Saint-Jean-de-Muzols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Jean-de-Muzols
La mairie
La mairie
Blason de Saint-Jean-de-Muzols
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Tournon-sur-Rhône
Canton Tournon-sur-Rhône
Intercommunalité Communauté de communes du Tournonais
Maire
Mandat
André Arzalier
2014-2020
Code postal 07300
Code commune 07245
Démographie
Population
municipale
2 439 hab. (2011)
Densité 228 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 56″ N 4° 48′ 52″ E / 45.0822222222, 4.8144444444445° 04′ 56″ Nord 4° 48′ 52″ Est / 45.0822222222, 4.81444444444  
Altitude Min. 109 m – Max. 418 m
Superficie 10,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Muzols

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Muzols

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Muzols

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Muzols

Saint-Jean-de-Muzols est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les Muzolais et Muzolaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Route dans les gorges du Doux. Commune voisine à la sous-préfecture de l'Ardèche : Tournon.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Jean-de-Muzols
Lemps Vion Gervans (Drôme)
Saint-Jean-de-Muzols Crozes-Hermitage (Drôme)
Saint-Barthélemy-le-Plain Tournon-sur-Rhône Tain-l'Hermitage (Drôme)

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien port sur le Rhône, grec puis romain (Muzolium). Paroisse formée par la réunion de trois chapelles dont une commanderie des chevaliers de Malte.

Politique[modifier | modifier le code]

Le 19 mai 2011, Guy Martinez annonce sa démission de maire de la commune et de président de la Communauté de communes du Tournonnais pour raisons de santé. Lors du conseil municipal du 6 juillet 2011, André Arzalier est élu maire en remplacement de Guy Martinez.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Jean-de-Muzols

Les armes de Saint-Jean-de-Muzols se blasonnent ainsi :
D'azur à trois tours d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1963 mars 1989 Noël Passas    
1989 mars 1997 Jean Pontier    
1997 mars 2008 Maurice Plantier    
mars 2008 juillet 2011 Guy Martinez[1]    
juillet 2011 mars 2020 André Arzalier DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 439 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
575 620 583 597 676 801 905 955 987
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 114 1 105 1 151 1 139 1 332 1 120 1 016 1 074 1 062
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 065 1 038 965 883 904 964 1 016 1 007 1 038
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 056 1 263 1 532 1 955 2 315 2 394 2 439 2 452 2 439
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Autel du IIe siècle élevé à Hadrien par les bateliers du Rhône (Monument historique), place de l'Église
  • Maisons anciennes
  • Pont sur le Doux des XVe et XVIe siècle (inscrit aux Monuments historiques), dit Grand Pont, entre Tournon et Saint-Jean-de-Muzols
  • Église du XIXe siècle de style romano-classique avec son baptistère
  • Ancienne église du Ier siècle d'art roman méridional (Monument historique)
  • Château de Belle Combe, datant du XIIIe siècle. Aujourd'hui gîtes et chambres d'hôtes.

Vie locale[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale : dimanche suivant le 24 juin
  • Fête communale : dimanche suivant le Mardi gras
  • Pêche, baignades, promenades
  • Marché des artisans, commerçants tous les vendredis matin
  • Fête de la St Jean, supprimée il y a quelques années[Quand ?] et réinstaurée depuis 2009

Événement culturel[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Saint-Jean-de-Muzols est aussi et surtout réputé pour son club de basket, l'Élan sportif muzolais, club phare du comité Drôme-Ardèche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture de l'Ardèche fichier au format PDF daté du 1er juillet 2008
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]