Henri Baud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Baud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Sous-préfet
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Henri Baud, né le à Cluses (Haute-Savoie) et mort en 1993, est un ancien sous-préfet honoraire, résistant, historien de Haute-Savoie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié en droit et ès-lettres, il devient professeur de latin et de grec à Saint-Gervais. Durant la Seconde Guerre mondiale, toujours enseignant, il est devenu chef de l'AS de Saint-Gervais[1], à partir de 1943, organisant un camp avec le lieutenant de tirailleurs Barbero [2].

En 1944, avec la libération de la Haute-Savoie, il est adjoint comme chef de cabinet du nouveau préfet de la Haute-Savoie, Irénée Revillard[3]. Dix ans plus tard, il est sous-préfet de Saint-Julien-en-Genevois, fonction qu'il occupera jusqu'en 1959[4]. À partir de 1962, il entre à la sous-préfecture de Thonon-les-Bains. Il restera en poste jusqu'en 1976.

Dans le développement de Thonon, Henri Baud est considéré comme un véritable soutien du maire Georges Pianta[5].

Passionné d'histoire, il fonde en 1977 l'association des Amis de Notre-Dame du Léman afin de sauvegarder et d'entretenir l'église Notre-Dame du Léman. Membre de l'Académie chablaisienne, il en devient son président entre 1987 à 1993.

Avec Jean-Yves Mariotte, ancien élève de l'école nationale des chartes, il apporte en 1980 sa plume et ses connaissances à la rédaction de deux tomes de l'Histoire des communes savoyardes consacrée au Chablais (tome 1) et au Faucigny (tome 2).

Hommages[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Gervais-les-Bains possède un « Petit Square Henri Baud », tandis qu'une rue lui est consacrée à Thonon-les-Bains.

L'Académie chablaisienne lui rend hommage en octobre 2004 lors d'un colloque intitulé « Hommage à Henri Baud et au corps préfectoral de la Haute-Savoie : 60e anniversaire de la Libération ».

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gabriel Grandjacques, La Montagne-Refuge : Les Juifs au Pays du Mont-Blanc, Saint-Gervais, Megève... 1940-1944, La Fontaine de Siloé, , 295 p. (ISBN 978-2-84206-359-7), p. 45.
  2. Michel Germain, Chronique de la Haute-Savoie pendant la Deuxième Guerre Mondiale : Le prix de la liberté, vol. 4, La Fontaine de Siloé, , 390 p. (ISBN 978-2-9086-9754-4), p. 99.
  3. Michel Germain, Chronique de la Haute-Savoie pendant la Deuxième Guerre Mondiale : Le prix de la liberté, vol. 4, La Fontaine de Siloé, , 390 p. (ISBN 978-2-9086-9754-4), p. 341-342.
  4. Abel Jacquet, Saint-Julien-en-Genevois : histoire d'un bourg de province des origines à nos jours, A. Jacquet, , 432 p., p. 393.
  5. Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-842-06374-0), p. 47.