Canton d'Évian-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton d'Évian-les-Bains
Situation du canton d'Évian-les-Bains dans le département de Haute-Savoie.
Situation du canton d'Évian-les-Bains dans le département de Haute-Savoie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Bonneville (2)
Thonon-les-Bains (31)
Bureau centralisateur Évian-les-Bains
Conseillers
départementaux
Josiane Lei
Nicolas Rubin
2015-2021
Code canton 74 07
Histoire de la division
Création 1793, 1860
Modification(s) 1865, 22 mars 2015
Disparition 1815
Démographie
Population 47 767 hab. (2014)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Superficie 540,81 km2
Subdivisions
Communes 33

Le canton d'Evian (1793, 1860), devenu le canton d'Évian-les-Bains (1865) est un canton français situé dans le département de la Haute-Savoie et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette division administrative est différente de la Communauté de communes du pays d'Évian. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 15 à 33[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, le pays d'Évian — ou Pays de Gavot[2] — est organisé en canton avec Evian pour chef-lieu, en 1793, au sein du département du Mont-Blanc, dans le district de Thonon[3],[4]. Ce nouveau canton comptait quatorze communes : Bernex ; Evian ; Féterne ; Larringes ; Lugrin ; Marin ; Maxilly ; Neuvecelle ; Novel ; Publier ; Saint-Gingolph ; Saint-Paul ; Thollon et Vinzier, avec 8 759 habitants[3]. Avec la réforme de 1800, le canton avec désormais dix-neuf communes est intégré dans le nouveau département du Léman[5].

En 1814, puis 1815, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Le canton français d'Evian devient dans la nouvelle organisation de 1816 un mandement sarde comprenant onze communes : Evian ; Féterne ; Larringes ; Lugrin ; Maxilly ; Neuvecelle ; Novel ; Publier ; Saint-Gingolph ; Saint-Paul et Thollon, au sein de la province du Chablais[6]. Les nouvelles réformes de 1818 et 1837 ne modifient pas l'organisation du mandement[6].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réunis à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[7]. Le canton d'Evian est à nouveau créé. Le nom du canton change en 1860 avec la modification du nom de son chef-lieu qui devient en 1865 Évian-les-Bains[4].

Par décret du 13 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton d'Évian-les-Bains est conservé et s'agrandit. Il passe de 15 à 33 communes[1].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, le canton d'Évian-les-Bains regroupe les 27 communes[8] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Évian-les-Bains
(bureau centralisateur)
74119 CC du Pays d'Evian 8 822 (2014)
Abondance 74001 CC de la Vallée d'Abondance 1 343 (2014)
La Baume 74030 CC de la Vallée d'Aulps 292 (2014)
Bernex 74033 CC du Pays d'Evian 1 227 (2014)
Le Biot 74034 CC de la Vallée d'Aulps 546 (2014)
Bonnevaux 74041 CC de la Vallée d'Abondance 260 (2014)
Champanges 74057 CC du Pays d'Evian 905 (2014)
La Chapelle-d'Abondance 74058 CC de la Vallée d'Abondance 871 (2014)
Châtel 74063 CC de la Vallée d'Abondance 1 201 (2014)
Chevenoz 74073 CC de la Vallée d'Abondance 586 (2014)
La Côte-d'Arbroz 74091 CC de la Vallée d'Aulps 321 (2014)
Essert-Romand 74114 CC de la Vallée d'Aulps 509 (2014)


Féternes 74127 CC du Pays d'Evian 1 381 (2014)
La Forclaz 74129 CC de la Vallée d'Aulps 223 (2014)
Les Gets 74134 CC de la Vallée d'Aulps 1 260 (2014)
Larringes 74146 CC du Pays d'Evian 1 314 (2014)
Lugrin 74154 CC du Pays d'Evian 2 395 (2014)
Marin 74166 CC du Pays d'Evian 1 700 (2014)
Maxilly-sur-Léman 74172 CC du Pays d'Evian 1 323 (2014)
Meillerie 74175 CC du Pays d'Evian 330 (2014)
Montriond 74188 CC de la Vallée d'Aulps 898 (2014)
Morzine 74191 CC de la Vallée d'Aulps 2 893 (2014)
Neuvecelle 74200 CC du Pays d'Evian 2 959 (2014)
Novel 74203 CC du Pays d'Evian 49 (2014)
Publier 74218 CC du Pays d'Evian 6 753 (2014)
Saint-Gingolph 74237 CC du Pays d'Evian 819 (2014)
Saint-Jean-d'Aulps 74238 CC de la Vallée d'Aulps 1 225 (2014)
Saint-Paul-en-Chablais 74249 CC du Pays d'Evian 2 288 (2014)
Seytroux 74271 CC de la Vallée d'Aulps 475 (2014)
Thollon-les-Mémises 74279 CC du Pays d'Evian 749 (2014)
Vacheresse 74286 CC de la Vallée d'Abondance 785 (2014)
La Vernaz 74295 CC de la Vallée d'Aulps 314 (2014)
Vinzier 74308 CC du Pays d'Evian 751 (2014)

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton d'Évian-les-Bains regroupait les 15 communes jusqu'en 2015 :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Évian-les-Bains
(chef-lieu)
74119 CC du Pays d'Evian 4,29 8 822 (2014) 2 056
Bernex 74033 CC du Pays d'Evian 22,31 1 227 (2014) 55
Champanges 74057 CC du Pays d'Evian 3,71 905 (2014) 244
Féternes 74127 CC du Pays d'Evian 14,31 1 381 (2014) 97
Larringes 74146 CC du Pays d'Evian 8,07 1 314 (2014) 163
Lugrin 74154 CC du Pays d'Evian 13,22 2 395 (2014) 181
Maxilly-sur-Léman 74172 CC du Pays d'Evian 4,07 1 323 (2014) 325
Meillerie 74175 CC du Pays d'Evian 3,91 330 (2014) 84
Neuvecelle 74200 CC du Pays d'Evian 4,00 2 959 (2014) 740
Novel 74203 CC du Pays d'Evian 9,75 49 (2014) 5
Publier 74218 CC du Pays d'Evian 8,92 6 753 (2014) 757
Saint-Gingolph 74237 CC du Pays d'Evian 7,33 819 (2014) 112
Saint-Paul-en-Chablais 74249 CC du Pays d'Evian 14,45 2 288 (2014) 158
Thollon-les-Mémises 74279 CC du Pays d'Evian 13,78 749 (2014) 54
Vinzier 74308 CC du Pays d'Evian 6,51 751 (2014) 115

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1861 1867 Gaspard Folliet Bonapartiste Médecin, maire d'Évian-les-Bains
1867 1878
(décès)
Ennemond de Blonay Libéral Maire d'Évian-les-Bains
1878 1880 André Folliet Républicain Avocat, député (1871-1894)
1880 1887
(décès)
Eugène Briguet Républicain Avocat, maire d'Évian-les-Bains (1882-1884)
1887[9] 1894
(décès)[10]
Philippe Billiod Républicain Rentier et propriétaire
1894[11] 1917
(décès)
Charles Clerc Républicain Notaire
Maire d'Évian-les-Bains (1912-1914)
1919 1931 Auguste Trombert Rad. Médecin - Premier adjoint au Maire d'Évian-les-Bains
1931 1937 Paul Léger SFIO Instituteur puis secrétaire général de la mairie d'Évian-les-Bains
Maire d'Évian-les-Bains (1929-1939)
1937 1940 Auguste Trombert Rad.ind. Médecin - Premier adjoint au Maire d'Évian-les-Bains
1945 1951 Eugène Boujon SFIO Exploitant agricole
Maire de Champanges (1944-1971)
1951 1964 Paul Favre MRP Notaire - Sénateur (1966)
1964 1982 Jean Combet SFIO puis PS
puis DVG
Maire d'Évian-les-Bains
1982 2003 Marc Francina RPR puis DVD Conseiller financier et bancaire
Maire d'Évian-les-Bains depuis 1995
Député depuis 2002
Président de la Communauté de communes du pays d'Évian
2003 2008 Louis Duret UMP Maire de Neuvecelle
Président de la Communauté de communes du pays d'Évian
2008 2015 Gaston Lacroix DVG Maire de Publier

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Josiane Lei   LR Première adjointe au maire d'Évian-les-Bains
Présidente de la Communauté de communes du pays d'Évian
2015 en cours Nicolas Rubin   LR Maire de Châtel

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Josiane Lei et Nicolas Rubin (UMP, 36,13 %) et Patrick Chevallay et Jessica Terreni (FN, 26,3 %). Le taux de participation est de 46,68 % (16 360 votants sur 35 048 inscrits)[12] contre 45,4 % au niveau départemental[13] et 50,17 % au niveau national[14]. Au second tour, Josiane Lei et Nicolas Rubin (UMP) sont élus avec 69,35 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,92 % (10 496 voix pour 16 794 votants et 35 047 inscrits)[15].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
15 013 16 323 17 232 18 898 22 965 25 047 28 420 30 455 31 019
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[16] puis population municipale à partir de 2006[17])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 47 767 habitants[18].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  2. Baud, Mariotte, 1980, p. 351.
  3. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 107-108, « II- Le district de Thonon ».
  4. a et b Notice communale d'Évian-les-Bains sur le site de l'EHESS.
  5. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-114.
  6. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  7. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  8. « Décret n° 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie - Article 8 », sur le site de Légifrance, (consulté le 24 février 2015)
  9. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6272548s/f4.item.r=canton.zoom
  10. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64412661/f8.item.r=canton.zoom
  11. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64412913/f11.item.r=canton.zoom
  12. « Résultats du premier tour pour le canton d'Évian-les-Bains », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  13. « Résultats du premier tour pour le département de la Haute-Savoie », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  15. « Résultats du second tour pour le canton d'Évian-les-Bains », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  16. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  17. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  18. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee