Rolls-Royce Silver Ghost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rolls-Royce Silver Ghost
Rolls-Royce Silver Ghost

Marque Rolls-Royce
Années de production 1907 - 1926
Production 7 874 exemplaires
Classe Voiture de luxe
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres 7,4 Litres
Cylindrée 7 036 cm3
Puissance maximale 40 à 80 ch
Couple maximal 120n/M Nm
Transmission 3 vitesses
Poids et performances
Poids à vide 1 760[1] kg
Vitesse maximale 135 km/h
Consommation mixte 17,4[1] L/100 km
Dimensions
Longueur 4 880[1] mm
Largeur 1 750[1] mm
Hauteur 2 250[1] mm
Empattement 3 630[1] mm
Chronologie des modèles
Rolls-Royce Phantom I Suivant

La Rolls-Royce Silver Ghost (fantôme d'argent), est un des premiers modèles d'automobile conçue par Henri Royce en 1907. Elle demeure l'une des voitures les plus chères du monde et établit la réputation d'élite de Rolls-Royce au niveau planétaire[2]. Au début de sa carrière, le nom officiel de la Silver Ghost était Rolls-Royce 40/50 HP. le modèle avec le châssis numéroté AX201 et sa carrosserie en aluminium poli de couleur gris argenté[2] donne officieusement le nom au modèle. Ce n'est qu'en 1925, lorsque Rolls Royce lance le modèle Phantom I, qu'ils adoptent officiellement ce nom.

Historique[modifier | modifier le code]

Après avoir fondé Rolls-Royce en 1904 avec Charles Rolls, Henri Royce crée le chef d’œuvre de sa vie, pour le « London Motor Show », son modèle le plus abouti, la « Rolls-Royce Silver Ghost ». Henri Royce la considère comme la meilleure voiture qu’il ait fabriquée. Baptisée à l'origine 40/50 HP, la voiture est surnommée Silver Ghost (Fantôme d'argent - Fantôme pour le silence, elle semble glisser dans l'air comme un fantôme - Argent car la carrosserie est en aluminium et les accessoires sont en argent[2]). L'appellation est reconnue officiellement par Rolls-Royce en 1925 au moment du lancement de la Phantom[3].

Henri Royce désire produire les meilleures et les plus prestigieuses voitures du monde de l'époque, quelle que soit la démesure du coût. Il traque notamment le moindre bruit parasite avec un stéthoscope[2]. La Silver Ghost va établir la réputation d'élite de Rolls-Royce auprès des plus riches clients de la planète au moment où l'Empire britannique domine le monde.

La Silver Ghost est présentée au salon londonien d’Olympia Hall en 1906. Deux exemplaires prennent place sur le stand à côté des 20 HP et 30 HP, mais ne sont pas entièrement terminés : le modèle ne sera finalisé qu’en 1907[3]. Le premier modèle est acheté par le roi Léopold II de Belgique. Cette voiture est en effet destinée aux rois, empereurs, aristocrates, milliardaires, stars du show-business. Lénine, nouveau dirigeant communiste révolutionnaire de la Russie en 1917, choisit de rouler comme le Tsar Nicolas II de Russie en Silver Ghost[4].

La Silver Ghost est la plus célèbre de toutes les Rolls-Royce, avec un niveau de fiabilité technique exceptionnel pour l'époque. Beaucoup l'ont décrite comme l'une des voitures combinant à la fois beauté, vitesse, silence, fiabilité, longévité et confort[5]. Âgée de plus de 100 ans, l'originale appartient toujours à Rolls-Royce, en parfait état de fonctionnement avec plus de 920 000 km au compteur.

La Silver Ghost[modifier | modifier le code]

En 1907, un entrepreneur commanda une 40/50HP. Ce fut la 12e HP40/50 à sortir de l'usine sous le numéro de châssis AX201. Elle fut peinte en gris argenté et prit le nom de Silver Ghost. L'AX201 est vendue à un particulier qui l'utilise pour ses vacances en Italie. La compagnie la rachète en 1948. Depuis, elle est utilisée comme outil de promotion de l'entreprise et voyage dans le monde entier. En 1989, la voiture est restaurée par SC Gordon Coachbuilders Luton et P§A Wood à Londres au Royaume-Uni. Elle appartient désormais à Bentley Motors.

La Silver Ghost est considérée comme la voiture la plus chère au monde: en 2005, sa valeur d'assurance a été estimé à 35 millions $[6]. En 2009, sa valeur est estimée à 57 millions $.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Mécanique[modifier | modifier le code]

Le moteur 6 cylindres de 7,4 Litre de la Silver Ghost

L’objectif d’Henry Royce est de construire une voiture dotée d’un robuste châssis et d’un moteur puissant, souple et silencieux. Le six cylindres de la 30 HP constitué de trois paires de cylindres ne convenant pas, il est abandonné au profit d’un sept litres en deux blocs de trois cylindres[3].

Le moteur six cylindres de 7 litres de la Silver Ghost est un moteur à soupapes latérales de cotes carrées. Il développe 48 ch à 1 250 tr/min, un régime lent qui favorise fiabilité, souplesse et silence. Le vilebrequin tourne sur sept paliers, le palier central étant surdimensionné pour supprimer les vibrations. Dotée d’un carburateur Rolls-Royce, cette mécanique bénéficie du double allumage. La cylindrée sera portée à 7,4 litres en 1910 par allongement de la course. Si la puissance atteint 60 ch en 1914, le développement constant du moteur lui permettra de culminer à 80 ch à 2 250 tr/min sur certaines versions[3].

La boîte de vitesses possède quatre rapports. D’abord équipée d’une suspension à ressorts à lames, la Silver Ghost reçoit en 1912 des ressorts cantilever à l’arrière. Plusieurs empattements de châssis sont disponibles : 3,36 m et 3,65 m jusqu’en 1913, puis 3,66 m et 3,82 m. En option, des phares électriques remplacent les lampes à acétylène en 1914. À partir de 1919, le démarreur électrique et l’éclairage électrique feront partie de l’équipement de série[3].

Le système de freinage s’avère assez léger dans les premières années de vie du modèle : les freins actionnent les roues arrière par l’intermédiaire d’un levier manuel (la pédale de frein agissant sur la transmission). En 1913, des tambours sont montés sur les roues arrière, puis sur les quatre roues en 1923 avec un système d’assistance (servo à friction) entraîné par la boîte de vitesses (brevet Hispano-Suiza)[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (fr) « Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost », sur Histomobile
  2. a, b, c et d (fr) « Rolls-Royce Silver Ghost », sur Caradisiac
  3. a, b, c, d, e et f (fr) « Rolls-Royce Silver Ghost », sur Motorlegend
  4. (fr) « Silver Ghost a 100 ans », sur Le Blog Auto
  5. (en) « Silver Ghost », sur Le Skiff
  6. http://www.futurelooks.com/forums/printthread.php?t=18367