Centre Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centre Bell
Stadium.svg
Logo Centre Bell.svg
CentreBell.jpg
Généralités
Noms précédents
Centre Molson (1996-2002)
Surnom(s)

Le Temple du hockey
Nom complet
Centre Bell
Adresse
Coordonnées
Construction et ouverture
Début construction
Ouverture
Architecte
Lemay et associés; LeMoyne, Lapointe, Magne, Architectes
Coût de construction
230 millions $ CA
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
Équipement
Capacité
Hockey : 21 273 sièges
Concerts : 21 242 sièges

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Point carte.svg

Le Centre Bell, auparavant connu sous le nom de Centre Molson, est une salle omnisports située à Montréal, au Québec (Canada). Il s'agit notamment du domicile des Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey depuis le 16 mars 1996, lorsque l'équipe a quitté le Forum de Montréal.

L'amphithéâtre a une capacité de 21 273 places pour le hockey sur glace. La salle possède 135 suites de luxe et 2 674 sièges de club. Non seulement il est le plus grand amphithéâtre de la Ligue nationale de hockey, il est aussi le plus grand aréna de hockey de la province du Québec, du Canada, de l'Amérique du Nord et même du monde entier avec une capacité maximale de 21 273 sièges[1].

Selon le magazine Pollstar, le Centre Bell est l'aréna le plus fréquenté en Amérique du Nord. Il est également le 2e amphithéâtre le plus fréquenté au monde, devancé par l'aréna O2 (Angleterre). Il tombe 5e derrière le Manchester Evening News Arena (Angleterre), l'aréna O2 de Dublin (Irlande) et le Sportpaleis (Belgique) pour les évènements culturels et artistiques[2],[3]. En 2006, il a été 4e dans le monde[4].

Description[modifier | modifier le code]

L'édifice couvre une superficie de 15 622 m2, avec des dimensions de 107 m sur 146 m. Il est situé dans le centre-ville de Montréal, lié au Montréal souterrain par la station Lucien-L'Allier du Métro de Montréal tout près du 1000 De La Gauchetière ; sa structure incorpore la gare Lucien-L'Allier des trains de banlieue de Montréal, qui vient remplacer la gare Windsor, séparée des voies de chemin de fer par la construction du Centre Bell. Son coût de construction est évalué à 230 millions de dollars canadiens.

La patinoire de 26 mètres sur 61 mètres est de dimensions réglementaires pour la Ligue nationale de hockey. La glace peut être préparée en 12 heures.

La salle possédait des tableaux électroniques situés sur une structure octogonale composée des facilités audiovisuelles suivantes : quatre écrans vidéo, huit écrans matriciels et l'affichage du chronomètre, pointage et pénalités. Mais en septembre 2008, un nouveau tableau indicateur central, construit par Daktronics au coût de 8 millions de dollars, a été installé peu avant le début de la saison 2008-2009. Ce tableau est cinq fois plus gros que l'ancien et est l'un des plus grands de la Ligue nationale de hockey. De plus, il sera en mesure de recevoir un signal en haute définition pour une meilleure qualité d’image. L'aréna conserve la tradition que possédait son prédécésseur, le Forum de Montréal : la symbolique sirène qui signale les fins de périodes, les bannières de championnats de la Coupe Stanley, ainsi que les logos du « CH » aux sens opposés sur le centre de la patinoire.

Il y a cinq restaurants à l'intérieur du Centre Bell :

Configurations de spectacles[modifier | modifier le code]

L'espace peut être offert en entier au public (lors de match de hockey; c'est l'Arène) ou restreint à l'aide d'un rideau (pour la venue d'un groupe rock par exemple). La section retenue portera différents noms selon le nombre de sièges ainsi offerts.

  • L'Arène possède un total de 21 273 sièges et peut contenir de 14 000 à 21 500 personnes.
  • L'Amphithéâtre du Centre Bell peut accueillir de 10 000 à 14 000 personnes grâce à l'utilisation des sections de places courantes et d'une partie de la glace.
  • Le Théâtre du Centre Bell regroupe de 5 000 à 9 000 places dans une configuration qui permet aux artistes d'avoir une interaction et un rapport plus étroit avec le public.
  • L'Hémicycle fait usage des sections de places courantes pour accueillir de 2 000 à 3 500 personnes.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Chemin de Fer Canadien Pacific désire se départir de ses terrains au centre ville de Montréal dès les années 1980. Les quais et voies ferrées menant à la gare Windsor - déjà inutilisés - et l'ensemble des terrains de l'ilot Windsor présentent une valeur de développement suffisante pour que, conjointement, Molson et le CP s'associent pour présenter un projet immobilier comprenant plusieurs tour à bureau et un stade. Devant la faiblesse des loyers de bureau au centre ville, seule la construction du stade sera finalement financée et débutera le 22 juin 1993.

Officiellement, le Centre Molson (du nom de la compagnie de bière canadienne qui détient alors les droits sur le nom du Centre) a ouvert ses portes le 16 mars 1996 lors d'une partie mettant en vedette les Rangers de New York et le Canadien. Ce soir-là, l'arbitre était le vétéran Kerry Fraser. Pour cette partie, le Tricolore portait son uniforme rouge. Le bâtiment a été entièrement financé avec des fonds privés par la compagnie Molson à un coût estimatif de 230 millions de dollars canadiens (130 millions pour l'arène, 50 millions pour le terrain, et 50 millions pour les équipements et l'aménagement).

Les Canadiens de Montréal s'opposant aux Sabres de Buffalo, au Centre Bell en 2010.

Lors de la saison 2001-2002, on apprenait que George Gillet achetait l'équipe de hockey des Canadiens de Montréal de même que l'édifice connu sous le nom de Centre Molson. C'est alors que Gillett a décidé de vendre les droits du nom de l'édifice. Ainsi, l'entreprise Bell Canada s'est portée acquéreur de ces droits pour la somme de 64 millions de dollars sur les 20 années subséquentes. Ainsi, jusqu'à l'expiration du contrat de 20 ans, le Club de hockey Canadien recevra la somme de 3 millions de dollars par année[5]. Le 26 février 2002, Bell Canada a acquis les droits d'identification du Centre Molson qui, à compter du 1er septembre 2002, est devenu le Centre Bell.

L'édifice est maintenant un des plus importants centres culturels de la ville de Montréal. En plus d'être le domicile des Canadiens de Montréal, le Centre Bell accueille chaque année plus d'une cinquantaine de spectacles, que ce soit des spectacles présentés sur la glace ou sur une scène. Le Théâtre Broadway du Centre Bell a été inauguré à l'été 2005, lorsque celui-ci a présenté plusieurs représentations de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. De plus, de nombreux groupes et artistes internationaux, tels que Rihanna, Bon Jovi, Kanye West, U2, The Rolling Stones, Stevie Wonder, Shania Twain, Avril Lavigne, Lady Gaga, Corneille, Les Cowboys Fringants, La Chicane, Metallica, Mariah Carey, Britney Spears, Madonna, Daft Punk, Star Académie, Red Hot Chili Peppers, Céline Dion, Beastie Boys, Iron Maiden, Dio, Coldplay, Backstreet Boys, 50 Cent, Roger Waters, Kiss, Jonas Brothers, Rush, Justin Bieber, Selena Gomez, Ozzy Osbourne, Rammstein et One Direction ont donné une prestation sur la scène du Centre Bell.

En 2008, le logo du Centre Bell a été modifié pour correspondre au nouveau logo de la compagnie propriétaire, Bell Canada. Contrairement à l’ancienne version du logo, il n’y a plus de version anglophone. Ainsi, en anglais et en français, l’inscription du logo reste « Centre Bell ».

Dans le cadre des activités du centenaire du canadien, le 4 décembre 2008, des statues commémoratives de Jean Béliveau, Maurice Richard, Guy Lafleur et Howie Morenz, quatre joueurs parmi les plus grands de l'histoire de l'équipe des Canadiens de Montréal, sont inaugurées sur la place du centenaire, érigée là où Molson et le CP projetaient d'ériger une tour, à l'extrémité nord-ouest de l'ilot Windsor. Le 9 octobre 2009, la rue de la Gauchetière, entre les rues Peel et de la Montagne, où le Centre Bell a pignon sur rue, change de nom pour devenir l'avenue des Canadiens-de-Montréal.

Événements[modifier | modifier le code]

Chandails retirés[modifier | modifier le code]

Le 18 octobre 2005, l'organisation du Canadien de Montréal rend hommage aux défunts Expos de Montréal de la Ligue majeure de baseball, qui ont quitté pour Washington l'année précédente, en retirant les numéros suivants :

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notre histoire », sur Le Centre Bell (consulté le 30 juillet 2009).
  2. « Le Centre Belle est le plus occupé en Amérique du Nord », sur www.musiqueplus.com, MusiquePlus,‎ 28 octobre 2009 (consulté le 31 octobre 2009).
  3. Dany Bouchard, « Centre Bell : Le numéro un en Amérique », Le Journal de Montréal,‎ 28 octobre 2009 (ISSN 0839-5179, lire en ligne).
  4. Dany Bouchard, « Le quatrième amphithéâtre au monde : L’incontournable Centre Bell », Le Journal de Montréal,‎ 1er novembre 2006 (ISSN 0839-5179, lire en ligne).
  5. CBC News In Depth: Marketing
  6. http://fr.wikipedia.org/wiki/Good_Girl_Gone_Bad_Tour
  7. http://fr.wikipedia.org/wiki/Last_Girl_on_Earth_Tour
  8. http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Loud_Tour
  9. http://fr.wikipedia.org/wiki/Diamonds_World_Tour

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]