Millet (graminée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millet.
Millet
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Millet » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Millet séché
Millet séché
Taxons concernés

Dans la famille des Poacées :

  • voir texte

Millet est un terme générique qui désigne en français plusieurs espèces de plantes de la famille des Poacées (graminées). Ce sont des céréales vivrières, à très petites graines, cultivées principalement dans les zones sèches, notamment en Afrique et en Asie. Elles sont souvent appelées aussi mil. Millet sans autre précision désigne souvent le millet commun, mais le millet le plus cultivé est le « millet perle ».

Moins exigeantes et plus rustiques que le sorgho, ces espèces sont bien adaptées aux zones tempérées ou tropicales sèches où la saison des pluies est brève.

Le sorgho, graminée céréalière et fourragère, est appelé aussi « gros millet » ou « millet indien ».

Étymologiquement, millet est un diminutif de mil, terme qui dérive du latin millium, nom de ces plantes en latin.

Histoire du millet[modifier | modifier le code]

Vers 10000 avant J. C. ont lieu des « révolutions néolithiques » en Chine. La culture du millet apparaît ainsi dans les bassins des fleuves Yangtsé et Huang He[1], notamment il y a 11 000 ans dans les sites de Nanzhuangtou (en) et de Donghulin qui révèlent des grains de Setaria italica (Millet des oiseaux) et de Panicum miliaceum (Millet des oiseaux) retrouvés sur des outils de pierre et dans des poteries, ces plantes étant devenues les cultures céréalières traditionnelles dominantes en Chine[2]. On a notamment retrouvé en 2005 des nouilles à base de millet datant de 2000 av. J.-C. à Lajia, dans la partie amont du fleuve Huang He[3].

La culture du millet se diffuse dans la région de la Mer Noire 5000 avant J. C., au Japon 4000 avant J. C. et en Corée 3500 avant J. C.[4]

Depuis l'Antiquité et jusqu'au Moyen Âge le millet a été consommé dans toute l'Europe méditerranéenne sous forme de bouillie ou de galette appelée milhàs en langue d’oc, mălai en roumain (qui a d’abord désigné la semoule de millet, avant de désigner celle de maïs), cruchade en Gascogne, polenta en Italie, etc. Il a été remplacé par le maïs dans les cultures et l'alimentation depuis l'introduction de cette dernière céréale au XVIe siècle.

Aspects économiques[modifier | modifier le code]

En général, les statistiques englobent toutes les cultures de millet dans une seule rubrique.

La production mondiale est estimée à 28 millions de tonnes (soit environ 1,5 % du total céréalier), dont 95 % viennent de l'Afrique et de l'Asie.

Dans les pays du Sahel, en Afrique de l'Ouest, le mil, culture vivrière importante pour la sécurité alimentaire de ces pays, représente souvent plus de 30 % de la production céréalière totale. Il s'agit généralement d'une culture extensive, pratiquée sans irrigation, ni engrais. Les rendements dans ces conditions sont très bas, compris entre 200 et 500 kg par hectare.

Dans les pays développés, le millet occupe une place très marginale, comme aliment des oiseaux de volière.

Il y a peu d'échanges au niveau du commerce international, la production étant le plus souvent autoconsommée.

Productions[modifier | modifier le code]

Classement Pays Production (MT) Note/source
1 Drapeau de l'Inde Inde 8,000,000 *
2 Drapeau du Nigeria Nigeria 6,100,000 F
3 Drapeau du Niger Niger 2,500,000 F
4 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 2,200,000 *
5 Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso 1,250,000 F
6 Drapeau de la Russie Russie 1,050,000 *
7 Drapeau du Mali Mali 815,000 F
8 Drapeau du Soudan Soudan 784,000 F
9 Sénégal Sénégal 628,426 F
10 Drapeau de l'Ouganda Ouganda 584,000 F
11 Drapeau de l'Ukraine Ukraine 551,000  ?
12 Drapeau du Tchad Tchad 430,000 F
13 Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie 350,000 F
14 Drapeau du Népal Népal 285,000 F
15 Drapeau de la Tanzanie Tanzanie 270,000 F
16 Drapeau des États-Unis États-Unis 250,000 F
17 Drapeau du Ghana Ghana 189,900  ?
18 Drapeau du Pakistan Pakistan 180,000 *
19 Drapeau de la Birmanie Birmanie 162,000 F
20 Drapeau de l'Angola Angola 96,000 F

F = Estimation de la FAO | * = Renseignement officieux

Source : Département économique et social, La division de la statistique du FAO[Quand ?]

Intérêt alimentaire[modifier | modifier le code]

« L'horrible danse du pilon » : pilage du mil en Afrique de l'Ouest (1890)

Le millet est un aliment énergétique, nutritif, recommandé pour les enfants et les personnes âgées ou en convalescence.

Il est consommé surtout sous forme de bouillies et de galettes. La farine de mil devient rapidement rance et ne peut pas être conservée longtemps. Traditionnellement, le grain est pilé dans un mortier. De plus en plus, on mécanise cette préparation : le grain est alors passé dans une décortiqueuse et un moulin à farine, ce qui évite un travail laborieux et améliore la qualité de la farine. La teneur en protéines des différents mils, et leur qualité, se compare à celle du blé ou du maïs. Une des principales espèces de millet, l'éleusine a une teneur relativement élevée en méthionine, acide aminé qui fait souvent défaut dans les céréales tropicales.

Le millet contient un gluten dont la composition comprend notamment une protéine de la famille des prolamines, la panicine, à hauteur de 40 % [5].

Principales espèces de millet[modifier | modifier le code]

- Millets majeurs (les plus cultivés)

- Millets mineurs


Tribu des Andropogonées :

  • Coix spp. : Larme-de-Job


Tribu des Eragrostidées :

  • Eleusine coracana : Eleusine
  • Eragrostis tef : Teff


Tribu des Panicées :

  • Brachiaria deflexa : Fonio à grosse graine
  • Digitaria spp. : Fonio blanc, fonio noir, millet sanguin...
  • Echinochloa spp. : Millet japonais
  • Panicum miliaceum : Millet commun
  • Paspalum scrobiculatum : Herbe à épée
  • Pennisetum glaucum : Millet perlé
  • Setaria italica : Millet des oiseaux
  • Urochloa ramosa : communément appelé browntop millet en anglais


Le maïs et le sorgho sont parfois comptés parmi les millets majeurs.


Éleusine ou « ragi »[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Eleusine coracana.

Cette plante produit plusieurs épis au sommet de la tige. Ses graines sont très petites (1-2 mm de diamètre). Ses besoins en eau sont légèrement supérieurs à ceux des autres espèces de mil.

L'éleusine, appelée « ragi » en Inde, est une culture vivrière importante en Afrique orientale et en Asie (Inde, Népal), où elle se cultive jusqu'à 2 000 m au-dessus du niveau de la mer.

Fonio ou « mil africain »[modifier | modifier le code]

Ce terme regroupe plusieurs espèces de céréales mineures cultivées en Afrique de l'Ouest dans les régions sèches sub-sahéliennes.

Millet commun[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Panicum miliaceum.

Noms communs : « millet blanc » ou « millet à grappes »·

Plante de 1,3 m environ, à inflorescences en panicules lâches, ramifiées et tombantes.

Cette céréale est cultivée dans des régions tempérées, en Russie, en Ukraine, au Kazakhstan, aux États-Unis, en Argentine et en Australie.

Diverses variétés, avec des grains de couleur blanche, jaune, brune et même noire, étaient cultivées en France jusqu'à l'époque contemporaine. La plupart ont disparu des cultures, mais certaines se sont maintenues, à l'état d'adventices, notamment dans les champs de maïs[6].

Millet des oiseaux[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Setaria italica.

Noms communs : « petit mil» ou « miliade ».

Plante de 1 à 1,5 m environ, à inflorescences longues, cylindriques, assez compactes, autrefois semée dans les prairies temporaires.

Le premier pays producteur est la Chine. Espèce cultivée également en Inde, en Indonésie, en Corée, dans le Sud de l'Europe et en Afrique orientale.

Millet indien[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Panicum sumatrense.

Culture répandue en Inde, au Népal, au Pakistan, au Sri Lanka, dans l'est de l'Indonésie et l'ouest de la Birmanie.

Millet japonais[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Echinochloa frumentacea.

Culture importante dans les régions subtropicales de l'Inde.

Millet perle ou « petit mil »[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Pennisetum glaucum.

Noms communs : « millet perle, petit mil, mil à chandelle, mil pénicillaire » ou « mil » (tout court).

C'est la plus cultivée de toutes les espèces de mil, il représente la moitié de la production mondiale de mil ; parmi celles-ci, c'est celle qui a le potentiel de rendement le plus élevé en conditions de sécheresse. Il croît sur des sols sableux et pauvres, là où on ne pourrait pas cultiver le maïs, le sorgho ni même l'éleusine. Les graines se forment sur un faux épi compact de 10 à 150 cm de long (chandelle).

Culture traditionnelle en Afrique, surtout au Sahel, en Asie (Inde, Pakistan). Introduit récemment comme culture céréalière aux États-Unis, où il est utilisé comme fourrage d'été.

Teff[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Eragrostis tef.

Céréale à graines très petites, cultivée dans les régions montagneuses de l'Éthiopie, où sa production dépasse celle de la plupart des autres céréales. Tolère les sols lourds, mal drainés.

coix[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Coix lachryma-jobi

Noms communs : coix, aussi appelé larme de Job, est une céréale très secondaire, surtout cultivée dans le sud-est asiatique.

L'herbe à épée[modifier | modifier le code]

Nom scientifique : Paspalum scrobiculatum

Noms communs : herbe à épée, est une céréale spontanée en Afrique occidentale et en Inde, abondante le long des chemins, dans les fossés et les dépressions. En Inde, cette espèce a été domestiquée il y a environ 3000 ans.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Forestier, Hubert et Dominique Guillaud, "Des Austronésiens en Asie-Pacifique - Continuité et ruptures sur le chemin des migrations anciennes", in Aséanie 16 (décembre 2005)
  2. (en) Xiaoyan Yang, Zhiwe Wan, Linda Perry et coll., « Early millet use in northern China », Proceedings of the National Academy of Sciences of the USA, vol. 109, no 10,‎ 6 mars 2012, p. 3726-30
  3. BBC News Online 12 octobre 2005 : "Oldest noodles unearthed in China"
  4. (en) Christopher Cumo, Encyclopedia of Cultivated Plants, ABC-CLIO,‎ 2013, p. 643
  5. http://biochim-agro.univ-lille1.fr/proteines/res/tableau7.pdf
  6. Bertrand Poissonnier, "Les anciennes variétés de millet dans le Talmondais (Vendée)", Industries des céréales, 88, 1994, p. 17-21.
  7. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 30.