Rolls-Royce Silver Cloud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une Rolls-Royce Silver Cloud de 1956.

La Rolls-Royce Silver Cloud, signifiant littéralement « Rolls-Royce Nuage d'argent », est le modèle le plus emblématique du constructeur britannique Rolls-Royce Limited après la Seconde Guerre mondiale. Cette gamme de voitures est construite du jusqu'au . Elle remplace la Silver Dawn (« Aube d'argent ») et est elle-même remplacée par la Silver Shadow (« Ombre d'argent »), une autre icône de la marque. La Silver Cloud est le pendant de la Bentley S (identique dans sa version standard, excepté la calandre et les badges).

Rolls-Royce Silver Cloud I[modifier | modifier le code]

Rolls-Royce Silver Cloud I
Rolls-Royce Silver Cloud

Marque Drapeau : Royaume-Uni Rolls-Royce Limited
Années de production 1955 - 1958
Production 2 238 exemplaires
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne à double carburateur
Puissance maximale 155 ch
Transmission 4 vitesses automatiques
Poids et performances
Poids à vide 1950 kg
Vitesse maximale 165,6 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 13,5 s
Consommation mixte 19,5 L/100 km
Dimensions
Longueur 5384,8 mm
Largeur 1898,7 mm
Hauteur 1625,6 mm
Chronologie des modèles
Précédent Rolls-Royce Silver Dawn Rolls-Royce Silver Cloud II Suivant

La Rolls-Royce Silver Cloud I est, à l'image de ses prédécesseurs, toujours construite sur le principe du châssis séparé, ce qui facilite la préparation de versions spéciales par des carrossiers, même si en pratique, la majorité des voitures ont été vendues avec la carrosserie d'usine. La construction monocoque ne sera adoptée par Rolls-Royce qu'en 1965 à l'occasion du lancement de la Silver Shadow.

La silver cloud était aussi la propriété du producteur Albert R. Broccoli et elle fait une apparition dans Dangereusement vôtre (James Bond).

Habitacle[modifier | modifier le code]

Elle mesure 5,38 m de long, 1,89 m de large et pèse près de 1,95 tonne. Une version à empattement long, étirée de 101,6 mm, fut disponible à partir de septembre 1957, très similaire en apparence au modèle standard, mais offrant un espace accru pour les passagers arrière, et disponible avec ou sans 'séparation chauffeur'.

Mécanique[modifier | modifier le code]

Accouplé à une boîte de vitesses automatique à quatre rapports, son moteur est un 6 cylindres en ligne à double carburateur de 4,9 L de cylindrée développant 155 ch. Les freins sont hydrauliques et assistés. La suspension est à roues indépendants à l'avant et à essieu rigide avec ressorts semi-elliptiques à l'arrière. L'assistance de direction devint une option en 1956 ainsi que l'air conditionné.
Une seule Silver Cloud Standard Saloon fut livrée avec une boite de vitesses manuelle, à la demande spéciale de son premier propriétaire, en 1955.

Performance[modifier | modifier le code]

Le magazine britannique Motor Magazine essaya une série I in 1956 et nota une vitesse maximum de 102,9 mph (165,6 km/h) et une accélération de 0-60 mph (97 km/h) en 13,5 s. La consommation atteignit alors les 19,5 l/100 km.

Rolls-Royce Silver Cloud II[modifier | modifier le code]

Rolls-Royce Silver Cloud II
Rolls-Royce Silver Cloud

Marque Drapeau : Royaume-Uni Rolls-Royce Limited
Années de production 1959 - 1962
Production 2417 exemplaires
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 de 6,2 L de cylindrée
Poids et performances
Poids à vide 2110 kg
Vitesse maximale 168,5 ou 183 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 10,9 s
Consommation mixte 22 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé/Cabriolet
Dimensions
Longueur 5410,2 mm
Largeur 1898,7 mm
Hauteur 1625,6 mm
Empattement 3124,2 mm
Chronologie des modèles
Précédent Rolls-Royce Silver Cloud I
Rolls-Royce Silver Wraith
Rolls-Royce Silver Cloud III Suivant

Mécanique[modifier | modifier le code]

La Rolls-Royce Silver Cloud II a été présentée en 1959. Extérieurement, on note peu de modifications. En revanche, le moteur est désormais un V8 de 6,2 L de cylindrée, ce qui a pour conséquence une augmentation du poids de la voiture à 2,11 tonnes. Cela étant, les performances sont grandement améliorées avec une vitesse maximum annoncée qui passe à 183 km/h (114 mph), ainsi que des gains notables en accélération et en reprise. La direction assistée fait désormais partie de l'équipement de série. Les vitres électriques deviennent disponibles en option.

Performance[modifier | modifier le code]

The magazine Motor essaie une Cloud II en 1960. Ils mesurent une vitesse maxi de 168,5 km/h, et le 0 à 60 mph (97 km/h) en 10,9 s. La consommation s'élève à 22 l/100 km. La voiture coûte 6 092 £ TTC.

Rolls-Royce Silver Cloud III[modifier | modifier le code]

Rolls-Royce Silver Cloud III
Rolls-Royce Silver Cloud

Marque Drapeau : Royaume-Uni Rolls-Royce Limited
Années de production 1963 - 1966
Production 2044 exemplaires
Chronologie des modèles
Précédent Rolls-Royce Silver Cloud II Rolls-Royce Silver Shadow Suivant
Le cabriolet Mulliner Park Ward de 1966.

La Rolls-Royce Silver Cloud III est présentée en 1963. Les dimensions extérieures sont légèrement diminuées, l'intérieur revu, et le poids réduit d'une centaine de kilogrammes. Les deux carburateurs SU sont modifiés, le taux de compression monté 9:1, en raison de l'augmentation de l'indice d'octane de l'essence disponible sur les principaux marchés. Comme de coutume, Rolls-Royce refuse de diffuser la puissance du moteur, mais rend compte d'une amélioration d'environ 7 %. L'augmentation de la puissance et la diminution du poids améliorent légèrement les performances.

Les phares sont modifiés, passant de deux à quatre projecteurs, ce qui permettait d'habituer la clientèle à la physionomie de la future Silver Shadow, un modèle au sujet duquel la firme a commencé à réfléchir à partir de la fin des années 1950. À noter que le carrossier Mulliner Park Ward a produit une centaine d'exemplaires de Cloud III équipés des fameux « chinese eyes ». Un coupé de ce type a été la propriété de Peter Sellers pendant quatre ans, et un autre celui de Lucille Ball, entre autres.