Abbaye Saint-Léon de Toul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye Saint-Léon de Toul
Image de l'Abbaye Saint-Léon de Toul
Image de l'Abbaye Saint-Léon de Toul

Ordre Ordre Augustin
Fondation 1094
Fermeture 1790
Diocèse Diocèse de Toul
Fondateur Saint-Séhère
Dédicace Saint Léon
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Commune Toul
Coordonnées 48° 40′ 39″ nord, 5° 53′ 22″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Saint-Léon de Toul

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Abbaye Saint-Léon de Toul

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

(Voir situation sur carte : Meurthe-et-Moselle)
Abbaye Saint-Léon de Toul
Image de Léon IX dans le chœur de la cathédrale de Toul.

L’abbaye Saint-Léon de Toul est une ancienne abbaye de chanoines réguliers de l’ordre de Saint-Augustin de la congrégation de Notre-Sauveur située dans la région de Lorraine, sur le territoire de la commune de Toul, en Meurthe-et-Moselle. Aujourd'hui, le site est occupé par un établissement d'enseignement[1], le collège Amiral de Rigny.

Origine et développement[modifier | modifier le code]

L'abbaye fut fondée[2] au XIe siècle par Lutolphe, doyen de la cathédrale de Toul, en l’honneur de Léon IX, son ancien maitre. Il fit venir quelques clercs disciples de Séhère, originaire d’Épinal ou de Remiremont, et qui vivait alors à Romberg ou à Saint-Mont pour en être le premier abbé.

Le nécrologue du Pape Saint-Léon s'exprime en ces termes au sujet de Lutulfus, fondateur de son abbaye à Toul : « Obiit Lutulfus piae memoriae levita et canonicus hujus »« loci, quia cum decanus esset majoris ecclesiae, Coenobium »« hoc a fundamentis construxit, opibus, ornamentis variis »« multimoda decoravit ;itinera multa et longa , pericula »« plura pro hujus exaltatione Loci sustinuit. »— Dans histoire du diocèse de Toul, Par Pierre Étienne Guillaume, p 373

Dont voici la traduction :

« Lutulfus décéda pieusement diacre et chanoine de son abbaye dont il avait jeté les fondations en tant que doyen de son Église. » « Il l'avait dotée de ressources et embellie de multiples manières, mais avait aussi dû prendre de nombreux détours et endurer de nombreuses peines pour le salut et l'élévation des âmes de sa communauté touloise de Leuques. »

D'abord placée hors des murs de la ville de Toul, elle fut transférée (vers 1402) dans l’enceinte du bourg à la suite de sa ruine pendant la guerre faisant intervenir le duc de Lorraine Charles II.

Après la Révolution[modifier | modifier le code]

L'abbaye fut saisie en 1790 et dès 1804 la création d'un collège communal fut décidée par décret. Aujourd'hui plusieurs parties de l'ancienne Abbaye (Entrée du bâtiment principal, le réfectoire et la cuisine) sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques sous le numéro PA00106372.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dom Augustin Calmet, Histoire ecclésiastique et civile de la Lorraine, Nancy, 1728, 4 vol., in-fol.
  • A.D. Thiéry, Histoire de la ville de Toul et de ses évêques, suivie d'une notice de la cathédrale, vol. 1, Paris, Roret, , p. 153 [lire en ligne].
  • Cédric Andriot, Les chanoines réguliers de Notre-Sauveur. Moines, curés et professeurs, de Lorraine en Savoie. Paris, Riveneuve, 2012.

Liste des abbés[modifier | modifier le code]

Sources[3]

  • 1094 - 1128 : Séhère [premier abbé]
  • 1128 - 1157 : Seibaldus ou Sigebaud [ ]
  • 1159 - 1169 : Sigifride ou Sigefroy [ ]
  • 1170 - 1174 : Valtère ou Vautier [ ]
  • 1179 - 1188 : Etienne [ ]
  • 1188 - 1198 : Jean Ier [ ]
  • 1204 - 1214 : Clément [ ]
  • 1214 - 1216 : Hervin [ ]
  • 1216 - 1228 : Thiéry [ ]
  • 1230 - 1239 : Guillaume [ ]
  • 1250 - 1260 : Jean II [ ]
  • 1260 - 1284 : Radulphe [ ]
  • 1284 - 1291 : Eibalde [ ]
  • 1291 - 1298 : Jean III [ ]
  • 1298 - 1300 : Louis de Mailly ou Mailley [ ]
  • 1300 - 1313 : Jean IV du Masuil ou Ménil [ ]
  • 1313 - 1358 : Fourcaud ou Fourcard de Secours (de Severia) [ ]
  • 1359 - 1370 : Mahérus [ ]
  • 1370 - 1375 : Ferry de Morhange [ ]
  • 1375 - 1418 : Pierre de Dun [ ]
  • 1418 - 1439 : Marcot (Gérard) de Saxey [ ]
  • 1439 - 1449 : Cocal ou Gacal (Dominique) [ ]
  • 1449 - 1458 : Henrion (Jean) de Port [ ]
  • 1458 - (?) : (?) [ ]
  • 1468 - (?) : Brauléti (Jean) [ ]
  • (?) - 1503 : Goupil (Philippe) [ ]
  • 1503 - 1516 : Thouvenot (Didier) [ ]
  • 1516 - 1527 : Fabri (Jean) de Cresilles [ ]
  • 1527 - 1532 : (?) [ ]
  • 1532 - 1543 : Godard (Pierre) [ ]
  • 1543 - 1549 : Forget (Jean) [ premier abbé commendataire ]
  • 1549 - (?) : (?) [ ]
  • (?) - 1564 : Vencey ou Vannecy (Nicolas de) [grand archidiacre de Toul, évêque de Baignerey, commendataire]
  • 1564 - 1569 : Vencey (Nicolas de) [ ]
  • 1569 - 1570 : (?) [ ]
  • 1571 - (?) : Collin ou Colliny (Didier) [ ]
  • (?) - 1599 : Thiriet (Théodore ou Thierry) [abbé commendataire]
  • 1599 - 1599 : Perrin de Perrinis [ ]
  • 1599 - 1599 : Aubry (Nicolas) [prieur claustral]
  • 1599 - 1609 : Olivier (Séraphin) [ ]
  • (?) - 1613 : Rasailles ou de Razal (Vincent) [ ]
  • (?) - 1623 : Pozzobonelli (François de) [ ]
  • 1624 - 1626 : Marquemont (Denis-Simon de) [cardinal de Lyon]
  • 1626 - 1626 : Barclay (Guillaume de) [camérier du pape]
  • 1626 - 1626 : Jean Perrin dit Cresilles [ ]
  • 1626 - 1626 : Le Jalot (Philippe) [prieur claustral]
  • 1626 - 1656 : Barclay (Guillaume de) [abbé commendataire]
  • 1656 - 1709 : Bailly de la Berchère (Gabriel) [grand archidiacre]
  • 1709 - 1738 : Baume de Suze (Anne-Louis-François) [comte de lyon]
  • 1738 - 1751 : Castellane (Jean-Joseph de) [vicaire-général]
  • 1751 - 1773 : Castellaure (de) [ ]
  • 1773 - 1785 : Damas de Crux (François de) [vicaire-général]
  • 1785 - 1790 : Mélignan (Jean-Eugène-Lambert de) [vicaire-général]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Site Web du Collège », sur Bienvenue sur le site du collège Amiral de Rigny (consulté le 14 septembre 2015)
  2. HARMAND A, « Collège de Toul », Revue trimestrielle du Cercle d'Études Locales du Toulois, no 82,‎ , article 2 (lire en ligne)
  3. Guillaume, Pierre-Étienne (1803-1883), Histoire du diocèse de Toul et de celui de Nancy : depuis l'établissement du christianisme chez les Leuci, jusqu'à nos jours : précédée d'une dissertation historique sur l'antiquité de l'église de Toul, Tolbiac - Rez-de-jardin - magasin 8- LK3- 823 support : livre, Nancy : Thomas et Pierson, 1866-1867, , 506 p., (PP 498 et suite) Liste chronologique des abbés de Saint-Léon, dressée comme celles qui précédent.Séhère , premier abbé en 1094 , mort le ....