La Chapelle-d'Abondance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Chapelle-d'Abondance
La Chapelle-d'Abondance
Le village, dans la vallée d'Abondance.
Blason de La Chapelle-d'Abondance
Blason
La Chapelle-d'Abondance
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes Pays d'Évian Vallée d'Abondance
Maire
Mandat
Gérald David-Cruz
2020-2026
Code postal 74360
Code commune 74058
Démographie
Population
municipale
932 hab. (2019 en augmentation de 7,62 % par rapport à 2013)
Densité 25 hab./km2
Population
agglomération
3 625 hab. (2019)
Géographie
Coordonnées 46° 17′ 46″ nord, 6° 47′ 17″ est
Altitude Min. 975 m
Max. 2 430 m
Superficie 37,85 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Abondance
(ville-centre)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton d'Évian-les-Bains
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
La Chapelle-d'Abondance
Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie
Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
La Chapelle-d'Abondance
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-d'Abondance
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-d'Abondance
Liens
Site web mairielachapelledabondance.com

La Chapelle-d'Abondance est une commune française située dans le val d'Abondance du Chablais français, dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Panorama sur la vallée de La Chapelle-d'Abondance, depuis la route du lac d'Arvouin.
Vue des Cornettes de Bise à 2 432 mètres d'altitude.
La Chapelle-d'Abondance vue depuis une cabine de remontée.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de cinq communes :

Communes limitrophes de La Chapelle-d'Abondance
Vacheresse Novel Vouvry (Suisse, Valais)
Abondance La Chapelle-d'Abondance Vionnaz (Suisse, Valais)
Châtel

Les montagnes principales sont les Cornettes de Bise, le mont de Grange et le mont Chauffé.

Sites naturels remarquables[modifier | modifier le code]

Mont de Grange[modifier | modifier le code]

Le Mont de Grange est une montagne de Haute-Savoie qui culmine à 2 432 mètres d'altitude, ce qui en fait le second sommet le plus élevé du massif du Chablais après les Hauts-Forts. Il domine le val d'Abondance entre Abondance, La Chapelle-d'Abondance et Châtel.

Le mont de Grange est classé zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique et est aussi classé site d'importance communautaire dans le réseau natura 2000.

Cornettes de Bise[modifier | modifier le code]

Les Cornettes de bise sont situées entre la France et la Suisse, à la limite du département de la Haute-Savoie et du canton du Valais. Cette montagne culmine à 2 432 mètres d'altitude et est également le deuxième plus haut sommet du massif du Chablais. Elle a fait l'objet d'une petite exploitation de charbon avec le filon Toper découvert en 1823.

Lac d'Arvouin[modifier | modifier le code]

Entouré de sommets et d’escarpements rocheux, il se niche à 1670m dans les alpages de la zone naturelle protégée des Cornettes de Bise. C’est un lac naturel formé par l’érosion due au glacier d’Arvouin. Il est facilement accessible en été.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

La Chapelle-d'Abondance est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine d'Abondance, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[4] et 3 625 habitants en 2019, dont elle est ville-centre[5],[6]. La commune est en outre hors attraction des villes[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (87,1 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (88 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (40,8 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (38,6 %), prairies (8,4 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (7,7 %), zones urbanisées (3,6 %), zones agricoles hétérogènes (0,9 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La Chapelles des Frasses est citée dès 1178[10]. Elle a ensuite changé plusieurs fois de nom avant de prendre le nom de La Chapelle-d'Abondance.

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit La Shapala, selon la graphie de Conflans[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

La Chapelle-d'Abondance appartient au canton d'Évian-les-Bains, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 33 communes[12]. Avant ce redécoupage, la commune appartenait au canton d'Abondance, dont Abondance était le chef-lieu.

À l'origine les six communes de l'ancien canton d'Abondance, correspondant au territoire de la vallée homonyme, ont formé le Syndicat intercommunal à la carte de la vallée d'Abondance (SICVA). Ce SIVOM a laissé sa place à la communauté de communes de la vallée d'Abondance (2CVA), en 2013[13]. Depuis 2017 La Chapelle d'Abondance fait partie de la nouvelle intercommunalité du Pays d'Evian et de la Vallée d'Abondance(CCPEVA).

La Chapelle-d'Abondance relève de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et de la cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont le député est Marc Francina (UMP) depuis les élections de 2012[14].

Liste des Maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1860 1861 Eugène Maxit    
1861 1861 Basile Maxit    
1861 1862 François Revillod    
1862 1876 Eugène Maxit    
1876 1884 Julien Boccard    
1884 1888 Joseph David Chaux    
1888 1896 Julien Boccard    
1896 1923 François Maxit    
1923 1935 Ignace Brelat    
1935 1948 Eugène Brelaz    
1948 1983 Joseph Maxit    
1983 1990 André Mouthon    
1990 Juin 2020 Bernard Maxit    
28 juin 2020 En cours Gérald David-Cruz    
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Ploéven (France).

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[16].

En 2019, la commune comptait 932 habitants[Note 2], en augmentation de 7,62 % par rapport à 2013 (Haute-Savoie : +7,33 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
607580593701700693664643661
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
696602615575531537579601585
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
545539568549584579573552538
1982 1990 1999 2006 2011 2016 2019 - -
552727719781849901932--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture[modifier | modifier le code]

Chaque été, La Chapelle-d'Abondance organise des concerts d'été dans l'église. Le festival Fraxiis Musica propose des concerts et soirées musicales autour des musiques des Alpes.

Début mars, "Oxfam Wintertrail", course diurne et nocturne en raquettes dans toute la vallée d'Abondance: 60 km, équipes de 4, moins de 30 h.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Fermes pédagogiques[modifier | modifier le code]

Plusieurs fermes du village proposent une visite de leur exploitation, et permet de découvrir les coulisses de l'activité, de la traite à la fabrication des fromages, ainsi que des dégustations.

Sports[modifier | modifier le code]

Située dans le domaine franco-suisse des Portes du Soleil, le village de la Chapelle d'Abondance regorge d'activités sportives aussi bien hivernales qu'estivales

Ski alpin[modifier | modifier le code]

Le village est une station familiale de sports d'hiver. Le domaine de La Chapelle d’Abondance regroupe 50 km de pistes de ski alpin divisés en 2 secteurs : Braitaz et le Crêt-Béni qui totalisent 24 pistes, 2 boardercross, 1 piste ludique et 1 piste de luge. Celui-ci comprend toutes les remontées mécaniques des deux secteurs et du domaine de Torgon en Suisse (relié depuis Braitaz).

Ski nordique et autres activités hivernales[modifier | modifier le code]

Doté de 9 pistes de ski nordique, pour un total de 23 km de piste, le domaine de La Chapelle d'Abondance est le plus grand du Chablais. Avec son double tracé, on peut à la fois pratiquer le skating et le pas alternatif.

Il est également possible d'y faire du biathlon, ski d’orientation, du chien de traineau et de la luge, ainsi que du ski de randonnée et du télémark.

Randonnées et trails[modifier | modifier le code]

Le village dispose de plusieurs sentiers balisés de randonnées : un parcours santé, des promenades thématiques, des sentiers de VTT ainsi que des parcours de trails.

Via Ferrata[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une via ferrata nommée Les Saix de Miolène, permettant une activité intermédiaire entre randonnée pédestre et escalade.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Maurice[modifier | modifier le code]

Citée au XVe siècle, elle est inscrite à l'inventaire des monuments historiques depuis 1995[19],[10]. Sa construction a commencé au XIVe et s’est achevée au XVIIIe. Construite dans le style néo-classique sarde,

Le clocher en bois fut réédifié en dur en 1732/33. Il fut détruit durant l'occupation française puis restauré en 1811.

L'église a été complètement rénovée en 2008.

Les chapelles[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Notre-Dame-de-Compassion
  • Chapelle Saint Jacques

La Maison des Sœurs[modifier | modifier le code]

Architecture typique[modifier | modifier le code]

On trouve à La Chapelle d' Abondance un grand nombre de fermes traditionnelles savoyardes. Elles ont la particularité d'être massive et sur plusieurs étages. La plupart du temps, les fermes peuvent comporter 2 logements symétriques. Le soubassement en pierre abrite les caves.

L’habitation est en façade (au niveau du premier balcon), séparée de l’écurie par un long couloir. Le balcon supérieur à l’étage du fenil sert au séchage des récoltes. À l’arrière de la ferme, une pente permet un accès direct au fenil.

Les fermes sont chauffés grâce à des fourneaux de pierre ollaire. Pour les plus vielles fermes, les pierres ont été taillées dans la carrière du Saix sur les hauteurs de la commune.

Francis WEY, journaliste voyageur, fut impressionné par « les plus grosses fermes et les plus originales que l’on puisse imaginer " lorsqu'il arriva au hameau des Passengués sur la commune de la Chapelle en 1865.

Il écrit encore: " Elles sont coiffées parfois de hautes cheminées pyramidales en planches, au foyer desquelles on fabrique les vacherins, fromages renommés du canton d’Abondance. Habitat et architecture ne sont pas le fait du hasard. Ils correspondent à des réponses particulières et originales apportées aux problèmes posés par le milieu naturel. En hiver, il faut répondre à deux exigences essentielles : disposer d’un espace suffisamment vaste pour abriter les bêtes et les hommes, et les réserves de nourriture nécessaires aux uns et aux autres. Dans cette « civilisation » du foin, du volume d’engrangement dépendra le nombre de bêtes hivernées dans les écuries ".

Culture[modifier | modifier le code]

Fête des bucherons[modifier | modifier le code]

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2015, la commune a obtenu le niveau « deux fleurs » au concours des villes et villages fleuris[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Robert Folliet, Daniel Druenne (un Parisien venu se réfugier pour fuir le STO) et Georges CRUZ MERMY dit " à la Bron", membres de la Résistance de la vallée d'Abondance, dirigée par François Dufour, fusillés par la Gestapo Nazie le 18 JUIN 1944 à Thonon les Bains à l'âge de 22 ans et titulaires de la médaille de la résistance à titre posthume.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr La Chapelle-d' Abondance.svg

Les armes de La Chapelle-d'Abondance se blasonnent ainsi :

Parti ; au premier d'azur à une chapelle d'argent soutenue d'un rocher de trois coupeaux du mème, au second d'or à une corne d'abondance de gueules, emplie au naturel, posée en pal, soutenue d'un mont de trois coupeaux de sinople mouvant de la pointe.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 d'Abondance », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. a et b Histoire des communes savoyardes 1980, p. 204.
  11. Lexique Français : Francoprovençal du nom des communes de Savoie : Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 17
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
    .
  12. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance, (consulté en ).
  13. « La Communauté de communes de la vallée d'Abondance - 2CVA » (consulté le ).
  14. « Résultats des élections législatives de 2012 : Haute-Savoie (74) - Cinquième circonscription (résultats officiels) », sur le site du ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  19. « 1re église », notice no IA00125099, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Les villes et villages fleuris - Site officiel des Villes et Villages Fleuris, label de qualité de vie », sur www.cnvvf.fr (consulté le ).