Fernando Parrado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parrado.
Fernando Parrado
Description de cette image, également commentée ci-après

Fernando Parrado à gauche

Alias
Nando
Naissance (67 ans)
Montevideo, Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Nationalité Drapeau : Uruguay Uruguayenne
Ascendants
Eugénia Parrado (sa mère)
Conjoint
Veronique Van
Descendants
Verónica et Cecilia
Famille
Susana « Suzy » Parrado et Graciela Parrado (ses sœurs)

Compléments

Fernando Parrado, dit « Nando », né le à Montevideo en Uruguay, est l'un des 16 rescapés du vol 571 Fuerza Aérea Uruguaya qui s'est écrasé dans les Andes le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fernando Parrado jouait au rugby à XV dans l'équipe de son collège (Stella Maris), les Old Christians. Les Old Christians devaient aller jouer une rencontre au Chili, lorsque leur avion, un Fairchild F-227 de la Force aérienne uruguayenne, s'écrasa le dans la Cordillère des Andes à plus de 3 600 mètres d'altitude[1].

Fernando était accompagné de sa mère, Eugénia Parrado (50 ans), qui mourut le premier soir après le crash, et de sa sœur Susana « Suzy » Parrado, qui mourut quelques jours après, à l'âge de 20 ans[1].

Après deux mois de survie dans le fuselage de l'avion dans des conditions extrêmes (les survivants furent notamment contraints à l'anthropophagie[2]), Fernando et son ami Roberto Canessa partent le 12 décembre 1972 en expédition dans les montagnes afin de trouver des secours. Après dix jours de marche à travers la Cordillère, ils se retrouvent dans une haute vallée du Chili, sur les contreforts des Andes. Ils trouvent là des secours, qui partiront ensuite récupérer les quatorze autres survivants qui étaient restés réfugiés dans le fuselage de l'avion[1].

En 1974, il participe à la rédaction du livre Alive: The Story of the Andes Survivors[3] de Piers-Paul Read. En 1993, ce livre est adapté en film, sous le titre Les Survivants.

Il participe également à plusieurs documentaires.

En 2006, il publie un livre témoignage intitulé Milagro en los Andes[4], traduit en français Miracle dans les Andes, où il raconte son expérience de survivant des Andes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Miracle dans les Andes, le Livre de Poche 30922, 2008

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Les survivants du miracle des Andes », sur http://www.voyage-au-chili.com/ (consulté le 17 janvier 2017)
  2. « 44 ans après le crash, un survivant raconte l’horreur », sur https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/, (consulté le 17 janvier 2017)
  3. traduit en français : Les survivants
  4. Traduit en anglais : Miracle In The Andes: 72 Days on the Mountain and My Long Trek Home