Kanga Akalé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kanga Akalé
Kanga Akalé.png
Kanga Akalé durant l'échauffement du match Lens-Toulouse, le 25 octobre 2009.
Biographie
Nom Kanga Gauthier Akalé
Nationalité Drapeau : Côte d'Ivoire Ivoirien
Naissance 7 mars 1981 (33 ans)
Lieu Abidjan (Côte d'Ivoire)
Taille 1,79 m (5 10)
Poste Milieu offensif
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1996-1998 Drapeau : Côte d'Ivoire Stella Club d'Adjamé
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-1999 Drapeau : Suisse FC Sion 000 0(0)
1999-2003 Drapeau : Suisse FC Zurich 067 0(8)
2003-2007 Drapeau : France AJ Auxerre 176 (23)
2007-2011 Drapeau : France RC Lens 081 0(8)
2008 Drapeau : France Olympique de Marseille 022 0(1)
2008-2009 Drapeau : Espagne Recreativo Huelva 028 0(1)
2011 Drapeau : Qatar Lekhwiya SC 001 0(0)
2012 Drapeau : Grèce Panetolikós FC 009 0(0)
2012-2013 Drapeau : France AC Arles-Avignon 007 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2002-2008 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 036 0(2)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 7 août 2013

Kanga Akalé, né le 7 mars 1981 à Abidjan, est un footballeur ivoirien. Il occupe le poste de milieu offensif.

Il est réputé pour son replacement très rapide en défense mais aussi pour ses débordements et ses centres[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Débuts européens en Suisse[modifier | modifier le code]

Formé au Stella Club d'Adjamé, l'un des clubs de la capitale Abidjan, il s'exile en 1998 et à dix-sept ans en Suisse, à Sion. Les six premiers mois, il s'acclimate au rythme européen en équipe réserve, mais n'arrive pas ensuite à intégrer l'équipe professionnelle. Il ne dispute même pas une rencontre en Nationale A, Sion étant pourtant au plus mal au classement. Il est alors transféré l'année suivante au FC Zurich, où il réalise, après des débuts difficiles, deux dernières saisons pleines. Durant cette période, il est appelé par Robert Nouzaret en sélection ivoirienne, mais il ne participera à sa première sélection qu’en février 2003, contre le Cameroun.

Explosion à Auxerre[modifier | modifier le code]

En 2002, il est repéré par Guy Roux, qui le fait venir à Auxerre où il signe un contrat de quatre ans et demi. Il s'exprime alors dans le championnat de France, permettant en partie à l'AJA de remporter à deux reprises la Coupe de France en 2003 et 2005. Roux souhaite qu'il devienne le successeur de Fadiga. Mais après le départ de ce dernier, Akalé fait des apparitions irrégulières, s'entendant toutefois très bien avec Djibril Cissé en lui fournissant de nombreuses passes décisives. Puis à la suite du départ de Cissé qui est remplacé numériquement par Benjani, Akalé fait une grosse saison et offre même le but de la victoire en finale de Coupe de France à Bonaventure Kalou dans les arrêts de jeu, contre Sedan. Il connaît également le bonheur de se qualifier pour la Coupe de monde 2006 avec les éléphants. Sous les ordres de Jean Fernandez, Akalé explose et marque de plus en plus. Il réalise une saison pleine, malgré celle décevante de son équipe, qui termine à la huitième place.

Plusieurs passages infructueux[modifier | modifier le code]

En juin 2007, malgré quelques touches avec Toulouse et Marseille, il est transféré au Racing Club de Lens où il retrouve son ancien mentor de l'AJA, Guy Roux. Son transfert est estimé à quatre millions et demi d'euros. Avec le départ de celui-ci, Kanga ne fait plus vraiment parti des plans de Jean-Pierre Papin, qui lui préfère Luigi Pieroni ou Kévin Monnet-Paquet. Un transfert étant alors envisageable, il est prêté à l'Olympique de Marseille six mois avec une option d'achat de deux millions et demi d'euros. Le 13 janvier 2008, il fait sa première apparition sous les couleurs marseillaises, à Rennes, et délivre une passe décisive pour Djibril Cissé, son ancien compère à Auxerre. Le 30 mars, Akalé marque son premier but depuis son arrivée, face au FC Lorient. Malgré cela, il ne convainc pas les dirigeants marseillais, qui ne lèvent pas l'option d'achat au terme de sa demi-saison à Marseille. Il retourne donc à Lens, relégué en Ligue 2.

Désireux de quitter la France, Akalé est prêté en Espagne, au Recreativo de Huelva. En Liga, il dispute la majorité de ses matches en tant que remplaçant, et ne parvient pas à marquer le moindre but. Bons derniers du classement, Huelva et Akalé passent à côté de leur saison. En coupe, le Recreativo sort dès son entrée dans la compétition, malgré avoir obtenu une victoire lors du match retour grâce notamment à un but du joueur ivoirien, le seul de la saison.

De retour à Lens, le joueur déclare vouloir rester et s'imposer[3]. Un pari presque réussi, car petit-à-petit le joueur ivoirien trouve une place de titulaire au sein de l'effectif sang et or à l'approche de la trêve hivernale.

Signature au Lekhwiya SC (Qatar)[modifier | modifier le code]

Libre de tout contrat depuis son départ de Lens, il s'engage avec le club qatari du Lekhwiya SC où il retrouve un ancien coéquipier à Lens et en sélection, Aruna Dindane.

Retour en France[modifier | modifier le code]

Le 24 octobre 2012, il s'engage à l'AC Arles-Avignon pour deux ans à la suite d'une période d'essai d'une semaine au club provençal[4] mais à la fin de la saison, le contrat est résilié à l'amiable avec le club où il n'a participé qu'à seulement 7 rencontres.

En sélection[modifier | modifier le code]

Il reçoit sa première sélection lors du match Côte d'Ivoire-Cameroun : 3-0, disputé à Châteauroux le 11 février 2003[5]. Il est finaliste de la CAN 2006 avec la Côte d'Ivoire, et participe activement à la qualification pour la Coupe du monde de 2006 en Allemagne, compétition lors de laquelle il joue trois matchs des Éléphants.

Après une absence aux CAN 2008 et 2010, il est pré-convoqué à la surprise générale par Sven-Göran Eriksson pour le Mondial sud-africain mais ne sera pas finalement retenu. La venue de François Zahoui à la tête de l'équipe nationale pourrait lui permettre d'effectuer un retour sous la tunique orange.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Kanga Akalé au 7 août 2013[6]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1999-2000 Drapeau de la Suisse FC Zürich Super League 5 0 - - - - - - - - - - - 5 0
2000-2001 Drapeau de la Suisse FC Zürich Super League 16 2 - - - - - - - - - - - 16 2
2001-2002 Drapeau de la Suisse FC Zürich Super League 28 1 - - - - - - - - - - - 28 1
2002-déc 2002 Drapeau de la Suisse FC Zürich Super League 18 5 - - - - - - - - - 1 0 19 5
déc 2002-2003 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 6 0 3 0 - - - - C3 1 0 5 0 15 0
2003-2004 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 23 4 3 0 1 0 1 0 C3 4 0 2 0 34 4
2004-2005 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 31 3 6 1 3 0 - - C3 11 1 2 0 53 5
2005-2006 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 31 4 - - 2 0 1 0 C3 2 0 14 3 50 7
2006-2007 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 36 9 1 0 2 0 - - C3 8 1 2 0 49 10
2007-jan 2008 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 9 0 - - - - - - CI+C3 2+4 2+1 - - 15 3
jan 2008-2008 Drapeau de la France Olympique de Marseille (prêt) Ligue 1 19 1 2 0 1 0 - - - - - 6 0 28 1
2008-2009 Drapeau de l'Espagne Recreativo Huelva (prêt) Liga 26 0 2 1 - - - - - - - 3 0 31 1
2009-2010 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 28 2 5 0 2 0 - - - - - - - 35 2
2010-2011 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 30 3 - - 1 0 - - - - - - - 31 3
2011-jan 2012 Drapeau du Qatar Lekhwiya Stars League 1 0 - - - - - - - - - - - 1 0
2012 Drapeau de la Grèce Panetolikós FC Superleague 9 0 - - - - - - - - - - - 9 0
oct 2012-2013 Drapeau de la France Athlétic Club Arles-Avignon Ligue 2 4 0 3 0 - - - - - - - - - 7 0
Total sur la carrière 320 34 25 2 12 0 2 0 - 32 5 35 3 426 44

Palmarès[modifier | modifier le code]

Collectif[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Kanga Akalé sur national-football-teams.com
  2. « Kanga Akalé - OM », sur footmarseille.com : « il se forge une réputation de bon joueur du championnat [...] notamment grâce à ses débordements et ses centres précis. ».
  3. Akalé veut s'imposer sur football365.fr, le 11 juin 2009.
  4. « Kanga Akalé pour 2 ans ! », sur arlesavignon.net
  5. Fiche de K. Akalé
  6. Statistiques de Kanga Akalé sur footballdatabase.eu