Blé poulard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blé de Miracle
Blé Nonette de Lausanne
Blé poulard blanc lisse

Le Blé poulard (Triticum turgidum L. subsp. turgidum) est une espèce de blé barbu ancienne caractérisée par ses grains renflés et une bonne résistance aux grandes chaleurs.

Il a été nommé ainsi car ses grains épais et renflés font penser à une poule engraissée.

Variétés[modifier | modifier le code]

Il en existe de nombreuses variétés telles que :

  • Aubaine Blanche
  • Gros Turquet, le blé donnant les pailles les plus hautes (jusqu'à 1,75 m) et de gros grains[1]
  • Blé géant du Milanais ou blé de Limagne : Depuis 1879, date à laquelle la Maison Vilmorin l'a fait figurer sur ses catalogues, la culture de cette variété n'a pas fait de grands progrès. Il faut dire que le Blé Géant du Milanais est d'une utilisation un peu spéciale. Son grain, par lui-même impropre à la meunerie, ne peut être utilisé qu'en mélange ou pour la fabrication des pâtes alimentaires; mais c'est un blé très rustique, résistant à la rouille et, à cause de sa taille exceptionnellement haute, il donne des rendements en paille tout à fait extraordinaires.
  • Peco
  • Blé de Miracle ou Osiris : Les poulards sont la classe de blés où les épis se ramifient le plus fréquemment. Cette monstruosité a déjà été observée dans l'antiquité, car Pline en fait mention. Les blés à épis rameux ont toujours eu le don de frapper vivement l'imagination des ignorants et des cultivateurs novices qui s'imaginent en obtenir des rendements prodigieux, tandis qu'ils ne donnent en général qu'un produit assez médiocre, surtout au point de vue de la qualité. Un très grand nombre de poulards ont produit des variétés rameuses: il en résulte que le nom de blé de miracle ne s'applique pas toujours exactement à la même variété dans les différents endroits. La forme qu'on cultive le plus habituellement et que nous avons décrite ici, a l'épi d'un gris roux, légèrement velu et le grain blanc. Ce n'est pas une variété extrêmement rustique, elle souffre souvent de l'hiver, surtout dans les terres qui ne sont pas parfaitement saines. On en obtient encore un assez bon produit au moyen de semis faits en février ou au commencement de mars, mais c'est plutôt, en somme, un objet de curiosité qu'une variété réellement recommandable. Dans les terres pauvres, il n'est pas rare de voir l'épi perdre partiellement ou complètement son caractère, et reproduire alors la forme à épi simple d'un des blés poulards décrits ci-dessus.
  • Blé poulard à six rangs : Ce blé Poulard, quoique répandu en France depuis vingt-cinq ans, n’occupe dans les cultures qu’une place très secondaire. Il talle assez bien, mais demande à être semé de bonne heure et mûrit très tardivement. Par contre, il est rustique, supporte bien l’humidité et ne craint pas la verse.
  • Blé Nonette de Lausanne : La nonette de Lausanne est très anciennement cultivée dans une bonne partie de l'Europe centrale: en Suisse, on a découvert des grains de blé calcinés provenant d'habitations lacustres, qui semblent appartenir à cette variété ou au moins à un poulard. La nonette de Lausanne est aussi cultivée dans l'ouest de la Russie d'où elle s'exporte par la mer Baltique sous le nom de blé de Dantzick. C'est une variété remarquablement rustique et productive, s'accommodant des terres fortes ou humides et résistant bien à toutes les intempéries, aussi est-elle cultivée de préférence dans les pays où la culture n'est pas très avancée, dans les terres froides et dans les pays de montagnes. Elle a, comme tous les poulards, l'avantage de résister d'une manière presque absolue à la verse. Vers la maturité, l'épi devient généralement pendant, la partie supérieure de la paille s'infléchit pour le laisser se courber vers la terre, mais le reste de la paille reste droit et ferme. Le grain de la nonette de Lausanne est de qualité médiocre, mais cet inconvénient est compensé par l'abondance du rendement. Le semis doit en être fait au mois d'octobre ou de novembre; ce n'est pas un blé de printemps.
  • Poulard Blanc Lisse : Le poulard blanc lisse est une variété indigène qui se cultive depuis un temps très reculé dans le centre de la France et principalement dans le Gâtinais et l'Orléanais. C'est un blé très rustique, productif, donnant beaucoup de paille, mais dont le grain est de qualité médiocre. Il talle beaucoup et s'accommode des terres médiocres et de celles qui ne sont pas encore en très bon état de culture; il réussit bien sur les terrains calcaires. A la maturité, le poulard blanc lisse se distingue facilement des autres variétés à épi blanc de la même section par la couleur chamois ou fauve clair des glumelles, qui contraste nettement avec la blancheur des glumes. Ce blé supporte assez bien les froids et l'humidité de l'hiver, mais il doit être semé de bonne heure, c'est-à-dire en octobre ou dans la première moitié de novembre, pour avoir le temps de taller et pour donner un bon produit.
  • Poularde d'Australie ou Gros Blé ou Poulard bleu : Nous conservons à cette variété le nom par lequel elle est le plus généralement désignée, bien que ce ne soit pas le plus ancien; elle était en effet connue sons les noms indiqués dans la synonymie, avant d'être transportée en Australie et rapportée de ce pays où il n'existe que des blés d'origine européenne. La culture en est très anciennement répandue en Angleterre et elle a fait de grands progrès depuis une dizaine d'années dans le nord de la France. Le poulard d'Australie se recommande par plusieurs qualités: il est rustique et s'accommode bien des argiles tenaces, froides et même humides; il talle beaucoup et donne un produit des plus considérables en paille et en grain, et son grain, jaune et fin, se rapproche beaucoup plus des blés tendres que celui d'aucun autre poulard. On doit le semer en octobre ou au commencement de novembre, un peu clair, parce qu'il talle beaucoup.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Maison rustique du XIXe siècle: encyclopédie d'agriculture, Volume 1 par Charles François Bailly de Merlieux,Alexandre Bixio,François Malepeyre