Arouna Koné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koné.
Arouna Koné
Arouna Kone Everton.jpg
Koné avec Everton en 2013.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Everton FC
Numéro 9
Biographie
Nom Arouna Koné
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance 11 novembre 1983 (31 ans)
Lieu Anyama
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2001-2002 Drapeau : Côte d'Ivoire Rio-Sports d'Anyama 43 (17)
2002-2003 Drapeau : Belgique Lierse SK 32 (11)
2003-2005 Drapeau : Pays-Bas Roda JC 70 (29)
2005-2007 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 72 (26)
2007-2012 Drapeau : Espagne FC Séville 49 0(2)
2010 Drapeau : Allemagne Hanovre 96 08 0(2)
2011-2012 Drapeau : Espagne Levante UD 39 (17)
2012-2013 Drapeau : Angleterre Wigan Athletic 38 (13)
2013- Drapeau : Angleterre Everton FC 06 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004- Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire 38 0(9)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 juillet 2014

Arouna Koné, né le 11 novembre 1983 à Anyama, est un footballeur international ivoirien qui évolue au poste d'attaquant à Everton.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Arouna Koné est né à Anyama, un faubourg d'Abidjan, la plus grande ville de Côte d'Ivoire. Il est membre d'une fratrie de 9 frères et 5 sœurs dont la plus jeune, Mama Myriam, lui inspire sa coupe de cheveu peroxydée. Comme la plupart des enfants des pays africains, Koné apprend à jouer au football dans la rue où il développe sa technique. Son père était farouchement opposé à l'idée de permettre à Arouna de pratiquer le football et néglige ses études; et lui interdit donc jouer en club. C'est suite au décès de son père qu'Arouna peut enfin commencer une carrière de footballeur. Avec le consentement de sa mère, il intègre le club de Sport du Rio d'Anyama. À l'âge de 16 ans, Koné arrêtera définitivement ses études secondaires pour se consacrer au football. Il est alors repéré par le club de Lierse SKet joue lors d'un match de test en Belgique. En 2002, Koné réalise son rêve: il devient footballeur professionnel.

Lierse SK[modifier | modifier le code]

À l'âge de 18 ans, Koné arrive au Lierse. Dès ses débuts il a beaucoup de soutien au Lierse SK, comme celle du vice-président Herman Van Den Broeck. Lors de sa première saison chez les pros, il inscrit un nombre honorable 11 buts. Dès lors, Lierse qui n'a pas beaucoup de moyens financiers ne peut plus retenir ce brillant joueur. Koné part ainsi vers un club plus prestigieux, le Roda JC. Le transfert est évalué à 1 million d'euros.

Roda JC[modifier | modifier le code]

Roda ne se trompe pas en achetant le joueur. En effet il explose et inscrit 11 buts la 1re saison, et surtout 15 buts la 2ème. Ses bonnes performances en club lui offrent en parallèle ses premières sélections avec l'équipe de Côte d'Ivoire.

PSV Eindhoven[modifier | modifier le code]

Il est ensuite transféré au club phare du championnat des Pays-Bas, le PSV, où il a l'opportunité de disputer ses premiers matchs de Ligue des champions. Au PSV, il confirme les bonnes performances entrevues précédemment. Il inscrit ainsi lors de la saison 2005-2006 11 buts en 21 matchs de championnat, soit une moyenne très correcte de 0.52 buts par matchs.

FC Séville[modifier | modifier le code]

Il arrive ensuite en Espagne, sous les ordres de son entraîneur Manuel Jiménez Jiménez. Il n'inscrit que deux buts et est prêté, en 2010, à Hanovre puis en 2011 à Levante. Expérience reussi puisqu'il marque 17 buts en 39 matchs en Liga BBVA.

Wigan Athletic[modifier | modifier le code]

Il a été transféré de Levante à Wigan Athletic pour la somme de 8 000 000 euros.

Everton[modifier | modifier le code]

Le 8 juillet 2013, il rejoint Everton.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :