Neuvecelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Neuvecelle
Neuvecelle
L'église Saint-Nicolas.
Blason de Neuvecelle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes Pays d'Évian Vallée d'Abondance
Maire
Mandat
Nadine Wendling
2022-2026
Code postal 74500
Code commune 74200
Démographie
Gentilé Neuvecellois et Neuvecelloises
Population
municipale
3 122 hab. (2019 en augmentation de 9,81 % par rapport à 2013)
Densité 781 hab./km2
Population
agglomération
79 147 hab. (2019)
Géographie
Coordonnées 46° 24′ 00″ nord, 6° 36′ 00″ est
Altitude Min. 372 m
Max. 770 m
Superficie km2
Type Commune urbaine et littorale
Unité urbaine Thonon-les-Bains
(banlieue)
Aire d'attraction Lausanne (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Évian-les-Bains
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Neuvecelle
Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie
Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Neuvecelle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuvecelle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuvecelle
Liens
Site web mairie-neuvecelle.fr

Neuvecelle est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Située dans le Chablais français entre le lac Léman et le pays de Gavot, elle fait partie de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et du canton d'Évian-les-Bains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 74200.png

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Neuvecelle se situe sur les bords du lac Léman, au nord-est de Genève. Les communes limitrophes de Neuvecelle sont Évian-les-Bains, Larringes, Saint-Paul-en-Chablais et Maxilly-sur-Léman.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est de type montagnard en raison de la présence des Alpes.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

  • Le ruisseau de Forchez à 492 mètres d'altitude.
  • Le ruisseau de Montigny.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Neuvecelle est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Thonon-les-Bains, une agglomération intra-départementale regroupant 13 communes[4] et 79 147 habitants en 2019, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lausanne (partie française) dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 3 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

La commune, bordée par un plan d’eau intérieur d’une superficie supérieure à 1 000 hectares, le Léman, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[9]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires artificialisés (64 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (59,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (64 %), forêts (30 %), prairies (4,9 %), eaux continentales[Note 3] (0,6 %), zones agricoles hétérogènes (0,4 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les premières formes du nom de la commune apparaissent au XIIIe siècle dans des documents rédigés jusqu'au XVIe siècle en latin, avec les graphies nova sala, nova sella, novassella [13]. Au cours des périodes suivantes où le français s'impose comme langue administrative, on trouve la forme Neuveselle[13]. Durant l'occupation du duché de Savoie par les troupes révolutionnaires françaises, la forme Neuvecelle s'impose définitivement en 1793[14].

Neuvecelle est un toponyme composé du mot latin nova (« neuve ») et de salla, d'origine germanique qui désigne une demeure et qui donne en occitan sala, le lieu de résidence d'un seigneur[13]. Neuvecelle semble donc désigner une « nouvelle demeure seigneuriale »[13]. Le site d'Henry Suter, dédié aux toponymes locaux, souligne que certains auteurs ont pu confondre salla avec le mot latin cella, qui désigne un(e) « cellule, ermitage, dépendance d'un monastère »[13].

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Nuvassala, selon la graphie de Conflans[15].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune de Neuvecelle appartient au canton d'Évian-les-Bains, qui compte 33 communes selon le redécoupage cantonal de 2014[16].

La commune est membre de la communauté de communes Pays d'Évian Vallée d'Abondance.

Neuvecelle relève de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et de la cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont le député est Marc Francina (UMP) depuis les élections de 2012[17].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[18]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Francois Giroud    
Marie Magnin   Laboureur
Démissionnaire
Barnabé Jacquier   Cultivateur
Joseph Chevallay   Cultivateur
Pierre-Joseph Jacquier   Cafetier
Décédé en fonction
Pierre Giroud   Cultivateur
Francois Granjux   Cultivateur
Jean Marie Giroud   Cultivateur
Antoine Ducret   Cultivateur
Jean Marie Giroud   Cultivateur
François Dufour   Pêcheur
Joseph Degrange   Cultivateur
Bruno Chapuis   Cultivateur
Robert Magnin   Hôtelier
Joseph Degrange   Cultivateur
Louis Duret DVD puis
UMP
Ingénieur des travaux publics
Conseiller général du canton d'Évian-les-Bains (2003 → 2008)
Président de la CC du Pays d'Évian (2008 → 2014)
[19] [20] Philippe Drago DVD Agent technique
Démissionnaire
[21] Anne-Cécile Violland DVD puis
Horizons
Psychologue clinicienne
Députée de Haute-Savoie (5e circ.) (2022 → )
Vice-présidente de la CCPEVA (2017 → 2022)
Réélue pour le mandat 2020-2026
Démissionnaire suite à son élection comme députée
[22] En cours
(au 11 juillet 2022)
Nadine Wendling[23]   Ingénieur agroalimentaire

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[25].

En 2019, la commune comptait 3 122 habitants[Note 4], en augmentation de 9,81 % par rapport à 2013 (Haute-Savoie : +7,33 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
334457465596655701598643691
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
688731786804788794790811892
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
7617688508338038969499841 288
1982 1990 1999 2006 2008 2013 2018 2019 -
1 5591 9492 2112 4812 5582 8433 0763 122-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Festival Histoire d'en Rire. Liste des humoristes invités :
    • 2015 : Jérémy Bélier et Romain Barreda ;
    • 2016 : Guillaume Bauret et Hassan de Monaco ;
    • 2017 : Laurent Batar ;
    • 2018 : Audrey Baldassare et Jérémy Bélier[27] ;
    • 2019 : Julie Villers ;

Médias[modifier | modifier le code]

  • Télévision locale : TV8 Mont-Blanc.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Photographie montrant la chapelle Saint-André de Maraiche
La chapelle Saint-André de Maraîche.

Édifices et équipements civils[modifier | modifier le code]

  • le château de Neuvecelle, propriété privée.
  • le castel de Neuvecelle, situé devant l'église, il remonte en grande partie au XIXe siècle. Il est construit à l'emplacement de la demeure de Dunand de Grilly, personnage renommé en Chablais au XVIIe siècle, propriété privée.
  • le funiculaire d'Évian-les-Bains à Neuvecelle. Mis en service en 1907 il permettait à l'époque aux clients des hôtels de rejoindre la source Cachat dans Évian.


Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Neuvecelle

Les armes de Neuvecelle se blasonnent ainsi : « De gueule au lion d'or armé et lampassé de sable. »

On sait très peu de chose sur ce blason.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Thonon-les-Bains », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lausanne (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  10. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. a b c d et e Henry Suter, « Neuvecelle », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le ).
  14. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Lexique Français : Francoprovençal du nom des communes de Savoie : Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 16
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
    .
  16. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance, (consulté en ).
  17. « Résultats des élections législatives de 2012 : Haute-Savoie (74) - Cinquième circonscription (résultats officiels) », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  18. [PDF] Les élections municipales à Neuvecelle
  19. « Philippe Drago élu maire sans surprise », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  20. « Neuvecelle : le maire démissionne pour des raisons de santé », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  21. Claude Bouzin, « Anne-Cécile Violland a été élue maire », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  22. Claude Bouzin, « Qui est Nadine Wendling, la nouvelle maire de Neuvecelle ? : Nadine Wendling, ancienne conseillère municipale, a été élue maire de la Neuvecelle samedi 9 juilllet. Elle succède à Anne-Cécile Violland. », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne).
  23. L'équipe municipale, sur mairie-neuvecelle.fr
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  27. MJC de Vaugneray, « Festival Histoires d'en rire 2018 », sur www.mjc-vaugneray.org (consulté le ).