Maison de La Trémoille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trémouille (homonymie).

La Maison de La Trémoille (écrit également La Trémoïlle ou écrit et prononcé La Trémouille) est une famille ducale française qui connut ses plus illustres membres à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance. Elle s'est éteinte en 1933 dans les mâles et en 1996 par les femmes : son nom a été relevé en 1933 par une branche de la maison de Ligne.

Cette famille fut quatre fois princière (Tarente, Talmont, Thouars, Taillebourg) et posséda la baronnie de Craon du XIVe siècle au XVIIe siècle, le comté de Laval pendant tout le XVIIe et le XVIIIe siècle, et la baronnie de Vitré, ce qui en faisait la première famille noble de Bretagne après la famille de Rohan.

Armorial de la Maison de La Trémoille[modifier | modifier le code]

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

Guy (noté V dans les généalogies), né vers 1315, décédé le 18 août 1350 à Loudun, époux de Radegonde de Guénard, dont :

XVe siècle[modifier | modifier le code]

Enfants du mariage du 2 juillet 1425, de Georges (1382 ou 1385 - 1446), et de Catherine de l'Isle Bouchard (fille de Jean et de Jeanne de Bueil) :

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

François de la Trémoille, fils de Charles. Il est né en 1505 et mort en 1541.

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Henri III de la Trémoïlle, (22 décembre 1598, Thouars - 21 janvier 1674, Thouars), fils de Claude de la Trémoille. Il est duc de Thouars, duc de La Trémoille, prince de Talmont et de Tarente, comte de Laval (Mayenne), de Montfort, de Taillebourg et de Benon, et baron de Quintin.

Louis II de La Trémoille-Noirmoutier, (25 décembre 1612 - 12 octobre 1666), duc de Noirmoutier, duc de Montmirail, vicomte de Tours, pair de France, maréchal de camp.

Joseph-Emmanuel de La Trémoille (? †8 janvier 1720) abbé de Lagny, crée cardinal le 17 mai 1706 par Clément XI, évêque de Bayeux (janvier 1716-avril 1716), puis archevêque de Cambrai (avril 1716-10 janvier 1720). Ambassadeur à Rome de Louis XIV en 1706.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Charles Armand René de La Trémoille, duc de la Trémoille et de Thouars, pair de France, prince de Tarente, né le 14 janvier 1708. Il est à 18 ans colonel du régiment de Champagne, et se distingue à la bataille de Guastalla. Il est nommé brigadier des armées du roi. Auteur, il est élu à l'Académie française.

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Louis Charles de La Trémoille né le 26 octobre 1838 et mort le 4 juillet 1911, fils de Charles Bretagne Marie de La Trémoïlle, historien, archiviste, bibliophile et collectionneur français. Membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, il a écrit : Archives d'un serviteur de Louis XI : documents et lettres 1451-1481, Nantes, 1888;

  • Louis Charles Marie de La Trémoille, né le 28 mars 1863 à Paris, y est mort le 17 juin 1921. Il est duc de La Trémoille, prince de Talmont, de Tarente, comte de Laval. Il fut député de la Gironde de 1906 à 1919;
  • Charlotte de la Trémoille (19 octobre 1864 - 20 août 1944), duchesse d'Estrées, par son mariage avec Charles Marie François de La Rochefoucauld.

XXe siècle[modifier | modifier le code]

À la mort du duc Louis Jean Marie de La Trémoille en 1933 son neveu Jean Charles Lamoral, prince de Ligne, fut autorisé à perpétuer le nom de La Trémoille en l'accolant à son patronyme.

  • Louis Jean Marie de La Trémoille, douzième et dernier duc (Paris, 8 février 1910 - Whitchurch, 9 décembre 1933), sera l'ultime représentant mâle ; mort à 23 ans lors de l'incendie de la demeure anglaise dans laquelle il se trouvait, certains y ont vu la réalisation d'une « prédiction » selon laquelle le dernier héritier — en ligne directe — du nom connaîtrait la même fin tragique que Jeanne d'Arc, qui avait été trahie par son ancêtre[réf. nécessaire].

Helene de La Tremouille ou Tremoile, princesse, fille de Louis de la Tremouille et de Helene Pillet Will, née le 15 décembre 1899 à Paris et morte à Nyons en Suisse, le 12 juillet 1972. Son premier mari dont elle obtint l'annulation de son mariage du comte de la Rochefoucauld. Elle est enterrée dans la chapelle du château de Thouars. Elle eut une fille, Monique qui se maria avec le Duc de La Force.

Les papiers personnels de la maison de la Trémoille sont conservés aux Archives nationales sous la cote 1AP[2].

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]