Rolls-Royce Limited

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rolls-Royce.

Rolls-Royce Limited

Description de l'image  Rolls-royce logo.png.
Création 1904
Dates clés 1971 (nationalisation)
1973 (scission)
Disparition 1987 (privatisation)
Fondateurs Charles Rolls et Henry Royce
Personnages clés Henri Royce / Charles Rolls
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Derby (Royaume-Uni)
Activité Automobile et aéronautique
Site web www.rolls-royce.com
www.rolls-roycemotorcars.com

Rolls-Royce Limited était un constructeur automobile fondé en 1904 et un constructeur de moteurs d'avions à partir de 1914. L'entreprise est nationalisée en 1971, séparée en deux entités en 1973 (la division automobile redevient privée avec Rolls-Royce Motors, et la division aéronautique, devenue Rolls-Royce plc, reste propriété de l'État), puis Rolls-Royce plc est elle-même privatisée en 1987[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1884 Henri Royce, commence une affaire d'électricité et de mécanique. En 1902, ce mécanicien de génie en grande partie autodidacte construit sa première automobile à Manchester[2]. Il est introduit auprès de Charles Rolls, un ingénieur aristocrate fou de moteurs, donnant naissance à l'entreprise Rolls-Royce fondée le 4 mai 1904[2]. La société Rolls-Royce Limited est créée le 15 mars 1906, elle est transférée à Derby en 1908.

Première voiture 10 HP (2 cylindres et 10 ch) d'Henri Royce en 1904

Entre 1904 et 1906, dix-neuf voitures à moteur deux-cylindres, de 2 litres sortent des usines, suivies de quelques exemplaires à moteur trois-cylindres de 3 litres et de la 30 HP, construite à trente exemplaires. Habillée d'une superbe carrosserie en aluminium, la treizième voiture de la série, la Silver Ghost (« fantôme d'argent »), s'inscrit dans l'histoire de l'automobile en parcourant 15 000 miles entre le 1er juillet et le 8 août 1907 sans aucune panne mécanique.

Le nouveau modèle 40/50 ch est propulsé par un moteur six-cylindres en ligne de 7 litres, porté à 7,4 litres en 1910 dont 6 220 exemplaires seront produits.

Le Spirit of Ecstasy, emblème des automobiles Rolls-Royce depuis 1911.

Le 12 juillet 1910, Charles Rolls se tue dans une démonstration aérienne.

Une plus modeste 20 ch, animée par un moteur six-cylindres de 3,1 litres est vendue à 2 890 exemplaires. En 1929 la 20/25 lui succède.

Entre 1921 et 1931, une usine à Springfield, Massachusetts, produira 1 700 Silver Ghost avec des particularités exclusives.

En 1931, Rolls-Royce achète Bentley, un constructeur concurrent plus petit qui connait des difficultés financières dues à la Grande Dépression.

Henri Royce meurt en 1933 mais il aura encore conçu le moteur Merlin qui équipe notamment le chasseur Supermarine Spitfire.

L'usine est transférée à Crewe en 1946 et désormais la carrosserie est également construite alors qu'auparavant ce n'était que le châssis. Les carrosseries de série (appelée Standard Saloon) sont fabriquées en tôles embouties, le reste des opérations demeure artisanal. D'autres modèles restent fabriqués à la main, majoritairement en tôle d'aluminium. C'est avec la Bentley Mark VI que l'usine de Crewe démarre sa longue carrière et le marché américain étant demandeur, une version Rolls-Royce de la Mark VI voit le jour sous le nom de Silver Dawn.

Aux célèbres Silver Ghost et aux prestigieuses Phantom ont succédé les Silver Dawn, Silver Cloud et l'illustre Silver Shadow à carrosserie monocoque et suspension hydropneumatique par Citroën (1965). En 1975, nait la Rolls-Royce Camargue, carrossée par Pininfarina. Le fabricant britannique d'équipement militaire Vickers achète la société en 1980. C'est à cette époque que sortent les Silver Spirit (version courte) et Silver Spur (version longue) qui remplacent les modèles Shadow.

La Corniche, apparue en 1971 (et remplaçant les coupés et cabriolets Silver Shadow Mulliner Park Ward) restera au catalogue jusqu'en 1995, un record de longévité pour une voiture de luxe. La version Fixedhead Coupe sera supprimée du catalogue en 1982 pour tenter de sauver la Camargue qui connait un succès mitigé en Angleterre (la majorité des exemplaires sont vendus aux États-Unis).

Spirit of Ecstasy, le fameux bouchon de radiateur de la marque créé en 1911 par l'artiste anglais Charles Sykes, représentant une jeune femme les bras déployés et la robe flottant au vent, est un joyau de l'art nouveau. On remarquera la forme particulière des calandres, s'inspirant de l'architecture des temples grecs. En 2011, pour célébrer le centenaire de la mascotte, plusieurs événements sont organisés dans le monde, dont notamment un grand tour de Londres avec des Rolls-Royce de toutes les époques.

Les principes fondateurs de la marque, édictés par Henry Royce, étaient simples : « Chercher la perfection en tout. Prendre le meilleur de ce qui existe et l'améliorer. Et quand rien n'existe, le concevoir »[3],[4].

La Centenary Phantom, un modèle qui ne sera produit qu'à quarante exemplaires, va marquer le centenaire de Rolls-Royce.

En un siècle, la firme a fabriqué quelque 130 000 voitures.

Activités dans l'automobile[modifier | modifier le code]

Rolls-Royce Silver Ghost, le chef-d'œuvre d'Henri Royce en 1907

Liste de Rolls-Royce[modifier | modifier le code]

1911 Rolls-Royce Silver Ghost Tourer
1923 Rolls-Royce Springfield Silver Ghost Oxford Tourer

Nouveaux modèles fabriqués depuis l'acquisition de la marque par BMW :

Activités aéronautiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rolls-Royce plc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rolls-Royce history timeline - Site officiel de Rolls-Royce plc
  2. a et b (en) The Beginning - Historique de la marque sur le site officiel
  3. (en) « Strive for perfection in everything you do. Take the best that exists and make it better. When it does not exist, design it. »
  4. (en) Rolls-Royce History: Henry Royce - iChauffeur

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]