Malissard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le sculpteur, voir Georges Malissard.
Malissard
Place du village de Malisard.
Place du village de Malisard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Valence
Canton Valence-2
Intercommunalité CA de Valence-Romans Sud Rhône-Alpes
Maire
Mandat
Bernard Pelat
2014-2020
Code postal 26120
Code commune 26170
Démographie
Gentilé Malissardois, Malissardoises
Population
municipale
3 251 hab. (2012)
Densité 320 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 54′ 08″ N 4° 57′ 26″ E / 44.9022222222, 4.9572222222244° 54′ 08″ Nord 4° 57′ 26″ Est / 44.9022222222, 4.95722222222  
Altitude Min. 145 m – Max. 176 m
Superficie 10,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Malissard

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Malissard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Malissard

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Malissard

Malissard est une commune française située dans le département de la Drôme en région Rhône-Alpes. Elle est située juste à l'est de la ville de Valence.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune de Malissard est limitrophe à la ville de Valence, chef-lieu du département de la Drôme et des communes de Chabeuil, Beaumont-lès-Valence et Montvendre.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Le centre ville historique de Malissard est constitué de petits immeubles (moins de 3 étages).

Mais la plupart des constructions du village sont des maisons individuelles, regroupées en lotissements.

Logement[modifier | modifier le code]

En 2011, Malissard comptait 1 332 logements, contre 1 227 en 2006. Parmi ces logements, 96,5 % étaient des résidences principales, 1,1 % des résidences secondaires et 2,3 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 93,5 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 6,4 % des appartements[1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 85,8 %, en baisse notable par rapport à 2006 (88,7 %). La part de logements HLM loués vides était de 1,9 % (contre 0,9 %)[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Malissard sont les Malissardois et Malissardoises.

Histoire[modifier | modifier le code]

La place Principale de Malissard vers 1913
La place Principale de Malissard vers 1913.

Suivant les Archives de la Drome l'origine du nom est « Mal Eyssart » ou « Malessart » (XVIe siècle).

La paroisse a été érigée en 1769, l'église est dédiée à saint Maurice elle dépendait du prieur de Chabeuil.

La paroisse de Malissard était le plus gros hameau de la commune de Chabeuil. Elle a été érigée en commune distincte le 19 août 1867.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 2 500 et 3 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 23.

Le conseil municipal formé à la suite de l'élection municipale de 2014 est composé de 5 adjoints et de 17 conseillers municipaux[2].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie de Malissard
Mairie de Malissard.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
octobre 1867 août 1870 Jacques Bernard    
août 1870 mai 1871 Pierre Pozier    
mai 1871 30 juin 1872[Note 1] Jean Baptiste Roche du Beal    
juillet 1872 octobre 1876 Jean Baptiste Roche    
octobre 1876 décembre 1877 Jules Sifflet    
décembre 1877 janvier 1878 François Richard    
janvier 1878 mars 1880 Antoine Trouiller    
mars 1880 mai 1884 Jules Sifflet    
mai 1884 octobre 1887 Etienne Chessiere    
octobre 1887 mai 1900 Joseph Marcelin Blache    
mai 1900 1917 Louis Bernard    
1917 novembre 1918 Elie Lebrat    
novembre 1918 décembre 1918 Jules Sifflet    
décembre 1918 mai 1920 Elie Lebrat    
mai 1920 mai 1935 Pierre Chave    
mai 1935 septembre 1944 Paul Doree    
septembre 1944 mars 1959 Aimé Giren    
mars 1959 mars 1977 Emile Courthial    
mars 1977 novembre 1978 Claude Loriot    
novembre 1978 mars 1983 André Bourette    
mars 1983 mars 1989 Jean Paul Raymond    
mars 1989 mars 2008 Colette Bes    
mars 2008 mars 2014 Brigitte Coupat DVG  
mars 2014 en cours
(au 7 mars 2015)
Bernard Pelat[2] UDI  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 3 251 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1872. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
777 747 698 634 673 646 634 656 616
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
545 572 591 595 518 643 842 1 090 1 534
1982 1990 1999 2006 2011 2012 - - -
2 011 2 552 2 903 3 121 3 247 3 251 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


État Civil de Malissard entre la création de la commune en septembre 1867 et 1900[réf. nécessaire]

Année Naissances Mariages Décès
1867 3 1 11
1868 19 1 18
1869 13 11 19
1870 23 2 24
1871 15 6 10
1872 18 6 20
1873 22 6 27
1874 18 4 32
1875 19 16 15
1876 16 7 17
1877 14 8 16
1878 12 4 17
1879 11 5 13
1880 16 8 17
1881 13 8 14
1882 10 3 19
1883 16 6 19
1884 10 5 24
1885 7 5 30
1886 13 2 18
1887 10 6 21
1888 14 11 16
1889 10 5 22
1890 17 11 20
1891 8 7 18
1892 13 6 29
1893 18 8 17
1894 17 6 18
1895 13 5 12
1896 17 7 20
1897 23 4 19
1898 14 1 18
1899 7 3 22
1900 21 5 9

Sur la période concernée, le déficit des naissances sur les décès est de 151 personnes.

Pyramide des âges de Malissard en 2011 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,6 
6,7 
75 à 89 ans
7,7 
19,5 
60 à 74 ans
18 
24,5 
45 à 59 ans
25,4 
17,2 
30 à 44 ans
19,2 
12,9 
15 à 29 ans
12,2 
18,8 
0 à 14 ans
17 
Pyramide des âges de la Drôme en 2011 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,2 
7,1 
75 à 89 ans
10,1 
15,5 
60 à 74 ans
16 
20,6 
45 à 59 ans
20,4 
19,3 
30 à 44 ans
18,9 
17,1 
15 à 29 ans
15,6 
20 
0 à 14 ans
17,8 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Malissard dépend de l'académie de Grenoble. Elle gère deux écoles[7] :

  • une école maternelle publique ;
  • une école élémentaire publique (Louis-Pergaud).

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Différents évènements ont lieu chaque année à Malissard.

La fête de la Saint Maurice est la fête officielle du village de Malissard. Elle a lieu le week-end le plus proche du 22 septembre (date de la Saint Maurice), commence le vendredi et se termine le lundi (parfois prolongée au mercredi).

Sur la place Emile-Courthial, près de la salle des Fêtes et de l'école primaire Louis-Pergaud on trouve des auto-tamponneuses (une attraction pour enfants et une pour ados/adultes), des jeux de tirs à la carabine, de pêche aux canards, un manège pour enfants et parfois un palais du rire.

Le carnaval a lieu en février pour mardi gras. Les enfants sont invités à venir déguisés à l'école maternelle et à l'école primaire ainsi que les adultes qui ont gardé leur âme d'enfant (les costumes sont souvent très réussis).

Le loto de l'école est une manifestation organisée par les enseignants de l'école primaire Louis-Pergaud et dont le but est de récolter des fonds pour l'école.

Les écoliers sont invités à vendre des cartons de loto auprès de leur famille afin de récolter plus d'argent pour l'école et convier plus de personnes à ce loto. Généralement, le Loto de l'école se déroule dans la salle des fêtes.

Bienvenue au printemps : La fin de l'hiver et le début du printemps sont célébrés aux alentours du 21 mars.

Dans un champ près de la place Emile-Courthial on brûle le bonhomme d'hiver en paille pour symboliser la fin de l'hiver et le retour du printemps et des beaux jours.

La fête de l'école se déroule fin juin. Les instituteurs et les parents d'élèves sont invités à tenir des stands et les enfants peuvent s'amuser au jeu « la queue de l'âne », « le mikado géant », « le tir sur œuf ». Il y a aussi bien sûr la traditionnelle tombola.

Le feu d'artifice célébrant la Fête nationale a lieu le 13 juillet au soir. Il peut être tiré sur la place Emile-Courthial, ou dans un champ près de la route de la Trésorerie. Il est suivi d'un bal populaire sur la place près de l'église.

Équipements[modifier | modifier le code]

  • La salle des fêtes.
  • La maison des Associations hébergeant une bibliothèque, une salle de danse et des salles pour diverses activités (sport, musique, dessin, peinture, couture).
  • Un terrain de jeu pour enfants.
  • Une caserne des pompiers.

Associations[modifier | modifier le code]

  • ACCA
  • AMAP
  • Amicale des Anciens
  • Amical Boule
  • Ateliers Passion
  • Autour de la piste
  • Chabeuil aide et partage (CAP)
  • Club pédestre
  • Cycloclub
  • Ecole de Musique
  • Etoile Sportive Malissardoise (Football)
  • FNACA
  • Mali'Choeur
  • Malidon
  • Meeting
  • Ovale Malissardois
  • Pétanque
  • Pompiers
  • Sports et Loisirs
  • Tennis Club


Sports[modifier | modifier le code]

La commune possède deux terrains de football (club résident : Étoile Sportive Malissardoise), un terrain de rugby, ainsi que plusieurs courts de tennis.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2011, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 2 087 personnes, parmi lesquelles on comptait 72,4 % d'actifs dont 66,7 % ayant un emploi et 5,7 % de chômeurs[8].

On comptait 786 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 1 401, l'indicateur de concentration d'emploi est de 56,1 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi par habitant actif[8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2013, Malissard comptait 176 entreprises : 28 dans l'industrie, 32 dans la construction, 94 dans le commerce, les transports et les services divers et 22 dans le secteur administratif. 22 entreprises ont été créées en 2013[9].

Au 31 décembre 2012, elle comptait 290 établissements actifs (716 postes salariés), dont la répartition est la suivante :

Caractéristiques des établissements selon le secteur d'activité au 31 décembre 2012[10]
Secteur d'activité Agriculture Industrie Construction Commerce, transports,
services divers
Administration publique,
enseignement, santé,
action sociale
Établissements actifs 6,2 % 11,4 % 13,1 % 56,9 % 12,4 %
Postes salariés 0,3 % 34,4 % 13,1 % 45,9 % 6,3 %
Source : Insee, Connaissance locale de l'appareil productif.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Malissard est situé en vallée du Rhône, et héberge dans sa périphérie des champs de blés, de maïs, de tournesols, des plantations de salades, et quelques élevages industriels (poulets à consommer et poules pondeuses).

De nombreuses plantations d'arbres fruitiers sont présentes à Malissard : pêchers, pommiers, abricotiers notamment.

Plusieurs rivières coulent en périphérie de Malissard : la Véore, le Guimand, la Bourne[Quoi ?], ainsi qu'un canal d'irrigation qui permet l'arrosage des plantations.

Industrie[modifier | modifier le code]

La zone du Guimand située au nord-est de la commune est proche du Pôle d'activité de Briffault de la commune de Valence. Elle comporte plusieurs activités industrielles (mécanique, électronique, câblage, agro-alimentaire) et activités de services (transport, garages automobiles).

Commerces et services[modifier | modifier le code]

Voici quelques-uns des commerces présents à Malissard :

  • La Poste
  • Une boulangerie-pâtisserie
  • Un petit supermarché
  • Un café-restaurant
  • Un marchand de journaux - bureau de tabac
  • Une pizzeria faisant également de la location de DVD
  • Deux salons de coiffure
  • Une agence immobilière
  • Trois cabinets médicaux
  • Une pharmacie
  • Un cabinet de kinésithérapie
  • Un cabinet dentaire
  • Un coach en santé et en bien-être
  • Un fleuriste
  • Un cabinet vétérinaire

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts 1914-1918 en 2004
Le monument aux morts 1914-1918 en 2004, avant son transfert derrière la mairie.
  • Église
  • La maison de J-Wei (centre culturel de scoutisme).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Piccoli, Si Malissard m'était conté… : 100 ans d'histoire communale, Association malissardoise d'information,‎ 2006.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Décédé à 53 ans.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chiffres clés Logement (2011) », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mars 2015).
  2. a et b « 26120 MALISSARD », sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 7 mars 2015).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011, 2012
  5. « Chiffres clés Évolution et structure de la population (2011) », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mars 2015).
  6. « Chiffres clés Évolution et structure de la population (Drôme, 2011) », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mars 2015).
  7. « Drôme (26), Malissard, écoles », Annuaire, sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 7 mars 2015).
  8. a et b « Chiffres clés Emploi - Population active (2011) », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mars 2015).
  9. « Chiffres clés Démographie des entreprises (2013) », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mars 2015).
  10. « Chiffres clés Caractéristiques des entreprises et des établissements (2012) », sur le site de l'Insee (consulté le 7 mars 2015).