Abedi Pelé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pelé (homonymie) et Ayew.
Abedi Pelé
Gbagbo abedi-pélé.jpg
Biographie
Nom Abedi Ayew
Nationalité Drapeau : Ghana Ghana
Naissance 5 novembre 1964 (49 ans)
Lieu Accra, Grand Accra, Ghana
Taille 1,73 m
Poste Milieu
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1980-1982 Drapeau : Ghana Real Tamale United 046 0(21)
1983 Drapeau : Qatar Al Sadd Doha 008 00(7)
1983-1984 Drapeau : Suisse FC Zurich 018 00(9)
1984 Drapeau : Bénin Dragons de l'Ouémé 008 0(11)
1985 Drapeau : Ghana Real Tamale United 019 00(7)
1986-1987 Drapeau : France Chamois niortais FC 034 0(12)
1987 Drapeau : France FC Mulhouse 014 00(5)
1987-1988 Drapeau : France Olympique de Marseille 013 00(0)
1988-1990 Drapeau : France Lille OSC 052 0(21)
1990-1993 Drapeau : France Olympique de Marseille 137 0(30)
1993-1994 Drapeau : France Olympique lyonnais 031 00(3)
1994-1996 Drapeau : Italie Torino FC 038 0(14)
1996-1998 Drapeau : Allemagne TSV Munich 1860 019 00(4)
1998-2000 Drapeau : Émirats arabes unis Al Ain Club 031 0(28)
1980-2000 Total 422 (190)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1981-1998 Drapeau : Ghana Ghana 073 0(33)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Abedi Ayew dit Abedi Pelé, né le 5 novembre 1964 à Domé au Ghana, est un ancien footballeur ghanéen.

Meneur de jeu dans l'axe ou excentré, voire parfois attaquant de soutien, il fut l'un des meilleurs joueurs africains au début des années 1990, remportant notamment trois ballons d'or africain (1991, 1992 et 1993).

Il a par ailleurs été l'un des premiers joueurs africains à avoir eu un impact en Europe comme le prouve sa victoire avec l'Olympique de Marseille en Ligue des Champions en 1993; il a également remporté la CAN 1982 avec le Ghana, sélection dans laquelle il détient le record de buts.

Abedi Pelé est le père des joueurs de football André Ayew (Olympique de Marseille), Jordan Ayew (FC Lorient) et Rahim Ayew (Lierse SK).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts dans le football[modifier | modifier le code]

Abedi Pelé est né dans un petit village appelé Oko près de Domé, dans les faubourgs d'Accra. D'un milieu très modeste, il travaille parallèlement à ses études, pour aider sa famille. S'adonnant au football comme d'autres jeunes de son âge, il intègre l'école de son quartier puis évolue dans les sections jeunes des Great Falcons. Un peu plus tard, il poursuit son cursus scolaire tout en continuant le football sur Tamale avant de disputer son premier match chez les seniors au Real Tamale United.

Le haut niveau[modifier | modifier le code]

Rapidement, Abedi Pelé est remarqué par la sélection nationale ghanéenne qui n'hésite pas à l'appeler dans son groupe pour disputer la Coupe d'Afrique des nations 1982 que le Ghana remporte. Il décide alors de quitter le pays pour rejoindre le club émirati d'Al Ayn Club puis rejoint l'Europe et le FC Zurich en Suisse pour un court passage avant de revenir au Ghana, cependant il fait un détour au Bénin par l'AS Dragons FC de l'Ouémé avant de retrouver son club de départ le Real Tamale United pour une saison.

En 1986, il retente sa chance en Europe en France avec les Chamois niortais FC, puis passe par le FC Mulhouse et Lille OSC, mais c'est son passage à l'Olympique de Marseille (OM) qui est le plus réussi. En effet, après un premier passage infructueux entre 1987 et le début d'automne 1988, il se relance 2 saisons au LOSC, revient à l'OM à l'été 1990 et Marseille domine non seulement le championnat de France, mais aussi joue les premiers rôles sur le plan européen. Abedi Pelé devient titulaire dans cette équipe à l'arrivée sur le banc de Raymond Goethals, s'illustre notamment de façon très remarquée en 1/4 de finale de Coupe des clubs champions européens contre l'AC Milan au printemps 1991 et devient incontournable. Après une première finale perdue en 1991, il remporte le titre le plus prestigieux sur le continent européen : la Ligue des champions en 1993 où en finale contre l'AC Milan il est passeur sur l'unique but de ce match marqué par Basile Boli. Son talent est reconnu en remportant trois années consécutivement le titre de ballon d'or africain en 1991, 1992 et 1993 (trophée récompensant le meilleur joueur africain de l'année). En sélection, il fait partie de l'équipe qui termine finaliste de la CAN 1992 (suspendu, il ne disputa pas la finale contre la Côte d’Ivoire), sélection avec laquelle il est capitaine entre 1992 et 1998, et où il bat les records de sélections et de buts inscrits. En revanche, il n'aura jamais la possibilité de disputer au cours de sa carrière la coupe du monde.

Par la suite, en raison de l'affaire VA-OM, il quitte Marseille et joue une année à l'Olympique lyonnais avant de partir en Italie au Torino FC pendant deux saisons où il montra qu'il avait plus que de beaux restes, notamment en 1994-1995 quand il inscrit 10 buts en championnat. Le Torino Football Club relégué en Serie B en 1996, il continue son périple européen en rejoignant la Bundesliga et le club du TSV Munich 1860 pour 2 saisons. Enfin il termine sa carrière à Al Wahda Abu Dhabi aux Émirats arabes unis jusqu'en 2000.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Ses trois fils sont eux aussi footballeurs : Rahim Ayew, milieu à Lierse SK (D1 Belge), André Ayew, attaquant à l'Olympique de Marseille et Jordan Ayew au FC Lorient. Les 2 premiers sont même dans la sélection du Ghana de la Coupe du Monde 2010. Son frère Kwame Ayew a également joué au football.

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L'Harmattan, 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) José Luis Pierrend, « African Player of the Year », sur rsssf.com,‎ 6 mars 2008 (consulté le 4 avril 2009)
  2. (en) « Mboma wins top BBC award », sur news.bbc.co.uk,‎ 20 février 2001 (consulté le 4 avril 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]