Pirogue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pirogue
Image illustrative de l'article Pirogue
Pirogue au Mali
Généralités
Type embarcation, canot
Époque Préhistoire - présent
Lieux Monde entier
Sous-types Monoxyle
Caractéristiques courantes
Propulsion Pagaie, perche, voile, moteur
Matériaux Bois

Une pirogue est une embarcation longue et étroite, souvent faite d'un seul tronc d'arbre creusé (monoxyle), mue à la voile ou à la pagaie et parfois équipée de balancier. Les pirogues ne sont pas liées spécifiquement au domaine marin même si aujourd'hui leur utilisation persiste surtout dans les zones tropicales et équatoriales, en Afrique, en Asie du Sud-Est, en Océanie et dans quelques régions d'Amérique.

Étymologiquement, le mot « pirogue » est sans doute à rapprocher du mot maya « piragua » désignant un petit canot, mot qui passa à l'identique en espagnol puis fut francisé.

Découverte de la pirogue de Chalain en 1904 (âge du bronze final, 1000 av.J.-C.)
Pirogue amérindienne monoxyle du Canada, avec forme hydrodynamique originale (sur le fleuve Skeena River en 1915).

Histoire[modifier | modifier le code]

Embarcation de type pirogue utilisées en Europe, ici vers 1689, sur la rivière Ljubljanica en Slovénie).

L'invention de la pirogue est très ancienne comme en témoignent les embarcations du Néolithique mises au jour par les archéologues lors des fouilles et de l'étude des cités lacustres : la pirogue du lac de Chalain dans le Jura, parfaitement conservée dans les marnes du bord du lac et visible au musée archéologique de Lons-le-Saunier en est un bon exemple.

On connaît aussi les pirogues en écorce des Indiens du Canada, légères et aisément portables lorsque la navigation est impossible : leur armature en bois de cèdre, longue de cinq mètres, est recouverte d'écorce de bouleau, cousue avec des racines de sapin et enduite de poix. Le canoë appartient à la famille des pirogues.

Des embarcations de ce type ont été utilisées jusqu'au Moyen Âge en Europe. On en a retrouvé plusieurs épaves en basse-Loire, datant d'une époque relativement récente.

Les pirogues autrefois maniées à la perche, ou à l'aide de pagaie sont aujourd'hui propulsées par des moteurs parfois puissants, et construites avec des planches de bois assemblées ou d'autres matériaux que le bois.

En Afrique de l'ouest, de grandes pirogues aussi appelées pinasses servent à la pêche en mer.

Dans certains pays ou régions, le recul des forêts ne permet parfois plus de trouver l'arbre idéal, vieux de plusieurs siècles, voire de plus de 1000 ans pour construire les très grandes pirogues qui pouvaient accueillir des dizaines de personnes ou porter un poids important de marchandises. Le Musée royal de l'Afrique centrale de Bruxelles expose une pirogue de 22,5 mètres de long pesant 3,5 tonnes.

Technique de construction[modifier | modifier le code]

La pirogue traditionnelle est monoxyle (sculptée dans un unique morceau de bois), et on lui ajoute des bancs, des étais, un balancier, voire des éléments de plancher, ainsi parfois qu'une décoration, qui pouvait et peut encore comprendre des éléments symboliques et protecteurs contre les mauvais esprits et le danger en mer ou sur l'eau. Elle est construite dans le tronc d'un bois peu putrescible, généralement à l'aide de feu, ce qui facilite le travail du bois, mais aussi le prémunit des attaques d'insectes xylophages et de champignons saproxyles.

La pirogue est la base et l'origine d'embarcations plus élaborées : coupée dans sa longueur, puis les deux moitiés réunies par d'autres éléments, sa largeur peut être augmentée tant que la solidité est conservée et l'étanchéité assurée. Le savoir-faire nécessaire s'est élaboré progressivement en donnant lieu successivement à des modèles variés d'embarcation selon les lieux et les usages.

Une expérimentation a eu lieu récemment en France, destinée à tester la capacité d'outils de type néolithique pour confectionner une pirogue monoxyle en chêne, sans recourir au feu pour le creusement[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Rouzo et B. Poissonnier, 2007 : Fabrication expérimentale d'une pirogue monoxyle en chêne. Archéopages, 18.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :