Vacheresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vacheresse (homonymie).
Vacheresse
Blason de Vacheresse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Canton Évian-les-Bains
Intercommunalité Vallée d'Abondance (2CVA)
Maire
Mandat
Denis Petitjean
2014-2020
Code postal 74360
Code commune 74286
Démographie
Population
municipale
781 hab. (2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 31″ N 6° 40′ 28″ E / 46.3252777778, 6.6744444444446° 19′ 31″ Nord 6° 40′ 28″ Est / 46.3252777778, 6.67444444444
Altitude Min. 755 m – Max. 2 090 m
Superficie 31,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Vacheresse

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Vacheresse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vacheresse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vacheresse
Liens
Site web vacheresse.fr

Vacheresse est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 3 102 hectares ; son altitude varie de 755 à 2 090 mètres[1].

L'altitude du chef-lieu est de 820 mètres. Le point le plus bas est à La Vignette et le plus haut à Entre deux Nants. Les alpages s'élèvent jusqu'à 2 000 m (col de Planchamp), Bise (1 500 m), La Corne (1 082 m), Sémy (1 586 m) et Ubine (1 470 m) au pied du mont Chauffé.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

En 2009, le nombre total de logements dans la commune était de 474, alors qu'il était de 456 en 1999[I 1].

Parmi ces logements, 62,3 % étaient des résidences principales, 32,2 % des résidences secondaires et 5,4 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 82,0 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 17,3 % des appartements[I 2].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 79,9 %, en légère augmentation par rapport à 1999 (76,7 %). La part de logements HLM loués vides (logements sociaux) était de 2,2 % contre 2,5 % en 1999[I 3].

Projets d'aménagements[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1889, la route qui relie le Val d'Abondance à Thonon par Bioge est parachevée. Dès lors, le trafic de la vallée qui était orienté vers Évian se tournera vers Thonon.

Vers 1910, la commune de Vacheresse se voit attribuer un bureau de poste. Jusqu'alors, le courrier était acheminé par Chevenoz.

Durant la Première Guerre mondiale, 56 habitants de la commune perdent la vie[2].

Entre les deux guerres, le réseau routier s'étoffe de nombreuses routes vicinales, qui dotées ultérieurement de revêtement, rendent plus en plus accessibles aux voiture les villages éloignés et les alpages de Bise et Ubine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Châtel appartient au canton d'Évian-les-Bains, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 33 communes[3]. Avant ce redécoupage, la commune appartenait au canton d'Abondance, dont Abondance était le chef-lieu.

À l'origine les six communes de l'ancien canton d'Abondance, correspondant au territoire de la vallée homonyme, ont formé le syndicat intercommunal à la carte de la vallée d'Abondance (SICVA). Ce syndicat a laissé sa place à la communauté de communes de la vallée d'Abondance (2CVA), en 2013[4].

Châtel relève de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et de la Cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont le député est Marc Francina (UMP) depuis les élections de 2012[5].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Roger Petitjean ... ...
mars 2008 mars 2014 Jean-Pierre Favre-Victoire ... ...
mars 2014 en cours
(au 30 avril 2014)
Denis Petitjean ... ...

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 781 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
626 1 006 1 024 1 172 968 1 050 1 021 1 121 1 077
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 074 1 015 951 1 046 1 015 1 028 1 024 975 975
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
809 830 806 709 666 619 613 571 559
1982 1990 1999 2006 2007 2012 - - -
523 533 606 715 729 781 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Vacheresse est située dans l'académie de Grenoble.

Elle administre une école maternelle et une école élémentaire communales qui regroupaient 83 élèves en 2014-2015[9].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

  • Télévision locale : TV8 Mont-Blanc

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage était de 31 960 €, ce qui plaçait Vacheresse au 12 452e rang parmi les 31 886 communes de plus de 49 ménages en métropole[10].

En 2009, 44,3 % des foyers fiscaux n'étaient pas imposables[I 4].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2009, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 472 personnes, parmi lesquelles on comptait 73,6 % d'actifs dont 72,1 % ayant un emploi et 1,6 % de chômeurs[I 5].

On comptait 131 emplois dans la zone d'emploi, contre 78 en 1999. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 342, l'indicateur de concentration d'emploi[Note 3] est de 30,3 %, ce qui signifie que la zone d'emploi offre seulement un emploi pour trois habitants actifs[I 6].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2010, Vacheresse comptait 74 établissements : 15 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 7 dans l'industrie, 12 dans la construction, 29 dans le commerce-transports-services divers et 35 étaient relatifs au secteur administratif[I 7].

En 2011, 4 entreprises ont été créées à Vacheresse [I 8], dont 3 par des autoentrepreneurs[I 9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte ne compte aucun monument ou objet répertorié à l'inventaire des monuments historiques[11], [12]. Toutefois, elle compte 17 lieux et monuments ainsi que et 59 objets répertoriés à l'inventaire général du patrimoine culturel[13],[14].

Parmi ces 17 lieux, on compte plusieurs monuments religieux :

  • l'oratoire Notre-Dame dit oratoire de la Vierge, daté de 1816[15] ;
  • la chapelle Saint-Bernard-de-Menthon – Notre-Dame-de-Bon-Secours – Saint-Guérin, construite entre 1611 et 1973[16] ;
  • la chapelle Notre-Dame-Auxiliatrice – Immaculée-Vierge-Marie – Notre-Dame-de-Bon-Secours – Notre-Dame-de-la-Paraz, construite entre 1792 et 1985[17] ;
  • la chapelle Notre-Dame-des-Carmes – Saint-Michel, construite entre 1872 et 1980[18] ;
  • la chapelle Notre-Dame-de-Compassion – Saint-Claude – Saint-Dominique – Saint-Meinrad – Saint-François-de-Sales, construite entre 1662 et 1979[19] ;
  • l'église paroissiale Saint-Ours – Saint-Etienne[20], construite entre 1411 et 1870, et restaurée au XIXe siècle[21],[22].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de Vacheresse se blasonnent ainsi : d'or à une tète et au col de vache d'Abondance au naturel, posés de demi profil à senestre, colletés de sable et clarinés d'argent, soutenus d'un rocher de trois coupeaux du mème mouvant de la pointe, au chef soudé aussi d'argent chargé de trois sapins de sinople.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  3. L'indicateur de concentration d'emploi est égal au nombre d'emplois dans la zone pour 100 actifs ayant un emploi résidant dans la zone, selon la définition de l'Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. LOG T1M - Évolution du nombre de logements par catégorie.
  2. LOG T2 - Catégories et types de logements.
  3. LOG T7 - Résidences principales selon le statut d'occupation.
  4. REV T1 - Impôts sur le revenu des foyers fiscaux.
  5. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 - Emploi et activité.
  7. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010.
  8. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2011.
  9. DEN T2 - Créations d'entreprises individuelles par secteur d'activité en 2011.

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  2. MemorialGenweb.org - Vacheresse (74) : monument aux morts
  3. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance,‎ (consulté en octobre 2014).
  4. « La Communauté de communes de la vallée d'Abondance - 2CVA » (consulté le 15 mars 2015).
  5. « Résultats des élections législatives de 2012 : Haute-Savoie (74) - Cinquième circonscription (résultats officiels) », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le 15 mars 2015).
  6. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  9. « Haute-Savoie (74) > Vacheresse > École », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 30 juin 2015).
  10. « Fichier RFDM2011COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2011 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 novembre 2013).
  11. « Liste des monuments historiques de la commune de Vacheresse », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Liste des objets historiques de la commune de Vacheresse », base Palissy, ministère français de la Culture.
  13. « Liste des lieux et monuments de la commune de Vacheresse à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Liste des objets de la commune de Vacheresse à l'inventaire général du patrimoine culturel », base Palissy, ministère français de la Culture.
  15. « Notice no IA00125042 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Notice no IA00125111 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Notice no IA00125110 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Notice no IA00125109 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Notice no IA00125108 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Notice no IA00125098 », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. Chablais 1980, p. 207.
  22. [PDF] Office de Tourisme d’Abondance, « Le patrimoine religieux - Pays d'art et d'histoire de la vallée d'Abondance », Présentation de la vallée d'Abondance : Dossier enseignant, sur www.abondance.org,‎ (consulté le 4 août 2013).