Tain-l'Hermitage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tain (homonymie).
Tain-l'Hermitage
Vue générale de la ville et des vignobles.
Vue générale de la ville et des vignobles.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Tain-l'Hermitage (chef-lieu)
Intercommunalité Communauté de communes Pays de l'Hermitage
Maire
Mandat
Gilbert Bouchet
2008-2014
Code postal 26600
Code commune 26347
Démographie
Gentilé Tainois ou Tinois
Population
municipale
5 822 hab. (2011)
Densité 1 200 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 18″ N 4° 50′ 35″ E / 45.0716666667, 4.84305555556 ()45° 04′ 18″ Nord 4° 50′ 35″ Est / 45.0716666667, 4.84305555556 ()  
Altitude 125 m (min. : 115 m) (max. : 280 m)
Superficie 4,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de Drôme
City locator 14.svg
Tain-l'Hermitage

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de Drôme
City locator 14.svg
Tain-l'Hermitage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tain-l'Hermitage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tain-l'Hermitage
Liens
Site web Site officiel

Tain-l'Hermitage est une commune française située dans le département de la Drôme et la région Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Tainois ou Tinois.

Devise[modifier | modifier le code]

À bon taing, bon vin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tain-l'Hermitage est située sur la rive gauche du fleuve Rhône et fait face à Tournon-sur-Rhône qui se trouve sur l'autre rive dans l'Ardèche. La commune de Tain-l'Hermitage est chef-lieu de canton. Elle est située à 19 kilomètres au nord de Valence, préfecture de la Drôme et se trouve à environ 45 minutes de Lyon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Jean-de-Muzols Crozes-Hermitage
Gervans
Larnage
Chantemerle-les-Bles
Rose des vents
Tournon-sur-Rhone N Mercurol
O    Tain-l'Hermitage    E
S
Mauves Pont-de-l'Isere Beaumont-Monteux

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Village celtique de Tegna, « descendu », né vers 950 sous l'influence d'un prieuré clunisien.
  • Fief des Dauphins, possession des Tournon au XIIe siècle.
  • Mariage du Dauphin Charles (Charles V) avec Jeanne de Bourbon en 1350.
  • Le qualificatif l'Hermitage lui a été adjoint en 1920.
Tain-l'Hermitage
Blason de Tain-l'Hermitage Blason De gueules, au dauphin d'or crêté, barbé, loré, peautré et oreillé d'azur, au chef cousu du même chargé d'une étoile d'argent accostée de deux grappes de raisin tigées et feuillées de deux pièces d'or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Administration[modifier | modifier le code]

L'hôtel de ville
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995   Gilbert Bouchet UDF puis UMP puis Divers droite (DVD) Conseiller général
1989 1995 Maurice Alloncle PS Maire
Les données manquantes sont à compléter.
pont Marc Seguin
Chapelle de Larnage à Tain

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 822 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 432 1 410 1 494 1 853 2 340 2 338 2 459 2 541 2 647
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 726 2 782 2 822 3 100 2 860 2 893 3 038 3 085 2 928
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 148 3 227 3 062 2 938 3 213 3 427 3 748 3 913 4 044
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
5 077 5 377 5 563 5 387 5 003 5 503 5 764 5 822 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Notre-Dame de l’Assomption à Tain l'Hermitage
L'église Notre-Dame
  • Taurobole : autel taurobolique en centre-ville où au temps de l'occupation romaine les taureaux étaient sacrifiés en l'honneur de la déesse Cybèle. L’original, placé en lieu sûr, a été remplacé par une copie.
  • Pont Marc Seguin : premier grand pont suspendu au monde (détruit depuis).
  • Chapelle Hermitage (Chapelle Saint-Christophe): chapelle perchée en haut de la colline Hermitage, et où selon la légende un ermite a vécu.
    vue depuis la chapelle Hermitage
  • L'église Notre-Dame de l’Assomption[4] de la paroisse Saint Vincent (saint Vincent étant le saint patron des viticulteurs).
  • Vestiges d'enceinte au sud-est de l'église avec la Tour des Adrets (Rue de la Bâtie).
  • Grenier à Sel (XVIe siècle)

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Albert Périlhou compositeur, pianiste et organiste se retira à Tain-l’Hermitage en 1914 jusqu'à sa mort en 1936.
  • Paul Durand, maire de la ville pendant de longues années, était une personnalité très importante pour cette commune (construction du pont Gustave Toursier avec Tournon, Jumelage avec Fellbach…). Une avenue à son nom a été inaugurée « l'Avenue du Dr Paul Durand » plus connue sous le nom d' « Avenue de la Gare »
  • Émile Friol, coureur cycliste né le 6 mars 1881 à Tain-l’Hermitage. Il sera notamment 5 fois champion de France de vitesse, 2 fois champion d’Europe de vitesse et 2 fois champion du monde de vitesse (1907 et 1910). Il décède en 1916 à Dury d'un accident de moto.
  • Gustave Toursier, organisateur du centenaire du pont Marc Seguin en 1926, créateur de l'UGR en 1927, à l'origine de la foire aux vins de Tain Tournon. Le pont enjambant le Rhône entre Tain et Tournon a été baptisé Pont Gustave Toursier.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Administration : la ville accueille un centre médical (Etablissement Médical de La Teppe) qui a été fondé il y a 150 ans et continue à ce jour d'accueillir des personnes épileptiques. Une clinique psychothérapique (La Cerisaie) s'y trouve également. Un lycée hôtelier est aussi installé dans la commune.
  • Agriculture : la Drôme étant un des premiers départements français producteurs de fruits, le canton de Tain tire profits de ces cultures notamment les pêches, abricots et cerises. Un énorme groupement d'intérêt économique (GIE) fruitier est implanté à Tain. L'autre principale source de revenu de la ville est liée à l'activité vinicole, puisque la commune et le canton sont très réputés pour les vins AOC produits sur leurs sols (Hermitage, Crozes-Hermitage). De même, dans cette zone viticole sont produits des vins IGP (indication géographique protégée) comme: les Collines Rhodaniennes, les Comtés Rhodaniens...Et bien sûr les fameux AOC Côtes du Rhône[5]. La châtaigne d'Ardèche est protégée par une AOC depuis le [6]. Cette AOC concerne la châtaigne fraîche et sèche, les brises de châtaignes sèches, la farine, la purée et les châtaignes entières épluchées. Son terroir couvre 108 communes de l'Ardèche, 7 du Gard et 2 de la Drôme[7] Gervans et Tain-l'Hermitage.
  • Agroalimentaire : Valrhona Une chocolaterie de grande renommée ainsi qu'une usine de découpage de viande.
  • Gastronomie : La dernière usine de fours à bois traditionnels (Le Panyol)qui existe en france. Ancienne briquéterie. Date de création 1840. le site est labelisé EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant)
  • Tourisme : La commune ayant une entrée/sortie sur l'autoroute A7 (numéro 13) à son nom, nombreux sont les touristes transitoires à faire une halte repos dans cette ville au climat ensoleillé et un peu venté. De plus la construction récente (1997) d'un port sur le Rhône permet d'accueillir de gros bateaux de croisières très fréquentés par les étrangers.

Films tournés à Tain-l'Hermitage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :