1978 René de Choiseul-Praslin[3],[4]
1978 1981 Francis Doré[5]
1981 1985 Georges Vinson[6]
1985 1987 Robert Marsan[7]
1987 1989 Renaud Vignal[8]
1989 1993 Jean-Claude Brochenin[9]
1993 1995 Roger Bourdil[10]
1995 1996 Pierre Viaux[11]
1996 2001 Marcel Surbiguet[12]
2001 2002 Josiane Couratier[13]
2002 2005 Claude Fay[14]
2005 2009 Michel Tretout[15]
2009 2012 Philippe Delacroix[16]
2012 2015 Geneviève Iancu[17],[19]
2015 auj. Lionel Majesté-Larrouy[20]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

Consulats[modifier | modifier le code]

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2016, 581 Français sont inscrits sur les registres consulaires aux Seychelles[21].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
281271291337
2005 2006 2007 2008
290362417496
2009 2010 2011 2012
481509552538
2013 2014 2015 2016
535563602581
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [22] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant Maurice et les Seychelles élisent pour six ans quatre conseillers consulaires. Ces derniers ont trois rôles :

  1. ils sont des élus de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. ils appartiennent à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. ils intègrent le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, les Seychelles appartenaient jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Tananarive[23], comprenant aussi les Comores, Madagascar et Maurice, et désignant quatre sièges. Les Seychelles appartiennent désormais à la circonscription électorale « Afrique centrale, australe et orientale » dont le chef-lieu est Libreville et qui désigne cinq de ses 37 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[24].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, les Seychelles dépendent de la 10e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Lutte contre la piraterie : la frégate française Surcouf aux Seychelles le 3 janvier 2013 », sur le site de l'ambassade, 1er février 2013.
  2. « Conférence internationale sur la piraterie aux Seychelles », sur le site de l'ambassade, 20 septembre 2011.
  3. Chargé d'affaires a.i. puis ambassadeur à partir de 1977.
  4. Décret du 6 juillet 1977, JORF du 8 juillet 1977 p. 3598.
  5. Décret du 18 décembre 1978, JORF du 27 décembre 1978 p. 4294.
  6. Décret du 7 décembre 1981, JORF du 9 décembre 1981 p. 3353.
  7. Décret du 27 mars 1985, JORF du 31 mars 1985 p. 3797.
  8. Décret du 1er juin 1987, JORF du 4 juin 1987 p. 6055.
  9. Décret du 16 novembre 1989 , JORF du 18 novembre 1989 p. 14400.
  10. Décret du 18 mars 1993, JORF du 21 mars 1993 p. 4436.
  11. Décret du 23 février 1995, JORF du 16 mars 1995 p. 4123.
  12. Décret du 11 mars 1996, JORF du 19 mars 1996 p. 4220.
  13. Décret du 8 mars 2001, JORF du 10 mars 2001 p. 3887.
  14. Décret du 14 novembre 2002, JORF du 16 novembre 2002 p. 19002.
  15. Décret du 21 juillet 2005, JORF du 13 juillet 2005.
  16. Décret du 4 mai 2009, JORF du 5 mai 2009.
  17. Décret du 16 novembre 2012, JORF du 18 novembre 2012.
  18. « Accréditation de la nouvelle ambassadrice de France », Seychelles Nation, 11 janvier 2013.
  19. Elle a remis ses lettres de créance le 10 janvier 2013 au président James Michel, à State House (en)[18].
  20. Décret du 25 février 2015, JORF no 51 du 1er mars 2015, texte no 22, NOR MAEA1504223D.
  21. Population française inscrite au registre mondial (auprès des postes consulaires) au 31/12/2016.
  22. Loi no 2013-659 du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France sur Légifrance.
  23. Décret no  2005-552 du 24 mai 2005.
  24. Élections 2014 - découpage mondial par circonscription AFE, sur le site du ministère des Affaires étrangères.