Spirit of Ecstasy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Spirit of Ecstasy
Une silhouette très aérienne

Spirit of Ecstasy (« Esprit d'extase ») est la statuette mascotte de la marque automobile Rolls-Royce. Elle fut créée en 1911 par le sculpteur anglais Charles Sykes pour enjoliver les bouchons de radiateur de la marque. La statuette représente une jeune femme dans une attitude dynamique inclinée vers l'avant ; ses bras sont lancés haut en arrière et ses vêtements se gonflent dans son dos dans le prolongement des bras, dans un mouvement évoquant des ailes.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières Rolls étaient livrées avec un simple bouchon de radiateur. Lord Montagu of Beaulieu (en), un riche amateur de la marque britannique, avait chargé un de ses amis, le peintre et sculpteur Charles Sykes, de créer une satuette pour sa voiture, celle-ci, appelée « The Whisper » (« Le chuchotement ») montrait une jeune femme avec ses vêtements au vent et un doigt sur les lèvres[1],[2]. Eleanor Thornton (en), secrétaire de John Montagu depuis 1902 et devenue sa maîtresse, fut l'inspiratrice de la mascotte et le doigt sur les lèvres symbolisait leur union secrète[3],[1].

Les bouchons de radiateurs personnalisés étaient devenus très populaires et quand il fut décidé que la marque prestigieuse Rolls-Royce se devait d'avoir son propre symbole à la proue de ses voitures, Montagu présenta Charles Sykes à Claude Johnson, le président-directeur de la marque.

En 1911, Sykes sculpta la célèbre statuette, une variation du « The Whisper ». Elle devait inspirer[3] « l'esprit de la Rolls-Royce, précisément : la vitesse et le silence, l'absence de vibrations, une grande puissance mystérieusement couplée avec un bel organisme vivant d'une grâce superbe…[4] ».

La statuette, proposée en option jusqu'au début des années 1920 avant de devenir un élément « standard »[3], était plaquée d'argent jusqu'en 1914. Elle sera ensuite faite d'acier inoxydable, mais on peut néanmoins la commander en argent ou même en or[1]. De nombreuses variations ont existé, il y a même eu une Spirit of Ecstasy agenouillée[5]. De nombreuses copies sont également en circulation[5].

La signature de Sykes figurait sur le socle avec la date du 6 février 1911. À l'occasion du centenaire de sa création, la statuette est gravée de l'inscription « Spirit of Ecstasy Centenary – 2011 » sur tous les modèles de Rolls-Royce fabriqués en 2011[6].

Les modèles récents de Rolls-Royce disposent d'un système qui permet de rétracter la statuette, lors du stationnement par exemple.

Autres dénominations[modifier | modifier le code]

La statuette est d'abord appelée « Spirit of Speed » (« Esprit de la vitesse »)[1],[7], puis « Spirit of Ecstasy » (« Esprit d'extase »). Elle est communément appelée « Flying Lady » (la « Femme volante ») aux États-Unis.

On l'a aussi surnommée « Silver Lady » (la « Femme d'argent »), « Emily », ou « Nelly in her Nighty » (« Nelly dans sa chemise de nuit »)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Rolls-Royce History: The Spirit of Ecstasy - iChauffeur
  2. (en) Rolls-Royce 'Whisper' Mascot - H&H, vente aux enchères du 8 décembre 2009
  3. a, b et c (en) The Spirit of Ecstasy - Edwardian Promenade
  4. « .. the spirit of the Rolls-Royce, namely, speed with silence, absence of vibration, the mysterious harnessing of great energy and a beautiful living organism of superb grace... »
  5. a et b (en) The Spirit of Ecstasy : Part Four - Barrie R D Gillings, Rolls-Royce Owners' Club of Australia [PDF]
  6. Rolls-Royce célèbre les 100 ans du Spirit of Ecstasy - Frédéric Papkoff, leblogauto.com, 8 janvier 2011
  7. (en) Eleanor Thornton - In Body or Spirit? - Paul Tritton, Rolls-Royce Owners' Club of Australia Library, 1986

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]