Méthionine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Méthionine
L-Methionin - L-Methionine.svg
L ou S-méthionine

D-Methionine.svg
D ou R-méthionine
Identification
Nom IUPAC acide 2-amino-4-(méthylsulfanyl)butanoïque
Synonymes M, Met, acide 2-amino-3-mercapto-propionique
No CAS 63-68-3 (L) ou S
348-67-4 (D) ou R
59-51-8 (racémique)
No EINECS 200-562-9 (L)
206-483-6 (D)
200-432-1 (DL)
Code ATC V03AB26
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C5H11NO2S  [Isomères]
Masse molaire[1] 149,211 ± 0,011 g/mol
C 40,25 %, H 7,43 %, N 9,39 %, O 21,45 %, S 21,49 %,
pKa 2,28
9,21
Propriétés biochimiques
Codons AUG
pH isoélectrique 5,74
Acide aminé essentiel Oui
Occurrence dans les protéines humaines 2,3 %
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La méthionine est un acide-α-aminé soufré non polaire, son atome de soufre participant à une fonction thioéther (-S-CH3). C'est l'un des huit acides aminés essentiels chez l'homme. Dans le code génétique, la méthionine est spécifiée par le codon ATG sur l'ADN et par le codon AUG sur l'ARN. Elle joue un rôle critique dans la reproduction, la survie cellulaire, la méthylation des protéines et de l'ADN.

Rôles biologiques[modifier | modifier le code]

La méthionine joue un rôle particulier dans la biosynthèse des protéines, puisque toutes les chaînes protéiques démarrent par l'incorporation d'une méthionine en position N-terminale. D'autres résidus méthionine peuvent ensuite être incorporés de manière interne à la chaîne polypeptidique. La première méthionine des protéines n'est pas toujours retrouvée dans les protéines terminées. Elle est en effet fréquemment clivée par une enzyme spécifique appelée méthionine aminopeptidase.

La méthionine joue aussi un rôle important dans les réactions cellulaires de méthylation. L'activation du soufre du groupement -S-CH3 dans la S-adénosylméthionine fait du méthyle un bon groupement partant qui peut alors être transféré sur divers substrats par des méthyltransférases.

Le cycle de Yang

Cet acide aminé est aussi utilisé par les plantes pour synthétiser l'éthylène. Ce processus est connu sous le nom de Cycle de Yang ou cycle de la méthionine.

Également, elle est utilisée comme antidote au paracétamol : 100 mg de méthionine pour 500 mg de paracétamol

Dérivés de la méthionine[modifier | modifier le code]

La méthionine est le précurseur de la S-adénosylméthionine ou SAM, un métabolite essentiel des réactions de transfert de méthyle dans la cellule. La SAM est une forme activée de la méthionine où le méthyle du thioéther devient un groupement partant utilisé pour méthyler l'ADN, l'ARN ou les protéines.

Le soufre de la méthionine est sensible à l'oxydation qui donne lieu à deux dérivés: la méthionine sulfone et la méthionine sulfoxyde

Formation et rôle de la vitamine B12[modifier | modifier le code]

La vitamine B12 agit en tant que coenzyme dans la synthèse de méthionine. En effet, c'est sous la forme de l'enzyme méthyl B12 qu'un groupement méthyl est ajouté à l'homocystéine pour former la méthionine. Le donneur de méthyl se trouve à être le méthyl tétrahydrofolate (méthyl THF).

On remarque donc l'importance de la vitamine B12 à la formation de l'ADN. Voilà pourquoi une déficience en vitamine B12 peut entraîner des désordres importants, comme l'anémie de type mégaloblastique[2].

Sources alimentaires[modifier | modifier le code]

Légumineuses, œufs, poissons, ail, lentilles, viandes, oignons, soja, yogourt, parmesan et gruyère : la méthionine est très utilisée dans l'alimentation animale, et la recherche en biotechnologie tente de trouver des moyens de la produire autrement qu'avec du pétrole[3], avec un soutien financier et stratégique de l'Europe[4] et non sans susciter des craintes en matière d'éthique environnementale[5], en raison des risques[6] lié aux biotechnologies et d'une demande sociale inexistante, voire opposée à l'artificialisation de la production de nourriture[7],[8].

Producteurs[modifier | modifier le code]

L'un des premiers producteurs (forme liquide ; Methionine Hydroxy Analog qui peut agir sur la lactation, et forme poudre) est Adisseo, dont l'histoire commence à Commentry (en France) en 1939 avec une société « Alimentation Equilibrée », productrice d’additifs pour l'alimentation du bétail, créée par un polytechnicien (Marcel Lingot), dont méthionine et vitamine A. L'entreprise a été rachetée en 1971 par Rhône-Poulenc (devenant la « Division Animale » du groupe, qui ajoute à ses 3 usines européennes, dans les années 1980, une usine aux États-Unis. Adisseo devient autonome en 2002, avec un pôle recherche à Commentry (Centre d’Expertise et de Recherche en Nutrition).

En 2006, le groupe chinois BlueStar (Chimie) achète Adisseo et crée CINAbio (centre de R&D en biotechnologies) à Toulouse. Une nouvelle usine est prévue en Chine. En 2011 Adisseo/BlueStar dispose d'environ 1200 employés dans le monde[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]