Maison de La Rochefoucauld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Rochefoucauld.
Maison de La Rochefoucauld
Armes de la famille.
Armes de la famille : Maison de La Rochefoucauld
Blasonnement Burelé d'argent et d'azur, à trois chevrons de gueules brochant sur le tout, le premier écimé
Période XIe siècle-XXIe siècle
Pays ou province d’origine drapeau de l'Angoumois Angoumois
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Demeures
Charges Ambassadeur de France, Ministre de la Maison du Roi Charles X (Premier ministre), Grandesse d'Espagne (branche Doudeauville), Chambellans de nombreux rois de France

Ministres, Députés, Garde des sceaux de France,

5 Grands Maîtres de la Garde-Robe du Roi,

2 Grands veneurs de France, Chevaliers du Saint-Esprit

Fonction(s) militaire(s) Maréchal de Grande Bretagne, lieutenant-général des Armées du Roi,
Fonction(s) ecclésiastique(s) 2 Grands Aumôniers de France,

3 cardinaux
Un chambellan
Bailli de l'Ordre de Malte, archevêques, évêques

La maison de La Rochefoucauld est l'une des plus anciennes et illustres familles de la noblesse française subsistante, dont les origines remontent aux seigneurs de La Roche en Charente du Xe siècle - XIe siècle (Preuves officielles de noblesse : 1019[1]. Devenu La Rochefoucauld au XIIIe siècle).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Des auteurs ont avancé, mais sans preuves, que le premier membre de cette famille, Adémar, dit Amaury ou Esmerin, aurait été un cadet des vicomtes de Limoges, ou le fils du seigneur Hugues Ier de Lusignan.

Remarques : Cette dernière hypothèse pourrait être renforcée par les armoiries de la famille. Cependant, l'hypothèse des armoiries ne peut être retenue car elles sont apparues au XIIe siècle à l'initiative probable de Gui IV (1147-1170), seigneur de La Rochefoucauld, Marthon, Verteuil et Blanzac, fils de Robert de Marthon et d'Emma de La Rochefoucauld. Robert de Marthon est le petit-fils de Robert de Montbron, lui-même petit-fils d'Hugues III de Lusignan. Gui IV a donc reçu le prénom de son grand-père maternel et les possessions de la maison de La Rochefoucauld dont sa mère était l'unique héritière et dont il relève le nom, tout en héritant des biens de son père. Les armoiries traduisent qu'il appartient par son père à une branche cadette de la maison de Lusignan[2]. On peut remarquer que les noms de baptêmes des fils traduisent au Moyen Âge l'appartenance lignagère. Les fils de Foucauld ont reçu les prénoms de Guy et Adémar qui sont traditionnellement donnés dans la famille vicomtale de Limoges. Par ailleurs ses filles avaient été mariées, Ava au premier seigneur de Rochechouart, Aimery Ostafranc, et Gerberge à Hugues, vicomte de Châtellerault[3]. L'appellation de vir nobilissimus donnée à Foucauld dans les différents cartulaires de 1019 et 1027-1030 semble montrer qu'il appartenait à la famille carolingienne, probablement par la maison de Limoges dont le fondateur est Foucher ou Foucaud, second fils de Raymond Ier de Toulouse, lui-même fils de Foucaud de Rouergue.

Les travaux d'André Debord la font sortir de la maison de Montbron au XIIe siècle. Les armoiries des Montbron (Écartelé : aux 1 et 4 burelé d'argent et d'azur; aux 2 et 3 de gueules) font également penser à celles des Lusignan dont ils pourraient être issus. Si l'on s'en réfère aux armoiries, ces trois maisons pourraient avoir la même souche.

La seigneurie de La Roche est érigée en baronnie au XIIIe siècle. Les descendants de Foucauld Ier de la Roche et de Jarsande, joignirent à leur nom Foucauld, prénom qu'elle avait si « sainctement porté ».

Seigneurs puis barons de La Rochefoucauld (Xe - XVe siècles)[modifier | modifier le code]

Généalogie de la maison de La Rochefoucauld, chapelle du château de La Rochefoucauld.
  1. Adémar (dit Amaury) de La Roche, (v952-av1037), épousa Alaïz, dont il eut Foucauld, qui suit, et Géraud.
    Remarque : cette filiation proposée par certains auteurs du XVIIIe siècle n'est pas assurée et est donnée comme une tradition dans leurs écrits. Elle n'apparaît pas dans la généalogie de la maison de La Rochefoucauld donnée par Madame Matossian sur le panneau se trouvant dans la chapelle du château de La Rochefoucauld. On y voit une parenté avec les vicomtes de Limoges par Adémar de Ségur. Généalogie très fantaisiste, selon certains historiens.
  2. Foucauld Ier de La Roche (fils du précédent), seigneur de la Roche, (978-ap.1047), épousa en premières noces N. dont il eut au moins quatre enfants, dont Gui Ier, qui suit, et en secondes noces Jarsende de Châtellerault. Ses filles Ava et Gerberge se sont mariées, la première, avec le Aimery Ier de Rochechouart, vicomte de Rochechouart, et la seconde, Gerberge, avec Hugues de Châtellerault.
  3. Gui Ier de La Roche (fils du précédent), fonde en 1060 le prieuré de Saint-Florent de La Rochefoucauld. Il fut père de Gui II, qui suit, et d'Arnaud.
  4. Guy II de La Roche (fils du précédent), seigneur de La Rochefoucauld (1081). Il épousa Eve, dont on ignore le nom, et en eut au moins trois garçons dont Gui III, qui suit.
  5. Guy III de La Roche (fils du précédent), seigneur de La Rochefoucauld († 1120). Il fut père d'au moins Aymar, qui suit.
  6. Aymar de La Roche (fils du précédent), seigneur de La Rochefoucauld et de Verteuil († en 1140). Mena différentes guerres contre Vulgrin II, comte d'Angoulême. Il épousa Mathilde de Chabanais, dont il eut une fille, Emma. Emma s'est mariée avec Robert de Marthon, seigneur de Marthon.
    Robert de Marthon est le fils d'Hugues de Marthon et le petit-fils de Robert de Montbron, lui-même petit-fils d'Hugues III de Lusignan, par son fils Robert, frère de Hugues IV de Lusignan
    [réf. nécessaire]
    Remarque : cette généalogie faisant apparaître le mariage d'Emma de La Rochefoucauld avec Robert de Marthon est donnée dans le livre de Marie Vallée. Elle permet d'expliquer les armoiries de La Rochefoucauld reprenant celles des Lusignan à partir de Gui IV tout en faisant de Foucauld Ier un cadet de la maison de Limoges.
    [réf. nécessaire]
  7. Guy IV de La Roche (petit-fils du précédent : fils d'Emma de La Rochefoucauld et de Robert de Marthon), seigneur de La Rochefoucauld, Verteuil, Marthon, Blanzac. Guerres contre Guillaume, comte d'Angoulême d'Angoulême ; assiste en 1170 à la dédicace de l'Abbaye de Saint-Amant-de-Boixe. Épousa une fille d'Aimery, vicomte de Rochechouart, et en eut deux garçons dont Foucauld II, qui suit.
  8. Foucauld II de La Roche (fils du précédent) seigneur de La Rochefoucauld. Il servit dans les armées du roi Philippe Auguste, et fut fait prisonnier en 1198 à la bataille de Gisors. Il fut père d'au moins quatre garçons, dont Guy V et Aimery I, qui suivent.
  9. Guy V de La Rochefoucauld (fils du précédent), fonda le couvent des Cordeliers d'Angoulême en 1230, et mourut "officiellement" sans postérité.
  10. Aimeri Ier de La Rochefoucauld (frère du précédent et fils de Foucauld II), seigneur de La Rochefoucauld en 1219, et de Verteuil à la suite d'un long procès avec le comte de la Marche. Il mourut après 1250. Il épousa Létice l'Archevêque de Parthenay dont il eut au moins cinq enfants, son ainé étant :
  11. Guy VI de La Rochefoucauld (fils du précédent), seigneur de La Rochefoucauld, de Verteuil, de Marthon, de Saint Claud, de Saint Laurent, de Blanzac et de Cellefrouin, se rallia à la cause d'Hugues le Brun, comte de La Marche, contre le roi de France Saint Louis. En 1295, il se retira à l'abbaye de Grosbos, et y mourut la même année. Il avait épousé Agnès de Rochechouart, dont il eut au moins neuf enfants, son cadet et successeur étant Aimeri II, qui suit.
  12. Aimeri II de La Rochefoucauld (fils du précédent), baron de La Rochefoucauld, seigneur de Verteuil, de Marthon, de Saint Claud, de Saint Laurent, de Blanzac, de Monteil et de Cellefrouin (v.1265-1295). En 1280 il épousa Dauphine de La Tour-d'Auvergne, dont il eut au moins cinq enfants, notamment Gui VII, qui suit, Geoffroi, seigneur de Verteuil, Aimar, seigneur de Cellefrouin, Guillaume, seigneur de Saint-Claude et Saint-Laurent de Ceris.
  13. Guy VII de La Rochefoucauld (fils du précédent), baron de La Rochefoucauld. Servit le roi de France Philippe V le Long contre les Flamands (1317-1318). Excommunié par Aiguelin de Blaye (évêque d'Angoulême), pour ne pas avoir porté un des pieds de son fauteuil le jour de son intronisation (honneur qu'il lui devait). Fondateur du Couvent des Carmes de La Rochefoucauld (1329). Il fait son testament en 1344. Il épousa en 1309 Agnès de Culant et en eut au moins neuf enfants dont l'aîné Aimeri III suit.
    Remarque : L'affirmation que Gui VII ait été tué près du roi de France Jean II Le Bon à la bataille de Poitiers (1356) ne semble pas compatible avec la chronologie de son fils et la date de son testament.
  14. Aimeri III de La Rochefoucauld (fils du précédent), baron de La Rochefoucauld. Rendit de grands services au roi Philippe VI de Valois (1338). Mort le 16 septembre 1362. Il épousa après la mort de sa première femme en 1349, Rogette de Grailly, fille de Jean de Grailly, captal de Buch, dont il eut Gui VIII, qui suit.
  15. Guy VIII de La Rochefoucauld (fils du précédent), baron de La Rochefoucauld. Mineur à la mort de son père, son oncle Geoffroy assure la tutelle. Ce dernier va alors se rendre à Angoulême pour prêter serment de fidélité au Prince Noir au nom de son neveu. En 1370, le roi Charles V va accorder les droits de justice sur ses terres à Gui VIII devenu majeur. Il a été gouverneur de l'Angoumois, conseiller et, à partir de 1394, chambellan des rois Charles V, Charles VI et du duc de Bourgogne Philippe le Hardi. Il est devenu à partir de cette date un homme de confiance du roi. Jouteur très adroit, il combattit, en 1380, à Bordeaux Guillaume de Montferrand, partisan des Anglais. Il épousa en premières noces Jeanne de Luxembourg, dont il n'eut point de postérité, et en secondes noces Marguerite de Craon qui lui donna au moins huit enfants dont Foucauld III, qui suit.
  16. Foucauld III de La Rochefoucauld (fils du précédent), baron de La Rochefoucauld, conseiller, chambellan du roi Charles VII († 1467). Chevalier (1451), participa au siège de Fronsac. Reçut le roi Charles VII en son château (du 12 au 27 juillet 1453, au moment de la bataille de Castillon, qui mit fin à la guerre de Cent Ans. Il avait épousé Jeanne de Rochechouart qui lui donna au moins trois enfants, dont Jean Ier, qui suit.
  17. Jean Ier de La Rochefoucauld ( -†1471), baron de La Rochefoucauld, seigneur de Montignac, de Marcillac, conseiller et chambellan de Charles VII et de Louis XI, gouverneur de Bayonne ainsi que sénéchal de Périgord[4]. « Le plus puissant de tous les vassaux du comte d'Angoulême pour être gouverneur de la personne et tuteur des biens de Charles d'Orléans, comte d'Angoulême. Il épousa sa cousine Marguerite de La Rochefoucauld, dame de Barbezieux et de Montendre, avec qui il eut au moins François Ier de La Rochefoucauld, qui suit. »

Comtes de La Rochefoucauld (et princes de Marcillac) (XVIe siècle)[modifier | modifier le code]

Le roi François Ier érigea la baronnie de La Rochefoucauld en comté en avril 1528.

  1. François Ier de La Rochefoucauld, comte de La Rochefoucauld († 1541). Chambellan des rois Charles VIII et Louis XII. Parrain de François Ier, il le tint sur les fonts baptismaux (12 septembre 1494, Cognac) ; son prénom fut attribué au futur roi. Il épousa en première noce Louise de Crussol, d'où François II, qui suit. Il épousa en deuxième noce Barbe du Bois, d'où est issue la deuxième branche La Rochefoucauld-Doudeauville.
  2. François II de La Rochefoucauld, comte de La Rochefoucauld, prince de Marcillac, baron de Verteuil, etc. (1494 - 1533). Mariage avec Anne de Polignac (1518). Construit la partie renaissance du château de La Rochefoucauld.
  3. François III de La Rochefoucauld (1521 - 24 août 1572), comte de La Rochefoucauld, prince de Marcillac, comte de Roucy, baron de Verteuil, etc. Brillant homme de guerre. Il épousa en premières noces Sylvie Pic de la Mirandole, petite fille du philosophe Jean Pic de la Mirandole (d'où François IV de La Rochefoucauld), et en secondes noces Charlotte de Roye († 8 avril 1571), comtesse de Roucy, belle-sœur du prince de Condé. Protestant, il fut massacré à la Saint-Barthélémy.
  4. François IV de La Rochefoucauld (1554 - 15 mars 1591) (fils du précédent). Comte de La Rochefoucauld, prince de Marcillac, comte de Roucy, baron de Verteuil, etc. Marié avec Claude d'Estissac (le 27 septembre 1587). Protestant, il fut tué à Saint-Yrieix par les Ligueurs catholiques.

Ducs de La Rochefoucauld (XVIIe - XXIe siècles)[modifier | modifier le code]

Louis XIII érige le comté de La Rochefoucauld en duché-pairie le 22 avril 1622.

  1. François V de La Rochefoucauld, (fils du précédent), 1er duc de La Rochefoucauld et de La Roche-Guyon (7 septembre 1588 - 8 février 1650). Catholique, il soutient Louis XIII On le trouve aux sièges de Saint-Jean-d'Angély et de Siège de Montpellier. Marié avec Gabrielle du Plessis-Liancourt (juillet 1611) ;
  2. François VI de la Rochefoucauld (fils du précédent), 2e duc de La Rochefoucauld (15 décembre 1613 - 17 mars 1680). Marié avec Andrée de Vivonne (20 janvier 1628). Écrivain moraliste (Maximes, Mémoires), il mena une vie mondaine après avoir participé à différentes intrigues, notamment la Fronde ;
  3. François VII de La Rochefoucauld (fils du précédent), 3e duc de La Rochefoucauld (15 juin 1634 - 12 janvier 1714). Grand veneur de France. Marié avec Jeanne du Plessis-Liancourt, une de ses cousines ;
  4. François VIII de La Rochefoucauld (fils du précédent), 4e duc de La Rochefoucauld (17 août 1663 - 22 avril 1728). Marié avec Magdeleine Charlotte le Tellier de Louvois, fille de François Michel Le Tellier de Louvois ;
  5. François IX de La Rochefoucauld (1681 - 1699), fils du précédent ;
  6. Alexandre de La Rochefoucauld (fils du précédent), 5e duc de La Rochefoucauld (29 septembre 1690 - 1762). Marié avec Elisabeth-Marie-Louise-Nicole de Caylard de Toiras d'Amboise (30 juillet 1715). Compromis dans l’affaire de Metz[5], Alexandre de La Rochefoucauld est exilé sur ses terres de La Roche-Guyon en 1744. La duchesse d’Enville le suit. Ils vont s’attacher à embellir leur demeure et gérer au mieux leur domaine ;
  7. François X de La Rochefoucauld (1717-1718), fils aîné d'Alexandre, mort en bas-âge ;
  8. François XI de La Rochefoucauld (1720-1721), second fils d'Alexandre, mort en bas-âge ;
    Le titre de duc et pair se transmet au premier des fils de la descendance. Or les deux fils d’Alexandre de La Rochefoucauld meurent en très bas âge. Ne restent que ses filles qui ne peuvent pas recevoir le titre, ni le transmettre à leurs enfants. ;
    En 1731, le duc de La Rochefoucauld décide de marier sa fille aînée, Marie-Louise Nicole Élisabeth de La Rochefoucauld, avec le dernier de ses frères. Cependant celui-ci décède quelques jours à peine avant les noces. Alexandre de La Rochefoucauld se voit alors contraint de faire appel au roi qui accepte que le titre de duc et pair se reporte sur le premier des petits-fils du duc. En effet, la perte d’une telle lignée [elle remonte aux Capétiens] aurait été dommageable.[non neutre] Louis XV émet alors une condition : que Marie-Louise de La Rochefoucauld épouse quelqu’un de la même Maison. ;
  9. Marie-Louise Nicole Elisabeth de La Rochefoucauld (1716 -1797). Se marie le 28 février 1732 avec son cousin Jean-Baptiste de La Rochefoucauld de Roye, issue de la branche cadette. Le nouvel époux est fait duc d'Enville. Marie-Louise de La Rochefoucauld devient duchesse d’Enville. Elle hérite alors de la mission de transmettre la charge de duc et pair à son fils. En effet, les espoirs de son père de voir se perpétuer la lignée se portent sur elle. Elle devra transmettre le mérite acquis par la famille depuis des siècles, mais également endosser la dure charge de gérer les domaines attachés au duché-pairie ;[non neutre]
  10. Louis-Alexandre de La Rochefoucauld, 6e duc de La Rochefoucauld à la mort de son grand-père (1743 -1792, assassiné). Membre de l'Académie des sciences, membre de l'Assemblée des notables de 1787, député de la noblesse de Paris aux États généraux de 1789. Marié à Alexandrine-Charlotte-Sophie, fille du duc de Rohan-Chabot et de Marie de La Rochefoucauld (sœur de Louis Alexandre), il meurt victime des massacres de Septembre à Gisors, sans postérité, et le titre ducal passe à son cousin germain ;
  11. François XII (Alexandre-Frédéric) duc de La Rochefoucauld-Liancourt, 7e duc de La Rochefoucauld (Paris, 11 janvier 1747 - 27 mars 1827). Philanthrope, créateur de l'École des Arts et Métiers, propagateur de la vaccine en France. Il est celui qui, le 12 juillet 1789, répondit à Louis XVI demandant « C'est une révolte ? » : « Non, Sire, c'est une Révolution ». Homme politique, il fit partie de l'opposition libérale sous la Restauration. À ses obsèques, les jeunes gens de son école furent empêchés de porter le cercueil qui tomba dans la boue ;
  12. François XIII de La Rochefoucauld, 8e duc de La Rochefoucauld (Paris, 8 septembre 1765 - 18 novembre 1848). Marié avec Marie-Françoise de Tott (1770 - 1854), à La Haye (24 septembre 1793) ;
  13. François XIV de La Rochefoucauld, 9e duc de La Rochefoucauld (La Haye, 11 septembre 1794 - Paris, 11 décembre 1874). Marié (Paris, 10 juin 1817) avec Zénaïde de Chapt de Rastignac, petite-fille de son cousin le duc de La Rochefoucauld-Doudeauville, (Paris, 1798 - Paris, 19 décembre 1875). Alfred de La Rochefoucauld, duc de La Roche-Guyon, deuxième fils de François XIV de La Rochefoucauld et de Zénaide Chapt de Rastignac est à l'origine de la branche des La Rochefoucauld - La Roche-Guyon ;
  14. François XV de La Rochefoucauld, 10e duc de La Rochefoucauld (14 avril 1818 - 4 décembre 1879). Marié (Paris, 1852) avec Radegonde-Euphrasie Bouvery (Paris, 13 mars 1832 - Paris, 7 novembre 1901) ;
  15. François XVI de La Rochefoucauld Alfred-Gaston, 11e duc de La Rochefoucauld (Paris, 21 avril 1853 - Monaco, 24 février 1925 - inhumé le 2 mars 1925). Marié (11 février 1892) avec Matti-Elizabeth Mitchell (Portland (Oregon), 28 août 1866 - Paris, 21 février 1933). Ils furent tous deux inhumés dans la chapelle du château de La Rochefoucauld, qu'ils firent restaurer suite à la mort prématurée de leur fils ;
  16. François XVII de La Rochefoucauld Marie-Alfred-Joseph (Paris, 25 juin 1905 - Paris, 11 mars 1909). Inhumé dans la chapelle du château ;
  17. Alfred de La Rochefoucauld Gabriel-Marie-François, 12e duc de La Rochefoucauld (Paris, 27 septembre 1854 - Paris, 29 juillet 1926). Frère de François XVI, le titre ducal lui fut transféré. Marié (5 juin 1884) avec Pauline Piscatory de Vaufreland ;
  18. Jean de La Rochefoucauld François-Marie, 13e duc de La Rochefoucauld, 7e duc de Liancourt, prince de Marcillac, duc d'Anville (Paris, 10 mars 1887 - Paris, 3 janvier 1970). Marié (Paris, 27 décembre 1917) avec Edmée Frish de Fels (Paris, 1895-1991). Adopté par son oncle, le 11e duc de La Rochefoucauld ;
  19. François XVIII de La Rochefoucauld Marie-Edmond-Hubert, 14e duc de La Rochefoucauld, duc de Liancourt, duc d'Anville (Paris, 12 décembre 1920 - château de la Rochefoucauld, 29 novembre 2011. Marié en deuxièmes noces à (Paris, 11 octobre 1950), avec Sonia Marie Matossian, fils du précédent ;
  20. François XIX de La Rochefoucauld Alexandre-Marie-Joseph, (Neuilly-sur-Seine, 2 avril 1958), 15e duc de La Rochefoucauld, duc de Liancourt, duc d'Anville, fils du précédent ;
  21. François de La Rochefoucauld (1986), fils du précédent, prince de Marcillac, héritier du titre.

Ducs de La Roche-Guyon (XIXe - XXIe siècles)[modifier | modifier le code]

  1. Alfred Ier de La Rochefoucauld (Paris, 5 septembre 1819 - Paris, 3 juillet 1883), 1er duc de La Roche-Guyon. Marié (Paris, Paris, 5 février 1851) avec Isabelle Nivière (Paris, 1833 - Château de La Roche-Guyon, 1911).
  2. Pierre de La Rochefoucauld (Paris, 26 juillet 1853 - Château de La Roche-Guyon, 29 septembre 1930). 2e duc de La Roche-Guyon. Marié (Château de Versainville, Versainville, 30 octobre 1888) avec Gildippe Odoard du Hazey de Versainville (La Villette, 1867 - Paris, 1925).
  3. Gilbert de La Rochefoucauld (La Roche-Guyon, 21 août 1889 - Château de La Roche-Guyon, 27 novembre 1964). 3e duc de La Roche-Guyon. Marié avec 1) Princesse Hélène de La Trémoille (Paris, 1899 - Nyon, 1972) 2) Marie-Louise Lerche (Paknam Bangkok, 1899 - Mantes La Jolie, 1984).
  4. Alfred II de La Rochefoucauld (La Roche-Guyon, 13 août 1928-Genève, 25 octobre 2013). 4e duc de La Roche-Guyon. Marié avec Lydie Jacobé de Haut de Sigy (Besançon, 1932).
  5. Guy-Antoine de La Rochefoucauld (Boulogne-Billancourt, 24 février 1958). 5e duc de La Roche-Guyon. Marié avec Yolaine Françoise Marie Leclerc de Hauteclocque (Caen, 1961).
  6. Louis-Antoine de La Rochefoucauld (Londres, 13 février 1988). Héritier du Titre ducal. Fils du précédent.

Ducs d’Estissac (depuis 1840)[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Jules de La Rochefoucauld (1796–1856), neveu du duc François XIII, duc d’Estissac le 2 juillet 1840
  2. Roger Paul Alexandre Louis de La Rochefoucauld (1826–1889), son fils, duc d’Estissac
  3. Alexandre Jules Paul Philippe François de La Rochefoucauld (1854–1930), son fils, duc d’Estissac
  4. Louis François Alexandre de La Rochefoucauld (1885–1950), son fils, duc d’Estissac
  5. Alexandre Louis Marie François de La Rochefoucauld (1917-2008), son fils, duc d’Estissac
  6. Pierre-Louis de La Rochefoucauld (* 1947), son fils, duc d’Estissac
  7. Alexandre Bernard Marie François de La Rochefoucauld (* 1984), son fils, héritier du Titre ducal

Ducs de Doudeauville, ducs de Bisaccia, ducs d'Estrées[modifier | modifier le code]

Branche issue de Louis, vicomte de La Rochefoucauld, deuxième fils de François Ier de La Rochefoucauld, parrain du roi François Ier. D'abord barons de Montendre, puis marquis de Surgères, puis ducs de Doudeauville

  1. François Ier de La Rochefoucauld (+1541), baron puis premier comte de La Rochefoucauld (1528), seigneur de Montendre. Chambellan des rois Charles VIII et Louis XII. Parrain du roi François Ier, il le tint sur les fonts baptismaux (12 septembre 1494, à Cognac); son prénom fut attribué au futur roi. Il épousa en secondes noces Barbe du Bois, demi-sœur d'Antoine du Bois, évêque de Béziers, d'où Louis qui suit.
  2. Louis de La Rochefoucauld (1516?-1560?), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, seigneur de Montendre, marié à Jacquette de Mortemer.
  3. François de La Rochefoucauld (1550?-1600), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, marié à Hélène de Goulard.
  4. Isaac de La Rochefoucauld (1574?-1625), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, marié à Hélène de Fonsèque, fille de Charles de Fonsèque, seigneur de Surgères.
  5. François de La Rochefoucauld (1672-1739), son petit-fils, vicomte de La Rochefoucauld, marquis de Montendre, huguenot, il émigra après la révocation de l'édit de Nantes, s'engagea dans l'armée anglaise, à la condition de n'avoir jamais à combattre contre la France et devint Field Marshal of Great Britain (maréchal de Grande-Bretagne) en 1739 (seul français titré Maréchal de Grande Bretagne à titre militaire) (Ferdinand Foch le fut à titre honorifique en 1919), Master-General of the Ordnance (chef d'état-major des Armées anglaises), Governor of Guernsey, Privy Councellor of Ireland. Il est enterré à l'abbaye de Westminster. Marié avec Marie-Anne Von Spanheim, fille de l'ambassadeur de Prusse à la Cour de St James, le baron Ezéchiel Von Spanheim. Sans postérité.
  6. François de La Rochefoucauld (1620?-1680?), fils d'Isaac, oncle du précédent, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, premier marquis de Surgères, marié à Anne de Philippier. Sa sœur, Lucie de La Rochefoucauld, fut la mère du célèbre Hilarion de Costentin de Tourville, amiral et maréchal de France.
  7. Charles-François de La Rochefoucauld (1643?-1714?), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, 2e marquis de Surgères, marié à Anne de La Rochefoucauld.
  8. François de La Rochefoucauld (1664-1731), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, 3e marquis de Surgères, marié à Angélique Lee, arrière-grand-tante du général sudiste Robert Lee. Aventurier, il participa aux expéditions de Le Moyne d'Iberville, qui découvrit le Mississipi et fonda la Louisiane.
  9. Alexandre-Nicolas de La Rochefoucauld (1709-1760), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, 4e marquis de Surgères, Lieutenant Général des Armées du roi. Écrivain, ami de Voltaire. Marié à Jeanne Fleuriau d'Armenonville, fille du ministre des Affaires étrangères.
  10. Jean-François de La Rochefoucauld (1735-1789), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, 5e marquis de Surgères, gouverneur de Chartres, Chevalier du Saint Esprit, marié à Anne de Chauvelin, fille de Germain-Louis de Chauvelin, marquis de Grosbois, commandeur des Ordres du Roi, garde des sceaux de France. Elle fut la fondatrice de l'Hopîtal La Rochefoucauld à Paris.
  11. Ambroise-Polycarpe de La Rochefoucauld (1765–1841), son fils, vicomte de La Rochefoucauld, baron de Montendre, 6e marquis de Surgères, Ier duc de Doudeauville (1782, duc et pair de Doudeauville en 1817), Grand d'Espagne de Première Classe. Ministre de la Maison du roi (Premier ministre 1824-1827), Chevalier du Saint Esprit. Philanthrope, il fonda en 1826 l'École nationale supérieure d'agronomie de Grignon. Marié avec Bénigne le Tellier de Louvois, petite-fille de Louvois, fondatrice de la Congrégation des Religieuses de Nazareth (1822).
  12. Sosthènes Ier de La Rochefoucauld (1785–1864), vicomte de La Rochefoucauld, son fils, baron de Montendre, 7e marquis de Surgères, 2e duc de Doudeauville (1841), Grand d'Espagne de Première Classe. Aide de camp du roi Charles X (1814-1836), Commandeur de la Légion d'honneur, Directeur (Ministre) des Beaux Arts. Marié avec Élisabeth de Montmorency-Laval, fille de Mathieu duc de Montmorency, ministre des Affaires étrangères, membre de l'Académie française.
  13. Auguste Stanislas Marie Mathieu de La Rochefoucauld (1822–1887), vicomte de La Rochefoucauld, son fils, baron de Montendre, 8e marquis de Surgères, 3e duc de Doudeauville (1864), Grand d'Espagne de¨Première Classe. Marié avec Marie de Colbert-Chabanais, descendante du ministre Colbert. Sans postérité.
  14. Sosthènes II Marie Charles Gabriel de La Rochefoucauld (1825–1908), vicomte de La Rochefoucauld, son frère, baron de Montendre, 9e marquis de Surgères, 10e duc de Bisaccia (1851 - Deux-Siciles), 4e duc de Doudeauville (1887), Grand d'Espagne de Première Classe. Ambassadeur de France, député (1871-1898), conseiller général de la Sarthe, président du conseil général de la Sarthe, président du Jockey Club, Bailli de l'Ordre de Malte. Marié avec Yolande, princesse de Polignac, fille du Premier ministre du roi Charles X. Marié en secondes noces à Beloeil avec Marie, princesse de Ligne.
  15. Charles Marie François de La Rochefoucauld (1863–1907), son fils, baron de Montendre, 11e duc de Bisaccia (1887-1892), 7e duc d'Estrées (1892 - Espagne). Marié avec Charlotte, princesse de La Trémoïlle, fille du duc de La Trémoïlle. Fondateur et président du Polo de Paris. Sans postérité masculine.
  16. Armand Ier François Jules Marie de La Rochefoucauld (1870–1963), vicomte de La Rochefoucauld, son frère, baron de Montendre, 10e marquis de Surgères, 12e duc de Bisaccia (1892-1908), 5e duc de Doudeauville (1908), Grand d'Espagne de Première Classe. Président du Jockey Club (1919-1963), Président du Polo de Paris. Conseller Général de la Sarthe. Marié avec Lise, princesse Radziwill[6].
  17. Édouard François Marie de La Rochefoucauld (1874-1968, son frère, baron de Montendre, 13e duc de Bisaccia (1908), marié avec Camille de Colbert, descendante du Ministre Colbert. Sans descendance masculine.
  18. Sosthènes III François Marie Constantin, vicomte de La Rochefoucauld (1897–1970), fils d'Armand Ier, neveu du précédent, baron de Montendre, 11e marquis de Surgères, 8e duc d'Estrées (1907), 6e duc de Doudeauville (1963), Grand d'Espagne de Première Classe, 14e duc de Bisaccia(1968), Commandeur de la Légion d'honneur à titre militaire (1917)(le plus jeune médaillé à titre militaire de la Légion d'honneur, avec le Général Vallette d'Osia) (19 ans). Marié à Madrid (1924) avec Leonor de Saavedra, condesa de Torrehermosa y Viana. Le Roi d'Espagne Alphonse XIII était le témoin de la mariée. Sans postérité.
  19. Armand II Charles François Marie de La Rochefoucauld (1902-1995), vicomte de La Rochefoucauld, son frère, baron de Montendre, 12e marquis de Surgères, 7e duc de Doudeauville (1970), Grand d'Espagne de Première Classe, 9e duc d'Estrées (1970), 15e duc de Bisaccia (1970).
  20. Armand III Sosthènes François de La Rochefoucauld (*1944), vicomte de La Rochefoucauld, son fils, baron de Montendre, 13e marquis de Surgères, 8e duc de Doudeauville (1995), Grand d'Espagne de Première Classe, 10e duc d'Estrées (1995), 16e duc de Bisaccia (1995). Après une jeunesse tumultueuse, il s'est marié au Château de La Rochefoucauld (2007) avec Anne-Caroline Laudrel des Essars.

Princes et comtes de La Rochefoucauld et de La Rochefoucauld de Montbel[modifier | modifier le code]

Branche de Bayers[modifier | modifier le code]

Témoignage[modifier | modifier le code]

  • Saint-Simon : « Les ducs de La Rochefoucauld s'étaient accoutumés depuis longtemps à ne vouloir chez eux qu'un successeur pour recueillir tous les biens et toute la fortune du père, à ne marier ni filles ni cadets, qu'ils comptaient pour rien, et à les jeter à Malte et dans l'Église ; le premier duc de La Rochefoucauld fit son second et son quatrième fils prêtres. »[7]

Armorial[modifier | modifier le code]

Figure Nom et blasonnement
Burelé d’argent et d’azur, à trois chevrons de gueules brochant sur le tout, le premier écimé. Maison de La Rochefoucauld

Burelé d’argent et d’azur, à trois chevrons de gueules brochant sur le tout, le premier écimé.[8],[9] Ces armes à une brisure près, sont proches de celles des Lusignan (burelé d'argent et d'azur). Les armoiries complètes possèdent, en cimier, la représentation de la fée Mélusine, c'est pourquoi les La Rochefoucauld descendent bien des Lusignan. Le premier chevron devint écimé par la suite. Explication du blason (inédite, de Cyril Durant de La Pastellière qui la tient de Mathilde de La Rochefoucauld-Bayers, son arrière-arrière grand'mère) : les dix burelages d'argent et d'azur représentent les dix enfants de la fée Mélusine avec Raymond de Lusignan, les trois chevrons représentent 1° la fée Mélusine (écimé) et 2° les deux autres, ses deux sœurs (Mélior et Palestine).

Écartelé: aux 1 et 4, burelé d'argent et d'azur à trois chevrons de gueules brochant, le premier écimé (La Rochefoucauld) ; au 2 et 3, d'or à une écusson d'azur. Charles de La Rochefoucauld (1520-1583), Seigneur de Barbezieux, de Linières, de Meillant et de Preuilly, Chevalier du Saint-Esprit (reçu le 31 décembre 1578)

Écartelé: aux 1 et 4, burelé d'argent et d'azur à trois chevrons de gueules brochant, le premier écimé (La Rochefoucauld) ; au 2 et 3, d'or à un écusson d'azur.[9]

Écartelé : aux 1 et 4, de gueules à la bande d'argent (de Roye) ; au 2 et 3, d'or au lion d'azur armé et lampassé de gueules (Limoges) ; sur le tout, burelé d'argent et d'azur à trois chevrons de gueules brochant, le premier chef écimé (La Rochefoucault). François XII de La Rochefoucauld-Liancourt (1747-1827), duc de Liancourt, puis duc de La Rochefoucauld, homme politique, scientifique et philanthrope français,

Écartelé : aux 1 et 4, de gueules à la bande d'argent (de Roye) ; au 2, d'or au lion d'azur armé et lampassé de gueules (Limoges) ; sur le tout, burelé d'argent et d'azur à trois chevrons de gueules brochant, le premier écimé (La Rochefoucauld).[10]

Châteaux et hôtels[modifier | modifier le code]

Châteaux[modifier | modifier le code]

Hôtels et autres propriétés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert de Lasteyrie, Etude sur les comtes et vicomtes de Limoges antérieurs à l'an 1000, Slatkine, 1977, p. 138-139
  2. Marie Vallée - La Rochefoucauld. Un château, une famille - Château de La Rochefoucauld - (ISBN 2-9526830-2-6)
  3. Philippe Durand - Le Château de La Rochefoucauld : le Moyen Âge - dans Congrès archéologique de France - 153e session - Charente - 1995 - p. 217-230 - Société Française d'Archéologie - Paris - 2000
  4. http://www.guyenne.fr/archivesperigord/shap/T18_1891/Liste_Senechaux.htm
  5. http://www.chateaudelarocheguyon.fr/content/heading14634/content15433.html
  6. Sœur de Léon Radziwill et petite-fille de François Blanc
  7. Saint-Simon, Mémoires (1707-1710), tome III, Éditions de la Pléiade-Gallimard, 1985, p. 569
  8. Malte-Brun, La France illustrée, 1883
  9. a et b Armorial de J.B. Rietstap - et ses compléments
  10. Duché de La Rochefoucauld sur www.heraldique-europeenne.org

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Remarque : cette généalogie reprend l'opinion que Foucauld Ier est un cadet de la maison de Lusignan, marié avec Jarsende, peut-être fille du vicomte de Limoges. D'autres historiens, comme Marie Vallée, inversent les maisons..
  • Frédéric-Gaëtan de La Rochefoucauld, Vie du duc de La Rochefoucauld-Liancourt, impr. de A. Henry (Paris), 1831, 108 p. (disponible sur Gallica)
  • Georges Martin, Histoire et généalogie de la maison de La Rochefoucauld, Lyon, 1992, 244 p.
  • Solange Fasquelle, Les La Rochefoucauld : Une famille dans l'histoire de France, Éditions Perrin, 1992, 456 p.
  • Daniel Vaugelade, Le salon physiocratique des La Rochefoucauld : Animé par la duchesse d'Enville, Publibook, 2002, 310 p.
  • Georges Minois, La Rochefoucauld, Tallandier, 2007, 528 p.
  • Alain Mazère, La Rochefoucauld : Le duc rebelle, Le Croît Vif, 2007, 375 p.
  • Michel Hamard, La famille La Rochefoucauld et le duché-pairie de la Roche-Guyon au XVIIIe siècle, L'Harmattan, 2008, 464 p.
  • Jeanne de Lavernette, Dans la tourmente, une femme forte, Augustine de La Rochefoucauld, duchesse de Doudeauville, 1764-1849, Salvator, 2011, 144 p.
  • Louis-Henri de La Rochefoucauld, La Révolution française, Gallimard, 2013, 192 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :