Ambassade de France au Kosovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ambassade de France au Kosovo
Drapeau de la France
France
Lieu 67 rue Ismail Qemali - Dragodan
Pristina 10000
Coordonnées 42° 40′ 09″ nord, 21° 09′ 16″ est
Ambassadeur Didier Chabert
Nomination
Site web http://www.ambafrance-kosovo.org/

Géolocalisation sur la carte : Kosovo

(Voir situation sur carte : Kosovo)
Ambassade de France au Kosovo

Voir aussi : Ambassade du Kosovo en France
Ambassadeurs françaisConsuls français

L'ambassade de France au Kosovo est la représentation diplomatique de la République française auprès de la République du Kosovo. Elle est située à Pristina, la capitale du pays, et son ambassadeur est, depuis 2016, Didier Chabert.

Ambassade[modifier | modifier le code]

L'ambassade est située à Pristina, sur les hauteurs de Arbëria/Dragodan. Elle accueille aussi une section consulaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Bureau de liaison de la France (BLF) a été créé à Pristina au lendemain de l’application de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'ONU et de l’arrivée de la MINUK en septembre 1999. Il ne comptait alors qu’un service politique dirigé par le chef de bureau et son adjoint puis rapidement la structure s’est étoffée avec un service de coopération et d’action culturelle.

En 2004, le bureau de liaison a quitté le centre-ville pour s’installer sur les hauteurs de Arbëria/Dragodan où il est encore aujourd’hui. Il a pris le titre d’ambassade après que la France a reconnu la déclaration d’indépendance du Kosovo en février 2008.

Ambassadeurs de France au Kosovo[modifier | modifier le code]

De A Ambassadeur[1]
2000 2004 Bernard Garancher[2]
2004 2007 Thierry Reynard[2]
2007 2009 Delphine Borione[3]
2009 2012 Jean-François Fitou[4]
2012 2016 Maryse Daviet
2016 auj. Didier Chabert[5]

Relations diplomatiques[modifier | modifier le code]

La France a joué un rôle important au Kosovo depuis 1999, en étant tout d’abord présente dans les rangs de la KFOR (forces dirigées par l’OTAN au Kosovo), qui a permis de mettre fin au conflit entre les Serbes et la population albanaise du Kosovo. Bernard Kouchner a été le premier Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Kosovo (MINUK) lorsque les Nations unies ont succédé en juin 1999 à la Serbie dans l’administration du territoire.

La France a reconnu le Kosovo comme un État indépendant et souverain le [6], le lendemain de la déclaration unilatérale d'indépendance, tirant les conséquences de l'impossibilité d'une solution négociée avec la Serbie.

Consulats[modifier | modifier le code]

Communauté française[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2016, 142 Français sont inscrits sur le registre consulaire au Kosovo[7].

Population française inscrite au registre mondial
2001 2002 2003 2004
----
2005 2006 2007 2008
----
2009 2010 2011 2012
--108136
2013 2014 2015 2016
119130139142
Personnes inscrites au registre des Français établis hors de France au 31 décembre de chaque année.
(Sources : données publiques sur data.gouv.fr et ministère français des Affaires étrangères, dont 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016)

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Depuis la loi du [8] réformant la représentation des Français établis hors de France avec la mise en place de Conseils consulaires au sein des missions diplomatiques, les ressortissants français d'une circonscription recouvrant l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, le Kosovo, la Macédoine et le Monténégro élisent pour six ans un conseiller consulaire. Ce dernier a trois rôles :

  1. il est un élu de proximité pour les Français de l'étranger ;
  2. il appartient à l'une des quinze circonscriptions qui élisent en leur sein les membres de l'Assemblée des Français de l'étranger ;
  3. il intègre le collège électoral qui élit les sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Pour l'élection à l'Assemblée des Français de l'étranger, le Kosovo appartenait jusqu'en 2014 à la circonscription électorale de Vienne, comprenant aussi l'Albanie, l'Autriche, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la Hongrie, la Macédoine, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie et la République tchèque, et désignant trois sièges. Le Kosovo appartient désormais à la circonscription électorale « Europe centrale et orientale » dont le chef-lieu est Varsovie et qui désigne trois de ses 19 conseillers consulaires pour siéger parmi les 90 membres de l'Assemblée des Français de l'étranger[9].

Pour l'élection des députés des Français de l’étranger, le Kosovo dépend de la 7e circonscription.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'ambassade de France en Serbie pour les ambassadeurs de l'ex-Yougoslavie.
  2. a et b Chef du Bureau de liaison de la France.
  3. Chef du Bureau de liaison de la France, puis chargée d'affaires a.i., puis ambassadrice du au .
  4. Depuis le , après un intérim de François-Xavier Deniau.
  5. Décret du 28 juillet 2016, JORF no 176 du 30 juillet 2016, texte no 56, NOR MAEA1612997D.
  6. [doc] Lettre de reconnaissance du Kosovo par la France.
  7. Population française inscrite au registre mondial (auprès des postes consulaires) au 31/12/2016.
  8. Loi no 2013-659 du 22 juillet 2013 relative à la représentation des Français établis hors de France sur Légifrance.
  9. Élections 2014 - découpage mondial par circonscription AFE, sur le site du ministère des Affaires étrangères.