Digitaria exilis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec le fonio noir

Le fonio blanc (Digitaria exilis) est une plante annuelle herbacée de la famille des Poaceae (Graminées) cultivée pour ses graines.

Le fonio blanc est une céréale « mineure », qui n'a d'importance économique que dans quelques régions d'Afrique occidentale. La récolte annuelle dans ces régions est de l'ordre de 260 000 tonnes.

Distribution[modifier | modifier le code]

Récolte au Mali

Le fonio blanc est cultivé dans la zone de la savane depuis le Sénégal jusqu'à la région du lac Tchad, sauf au Libéria. C'est une culture très importante en Guinée et dans le Fouta-Djalon. Cette culture se contente de sols pauvres, non fumés et s'adapte aux pluviométries variables.

Description[modifier | modifier le code]

Fonio
Valeur nutritionnelle moyenne
pour 100 g
Apport énergétique
Joules 1535 kJ
(Calories) (367 kcal)
Principaux composants
Glucides 75 g
- Amidon  ? g
- Sucres  ? g
- Fibres alimentaires 3,3 g
Protides 9,0 g
Lipides 1,8 g
Eau 10 g
Cendres Totales 3,40 g
Minéraux & Oligo-éléments
Calcium 44 mg
Fer 8,5 mg
Phosphore 177 mg
Vitamines
Vitamine B1 0,47 mg
Vitamine B2 0,10 mg
Vitamine B3 (ou PP) 1,9 mg
Acides aminés
Cystine 250 mg
Isoleucine 400 mg
Leucine 1050 mg
Lysine 250 mg
Méthionine 450 mg
Phénylalanine 570 mg
Thréonine 370 mg
Tryptophane 160 mg
Tyrosine 650 mg
Valine 550 mg
Acides gras

Source : Lost Crops of Africa, Vol I, Grains. Board on Science and Technology for International Development, National Research Council. National Academy Press, Washington, D.C., 1996. ISBN 0-309-04990-3


Le fonio blanc est une plante herbacée de 80 cm de haut. Son inflorescence composée est formée de racèmes regroupant des épillets à deux fleurs dont une seule fertile. La graine est un caryopse qui reste entouré de ses glumes et glumelles (c'est une céréale « vêtue » comme l'orge et le riz). Sa taille est très petite, à peine 1,5 mm (il faut 2 000 graines pour faire 1 gramme). Le fonio est de couleur blanche.

La graine de fonio doit être décortiquée avant consommation. Ce travail laborieux qui revenait traditionnellement aux femmes était fait à la main, au pilon et mortier, mais des décortiqueuses électriques ont été mises au point ces dernières années.

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Alimentation humaine : le fonio décortiqué entre dans de nombreuses recettes africaines : couscous, bouillie, boulettes, beignets, pain, etc. Sa valeur nutritionnelle est équivalente à celle du riz. Par rapport aux autres céréales il contient plus de glucides (84 %), moins de lipides (4 %) et moins de protéines (10 %) mais sa teneur en méthionine et cystine est intéressante.
  • Alimentation animale : on peut nourrir les animaux avec les grains mais aussi avec la paille.
  • Paille : utilisée aussi comme matériau de construction (mélangée à de l'argile) et comme combustible pour la cuisine.

Production[modifier | modifier le code]

Production en tonnes. Chiffres 2003-2004
Données de FAOSTAT (FAO)

Guinée 135 000 51 % 135 000 51 %
Nigeria 82 000 31 % 82 000 31 %
Côte d'Ivoire 15 000 6 % 15 000 6 %
Mali 14 000 5 % 14 000 5 %
Burkina Faso 13 432 5 % 13 500 5 %
Bénin 2 079 1 % 2 100 1 %
Guinée-Bissau 1 500 1 % 1 500 1 %
Niger 1 000 0 % 1 000 0 %
Total 264 011 100 % 264 100 100 %

Cuisine[modifier | modifier le code]

Dans des sachets en poudre brune, se cuisine exactement comme les pâtes ou le riz (11 minutes). Consistance assez légère comparée aux pâtes ou riz.

Espèces voisines[modifier | modifier le code]

D'autres espèces du genre Digitaria sont également cultivées, notamment  :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique Chastanet, François-Xavier Fauvelle-Aymar et Dominique Juhé Beaulaton (dir.), « Valeur alimentaire et symbolique du fonio et du sorgho », in Cuisine et société en Afrique : histoire, saveurs, savoir-faire, Karthala, Paris, 2002, p. 91-92 (ISBN 2-84586-278-4)
  • Jean-François Cruz, Famoï Beavogui et Djibril Dramé, Le fonio, une céréale africaine, Éditions Quae, Versailles ; Presses agronomiques de Gembloux, Gembloux (Belgique), CTA, Wageningen (Pays-Bas), 2011, 160 p. (ISBN 9782759210398)

Liens externes[modifier | modifier le code]