Bernex (Haute-Savoie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernex.

Bernex
Bernex (Haute-Savoie)
Blason de Bernex
Blason
Bernex (Haute-Savoie)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Canton Évian-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes Pays d'Évian Vallée d'Abondance
Maire Pierre-André Jacquier
Code postal 74500
Code commune 74033
Démographie
Gentilé Bernolands
Population
municipale
1 266 hab. (2015 en augmentation de 2,01 % par rapport à 2010)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 21′ 39″ nord, 6° 40′ 33″ est
Altitude Min. 820 m
Max. 2 222 m
Superficie 22,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de la zone Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Bernex

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Bernex

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernex

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernex
Liens
Site web mairie-bernex.net

Bernex (se prononce Berné[Note 1]) est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Bernex au pied du mont Bénand.

La commune est localisée dans le Chablais français en Pays de Gavot, composé de sept communes : Larringes, Champanges, Féternes, Saint-Paul-en-Chablais, Thollon-les-Mémises et Vinzier.

Bernex se situe à 10 km au sud-est d'Évian-les-Bains et à l'ouest de la Dent d'Oche, dans le massif du Chablais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bernex
Saint-Paul-en-Chablais Lugrin Thollon-les-Mémises
Bernex Novel
Vinzier Chevenoz Vacheresse

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type montagnard alpin.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • Départementale 21 puis direction D52 Saint-Paul La Beunaz.
  • Départementale 32 par Vinzier
  • Lignes Interurbaines de Haute-Savoie, ligne numéro 124 : http://infotransports.cg74.fr.
  • Navette-bus et taxi Evian-Bernex
  • Petit train gratuit, pendant les vacances de Noël ou de février, pour gagner plus rapidement les pistes de ski ou pour se rendre au centre du village
  • Gare SNCF Evian, à 12 km: TER et TGV direct Paris-Evian les weekends
  • Aéroport de Genève-Cointrin, en Suisse, à 60 km

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La plupart des maisons bernolandes sont des chalets savoyards traditionnels en bois dur. Certains auraient d'ailleurs inspiré la construction d'autres chalets dans la Vallée d'Abondance, notamment entre les années 1940 et 1970[réf. nécessaire].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bernex est un toponyme recouvrant plusieurs significations selon les étymologistes.

Pour certains, le terme provient d'un nom gaulois, Brennos, qui aurait été latinisé et associé au suffixe -acum pour donner *Brennacum. En langue gauloise, *brenno signifie « corbeau »[4].

Antoine Philippe Houzé, dans son Etude sur la signification des noms de lieux en France (1864), considère que les mots commençant par Bern aurait une origine celtique. Ils proviendraient du mot Brennec signifiant « jonchaie, dans un terrain bas, brenneux » (p. 23).

D'autres considèrent que Bernex aurait la même racine que le nom de la ville suisse de Berne, associant ainsi Bern (Bär en allemand, « ours ») au mot allemand ex (« rocher »)[5].

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Barné (graphie de Conflans) ou Bèrnèx (ORB)[6].

Le nom du patron, dès les origines, de la paroisse est saint Ours ou Ours d'Aoste[7]. La première mention de la paroisse est ecclesia S. Ursi de Brenatis, on la trouve durant la période s'étalant de 1078 à 1120[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Bernex fait partie de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et de la cinquième circonscription de la Haute-Savoie

La commune était rattachée depuis l'Annexion de la Savoie jusqu'en 1948 au canton d'Abondance[8], date à laquelle elle a été incluse dans le canton d'Évian-les-Bains. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la composition de ce canton a été modifiée et compte désormais 33 communes[9]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre depuis 2017 de la communauté de communes Pays d'Évian Vallée d'Abondance.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[10]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983[11] mars 2001 Joseph Trincat DVD  
mars 2001 mars 2008 Louis Servoz    
mars 2008 11 juin 2016[11] Joseph Trincat[12] DVD Retraité des Eaux d'Évian
Décédé en fonction
12 septembre 2016 en cours Pierre-André Jacquier    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Bernex est jumelée avec Sannerville (Calvados).

Population et société[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Bernolands[13].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2015, la commune comptait 1 266 habitants[Note 2], en augmentation de 2,01 % par rapport à 2010 (Haute-Savoie : +7,57 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
7314784859349689909499551 015
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 0401 0571 0781 0691 0381 0181 0601 086959
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
914851821762701676711613618
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2015 - -
6387378541 1371 1781 2481 266--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Bernex est rattachée à la circonscription d'Évian-les-Bains, au bassin de formation de Thonon-les-Bains et à l'académie de Grenoble.

La commune gère l'école primaire Les Clarines, qui comprend des classes maternelles, élémentaires et spécialisée. L'école Saint-Ours est privée et comprend une classe maternelle et une classe élémentaire[18].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La démontagnée en septembre 2010.
  • Montée impossible et course pédestre de la Dent d'Oche, toutes les années en juin.
  • Bernex Slope Contest, en août;
  • Désalpe traditionnelle ou La Démontagnée, avec foire de la Saint-Michel, le dernier samedi du mois de septembre, à l'occasion de la Saint-Michel.
  • Marché de Noël début décembre.
  • Pendant les vacances scolaires d'hiver et d'été, animations de l'Office du Tourisme: pots d'accueil, soirées bernolandes(marché artisanal), descentes aux flambeaux l'hiver, sorties en montagne accompagnées , etc.

Santé[modifier | modifier le code]

Masseur kinésithérapeute.

Station de sports d'hiver et d'été[modifier | modifier le code]

  • 60 km de pistes de ski alpin ,de fond et de luge, patinoire naturelle, bike-park, VTT, cyclisme, tennis, pétanque, parapente, équitation, foot.
  • Itinéraires de randonnées pédestres et équestres balisées ou non (GR 5, GR de Pays « Balcon du Léman », boucles locales, sentier à thème du Mont Bénand, sentiers de Pré Richard).
  • Itinéraires balisés ou non en raquettes au départ de la station de ski.
  • Accompagnateurs en montagne été et hiver.

Médias[modifier | modifier le code]

  • Télévisions locales : 8 Mont-Blanc, privée. France 3, publique.
  • Radios locales: La Radio Plus, privée. RCF Haute-Savoie, privée catholique. France Bleu Pays de Savoie, publique.
  • Presse écrite locale : le quotidien Le Dauphiné, édition Thonon et le Chablais. L'hebdomadaire haut-savoyard Le Messager, édition Chablais. L'Almanach Savoyard. L'Essentiel des Pays de Savoie.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Les données économiques la ville de Bernex :

  • le taux de chômage en 2007 était de 4,5 % et en 1999 il était de 5,8 % ;
  • les retraités et les préretraités représentaient 15,2 % de la population en 2007 et 15,1 % en 1999 ;
  • le taux d'activité était de 79,7 % en 2007 et de 74,2 % en 1999.

Entreprises de l'agglomération[modifier | modifier le code]

Les principaux secteurs d'activité de la commune de Bernex sont l'agriculture (élevage et produits dérivés), l'artisanat (construction de chalets, distillerie, boulangerie-pâtisserie-chocolaterie, coiffeur, esthéticienne), le commerce (supérette, tabac-presse, magasins de sports) et le tourisme.

Commerce[modifier | modifier le code]

Un boulanger-pâtissier-chocolatier, un coiffeur, une esthéticienne, une distillerie artisanale, une supérette, un tabac-presse, 4 magasins de sports, des fermes avec fabrication et vente de fromages et de produits laitiers, 7 restaurants, un cinéma.

Tourisme[modifier | modifier le code]

En 2017, la capacité d'accueil de la station-village, estimée par l'organisme Savoie Mont Blanc, est de 5 037 lits touristiques répartis dans 883 structures[Note 3]. Les hébergements se répartissent comme suit : 41 meublés ; un hôtel, « Chez Tante Marie » ; 6 centres ou villages de vacances/auberges de jeunesse ; deux refuges (refuges de Titlis et de la Dent d'Oche (2114 m)) et une chambre d'hôtes labellisée[19] (« le Titlis »).

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

La Dent d'Oche
vue du mont Bénand.
  • Dent d'Oche (2 222 m).
  • Alpage d'Oche, Alpage de Pré Richard.
  • Mont Baron.
  • Tour du Mont Bénand.
  • Mont César (1 574 m).
  • Plateau du Gavot: marais, tourbières, zones humides, étangs.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

La commune dispose, entre autres, comme infrastructure pour la vie culturelle locale de La Maison Bernolande qui est une salle des fêtes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Ville Fr Bernex.svg

Les armes de Bernex se blasonnent ainsi :

D'azur à un ours rampant d'or, armé et lampassé de gueules, sur un mont de trois coupeaux d'argent, chargé d'une flamme aussi de gueules, accompagné en chef de deux étoiles aussi d'argent, l'ours accosté de deux flammes aussi d'or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le -ex final ne se prononce pas, mais indique que l'accentuation du mot va sur la première syllabe[1],[2],[3].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.
  3. La structure Savoie Mont Blanc, pour ces données statistiques de capacité d'accueil en termes de lits touristiques d'une station ou d'une commune, additionne les établissements marchands, qui appartiennent au secteur de l'hôtellerie, et les hébergements non marchands, qui n'impliquent donc pas de transaction commerciale comme les résidences secondaires[19].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Dénarié, « Berlioz ne rime pas avec myxomatose », La Voix des Allobroges,‎ (lire en ligne) (Article publié dans le numéro 13 de La Voix des Allobroges, été 2007)
  2. Jean-Baptiste Serron avec Marc Bron, « Comment bien prononcer les noms de nos communes? », L'Essor savoyard,‎ (lire en ligne).
  3. « Toponymie arpitane : les noms en -oz, -az, -ex, -ix », sur Arpitan.com - Fédération internationale de l'arpitan (consulté le 20 juillet 2016).
  4. a, b et c D'après Henry Suter, « Bernex », Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, Henry Suter, 2000-2009 (consulté en juillet 2014).
  5. Lucien Jacquot, « Etymologie des noms de lieux en Chablais » paru dans les Bulletins de la Société dauphinoise d'ethnologie et d'archéologie, tome 7, numéros 3 & 4, décembre 1900, p. 191 « Bernex » (lire en ligne).
  6. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 17
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  7. Arnold van Gennep, La Savoie : vie quotidienne, fêtes profanes & religieuses, contes & légendes populaires, architecture & mobilier traditionnels, art populaire, (réimpr. Curandera), 653 p., p. 249. Il semble parfois avoir été confondu avec le Ours, saint martyr d'origine helvétique.
  8. « Notice communale de Bernex », Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, EHESS (consulté le 17 juin 2016).
  9. Décret n° 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie, sur Légifrance.
  10. « Les maires de Bernex », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 17 juin 2016).
  11. a et b « Bernex : Décès du maire Joseph Trincat », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  12. « Bernex - Quatre adjoints autour de Joseph Trincat réélu maire », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  13. « Bernex », Accueil > Ressources > Communes, Site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 26 avril 2015), Ressources - Les communes.
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  18. « Écoles de la circonscription de IEN EVIAN LES BAINS (59) », sur le site de l'inspection académique de Haute-Savoie (consulté le 17 juin 2011)
  19. a et b « La capacité d'accueil touristique en Savoie-Mont-Blanc », Observatoire, sur le site Savoie-Mont-Blanc - pro.savoie-mont-blanc.com, (consulté en mai 2018) : « Les données détaillées par commune, et par station : nombre de structures, nombre de lits par type d'hébergements (fichier : Détail des capacités 2017, .xlsx) ».