François XIII de La Rochefoucauld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Rochefoucauld.
François XIII de La Rochefoucauld
Titre 8e Duc de La Rochefoucauld
(18271848)
Autre titre Duc d'Estissac
Prédécesseur François XII de La Rochefoucauld
Successeur François XIV de La Rochefoucauld
Grade militaire Maréchal-de-camp
Distinctions Légion d'honneur
(Commandeur)
Chevalier de Saint-Louis
Biographie
Surnom François Armand Fréderic[1] de La Rochefoucauld-Liancourt
Naissance 8 septembre 1765
Paris
Décès 17 novembre 1848 (à 83 ans)
Paris
Père François XII de La Rochefoucauld
Mère Felicité de Lannion

Orn ext Duc et pair de France (Restauration) ComLH.svg
Blason La RochefoucauldAncien.svg

François XIII Armand Fréderic[1] de La Rochefoucauld (Paris, 8 septembre 1765Paris, 17 novembre 1848), duc de La Rochefoucauld, est un militaire et homme politique français des XVIIIe et XIXe siècles.

François De La Rochefoucauld, duc d'Estissac, maréchal des camps et armées du roi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le fils aîné de François Alexandre Frédéric de La Rochefoucauld-Liancourt et Felicité de Lannion a été connu jusqu'à l'époque de la Restauration française sous le nom de comte François de La Rochefoucauld[2].

Nommé officier au régiment de La Rochefoucauld-cavalerie, le 22 mai 1787, il était, en 1791, lieutenant-colonel de chasseurs à cheval.

Il émigra après le 10 août 1792, et se retira d'abord à Hambourg, puis à Altona, où il épousa, le 24 septembre 1793, Marie-Francoise de Tott, fille de François, baron de Tott, issu d'une illustre et ancienne maison de Hongrie, maréchal des camps et armées du roi, célèbre par les efforts qu il avait faits, en 1770, pour discipliner les troupes ottomanes à l'européenne[3].

Rentré en France avec ses frères, en 1800, le comte de La Rochefoucauld fut nommé, en 1804, candidat au Corps législatif par le collège d'arrondissement de Clermont et il fut nommé, le 2 mai 1809, par le Sénat conservateur, député de l'Oise à la Chambre basse, où il siégea jusqu'en 1813[4].

Il commandait les gardes nationales mobiles dans la Belgique, lorsqu'il fut appelé à siéger, en 1814, à la Chambre des députés. Le 6 mai de la même année, le roi l'autorisa â reprendre le titre de duc d'Estissac, qu'avait porté son aïeul[3]. Il fut autorisé, en 1817, à substituer le nom de Liancourt à celui d'Estissac cédé à un parent[5].

Il fut créé maréchal-de-camp le 23 octobre 1815, et employé dans ce grade en la 1re division militaire[3]. Il présida le collège électoral du département de l'Oise, en 1815 et 1816, et fut réélu, le 4 octobre 1816, député de ce département, au grand collège, par 101 voix sur 197 votants et 289 inscrits, contre 89 à M. Tronchon[4]. Le duc d'Estissac fut créé officier de l'ordre royal de la Légion d'honneur le 24 août 1820[3].

Le 3 mai 1827, il entra à la Chambre des pairs, par droit héréditaire, en remplacement de son père, décédé.

Il prêta serment à Louis-Philippe Ier, après la révolution de Juillet 1830, et siégea assez obscurément au palais du Luxembourg jusqu'en 1848[4]. Il était Commandeur de la Légion d'honneur et maire de Liancourt[4].

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

François XIII de La Rochefoucauld
Fonctions
Député de l'Oise
2 mai 18091813
Élection 1804
Législature Corps législatif (Premier Empire)
4 juin 181420 mars 1815
Législature Chambre des députés des départements
(Première Restauration)
4 novembre 181624 décembre 1823
Élection 4 octobre 1816
Législature IIe législature
Membre de la Chambre des pairs
(par droit héréditaire)
3 mai 1827février 1848
Législature Seconde Restauration
Monarchie de Juillet
Prédécesseur François XII de La Rochefoucauld
Maire de Liancourt
Biographie
Nationalité Drapeau de la France Française
Liste des députés de l'Oise

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Rubans des décorations
Commandeur de la Légion d'Honneur Chevalier de Saint-Louis

Armoiries[modifier | modifier le code]

Burelé d'argent et d'azur, à trois chevrons de gueules brochant, celui du chef écimé[7],[8].

Ascendance & postérité[modifier | modifier le code]

Fils aîné de François XII (1747-1827), duc de La Rochefoucauld et de Félicité-Sophie de Lannion[2] (1745-1830), le duc de La Rochefoucauld avait pour frères et sœurs :

  1. Alexandre-François (1765-1848), comte de La Rochefoucauld, marié en 1788 avec Adélaïde de Pyvart de Chastullé (1769-1814), dont postérité ;
  2. Aglaé Emilie Joséphine (1774-1789) ;
  3. Frédéric Gaëtan (1779-1863), marquis de Liancourt, marié en 1808 avec Marie Caroline Petronilla Schall de Bell (vers1794/1795-1870), « gräfin » von Schall-Riaucour, dont postérité ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Solemy de Palmas 2012.
  2. a, b et c Courcelles 1827, p. 68.
  3. a, b, c, d, e, f et g Courcelles 1827, p. 69.
  4. a, b, c, d et e Robert & Cougny 1891, p. 602.
  5. Roglo 2012.
  6. Bunel 1997-2011, p. Duché de La Rochefoucauld.
  7. Velde 2005, p. Lay peers.
  8. Rietstap 1884.
  9. Témoins: Claude-Antoine-Gabriel de Choiseul (1760-1838), duc de Choiseul-Stainville et François René de Lacoux (1760-1847)
  10. « Notice no LH/2361/39 », base Léonore, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.