Marc Francina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marc Francina
Illustration.
Fonctions
Député de la 5e circonscription de la Haute-Savoie

(14 ans, 3 mois et 9 jours)
Législature XIIe, XIIIe, XIVe (Cinquième République)
Prédécesseur Jean-Marc Chavanne (titulaire)
Successeur Marion Lenne
Maire d'Évian-les-Bains
Conseiller général du Canton d'Évian-les-Bains
Prédécesseur Jean Combet (DVG)
Successeur Louis Duret (UMP)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Évian-les-Bains (Haute-Savoie)
Date de décès (à 70 ans)[1]
Lieu de décès Évian-les-Bains (Haute-Savoie)
Parti politique Les Républicains

Marc Francina, né le à Évian-les-Bains en Haute-Savoie et mort le dans la même ville, est un homme politique français.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Avant d'entamer sa carrière politique, Marc Francina était conseiller financier dans une banque régionale.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Député[modifier | modifier le code]

Élu le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 5e circonscription de Haute-Savoie comme suppléant de Jean-Marc Chavanne. Il lui succède le 11 mars 2003. Il a été réélu en juin 2007 puis en juin 2012.

Il appartient au groupe politique : UMP.

Marc Francina est membre à l'Assemblée nationale :

  • de la commission des Finances ;
  • de la commission d'enquête sur l'évolution de la fiscalité locale ;
  • de la commission d'enquête sur les emprunts toxiques : Secrétaire de la commission d'enquête sur les produits financiers à risque souscrits par les acteurs publics locaux ;
  • Membre commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi sur l'enfance délaissée et l'adoption ;
  • Mission d'information : Rapporteur général de la Mission d’Évaluation et de Contrôle (commission des finances) sur la soutenabilité de l’évolution de la masse salariale de la fonction publique ;
  • Vice-président du groupe d'étude sur le Tourisme ;
  • Membre des groupes d'études sur : Adoption - Agro-alimentaire et filière agricole - Artisanat et métiers d'art - Biocarburants - Chasse et territoires - Cheval - Coutellerie et arts de la table - Emergents - Groupes d'intérêt - Hôtellerie, restauration, loisirs - Imprimerie et culture papier - Jardins, paysages et horticulture - Langues régionales - Montagne - Partenariats publics et privés - Sports mécaniques - Tibet - Vie associative et bénévolat - Voies navigables et transports multimodaux - Zone et travailleurs frontaliers.

Par ailleurs, il fait partie :

  • du Comité des Finances Locales au sein du Ministère de l'Intérieur ;
  • de la Commission consultative des jeux de cercle et de casinos au sein du Ministère des Finances.

Il soutient Jean-François Copé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[2].

Ville d'Évian-les-Bains[modifier | modifier le code]

Marc Francina est élu conseiller municipal d'Évian-les-Bains en 1977, avant de devenir maire de la ville en 1995. Il a succédé à Henri Buet, maire de 1977 à 1995[3]. Après la perte par Marc Francina de son mandat de député en 2017, la ville d'Evian prend à sa charge une augmentation d'environ 2 200 euros net des indemnités de son maire[4]. Marc Francina devrait également pour ses trois mandats de députés pouvoir prétendre à une retraite d'environ 2 700 euros[4].

Conseil général de la Haute-Savoie[modifier | modifier le code]

En 1982, Marc Francina est élu Conseiller général d'Évian-les-Bains. Il est vice-président du Conseil général de 2001 à 2003, date de sa démission pour devenir député.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

À sa création, Marc Francina devient président de la Communauté de communes du Pays d'Évian, regroupant les 16 communes du canton d'Évian-les-Bains, plus Marin. À la suite des élections municipales de mars 2008, il est élu 1er vice-président de l'intercommunalité.

Mandats[modifier | modifier le code]

Association nationale d'élus[modifier | modifier le code]

En 2008, Marc Francina est élu président de l'Association nationale des maires des stations classées et communes touristiques, succédant à Didier Borotra, sénateur-maire de Biarritz. Il est également vice-président de France Congrès.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Marc Francina, le maire d’Évian-les-Bains, est décédé en fin de matinée », sur Le Dauphiné, (consulté le 26 octobre 2018).
  2. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.
  3. Liste des maires d'Evian à partir de 1860
  4. a et b Le Messager, « Marc Francina augmente son indemnité de maire d’Evian », Le Messager,‎ (lire en ligne, consulté le 13 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]