Le Lézard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir lézard (homonymie).
Le Lézard
Personnage de fiction apparaissant dans
Spider-Man.

Nom original The Lizard
Alias Dr. Curtis « Curt » Connors
Pouvoirs spéciaux Force surhumaine, vitesse, griffes, capacité de regénération vitale et réparation des plaies, blessures et de membres sectionnés, gabarit augmenté
Famille épouse et un enfant
Affiliation Sinistres Six
Sinistres douze
Ennemi(s) Spider-Man

Créé par Stan Lee
Steve Ditko
Première apparition The Amazing Spider-Man (vol. 1) #6 (novembre 1963)
Éditeur(s) Marvel Comics

Le Lézard (Dr. Curt Connors) est un ennemi de Spider-Man dans la bande dessinée créée par Stan Lee et Steve Ditko en 1963.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Dr. Curt Connors, chirurgien dans l'armée, perdit son bras durant la guerre de Corée et dut renoncer à exercer la chirurgie. Il entreprit l'étude scientifique des reptiles qui, à la différence des mammifères, ont conservé le pouvoir de régénérer leurs membres manquants. Il découvrit que ce pouvoir était dû à une substance chimique précise, qu'il absorba. Son bras repoussa mais l'effet mutagène de la substance entraîna une transformation de tout le corps qui prit une forme reptile-humanoïde. Spider-Man inventa une potion qui inversait les effets de la première substance, mais les changements génétiques qui avaient affecté Connors persistèrent et celui-ci continua de se transformer périodiquement en Lézard. La transformation est déclenchée par certaines stimulations chimiques et électromagnétiques.

Spider-Man doit à chaque confrontation avec le lézard faire appel à ses connaissances en physique et en chimie, car non seulement c'est un adversaire très coriace, mais en plus l’homme-araignée sait que le Lézard est son ami Connors et ne peut se résoudre à le blesser. D'ailleurs, lors d'un duel entre Spider-Man et le Lézard, la Torche humaine intervient et a alors bien du mal à comprendre pourquoi Spider-Man lui demande de ménager leur ennemi.

En contrepartie de l'aide Spider-Man, Connors lui sera toujours fidèle et l'aidera dans les moments difficiles (comme quand il lui poussera quatre bras par exemple). Le docteur Connors a une femme et un enfant qui l'adorent. Ils sont profondément reconnaissants à Spider-Man pour l'aide qu'il leur apporte.

Un jour, la maggia kidnappe le docteur Connors pour qu'il décrypte une tablette de la Mer Morte (voir Manuscrits de Qumrân) qui recèle le secret de l'éternelle jeunesse. Ils menacent sa famille. Le Dr Connors est un excellent chimiste et, craignant pour sa famille, il fait ce qu'on lui demande. Le chef des mafiosi obtient ce qu'il voulait, mais découvre trop tard le terrible prix à payer. Pendant ce temps, Connors se transforme malgré lui en Lézard; les malheureux mafiosi qui se mettent sur son chemin sont balayés sans une once de compassion.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

À la suite d'une expérience, le docteur Curt Connors se transforme en la créature nommée Le Lézard et se retrouve avec nombre de compétences surhumaines. Il possède une vitesse, une endurance, une agilité et des réflexes surhumains, égalant voir surpassant ceux de Spider-man. Son degré de force a été mesuré avec précision : il serait capable de soulever des poids allant jusqu'à 12 tonnes et demie. Les puissants muscles de ses jambes lui permettent de sauter sans élan 5 m 40 en hauteur. Quand il court, sa vitesse peut atteindre 72 km/h.

Les griffes rétractiles de ses mains et de ses pieds, ses crocs et ainsi que sa queue, très puissante et rapide (environ 113 km/h), qu'il peut utiliser pour frapper ses adversaires le rendent très dangereux au corps à corps, d'autant plus qu'il dispose d'une immense résistance aux blessures et aux coups, bien plus que Spider-Man, due à sa peau écailleuse et épaisse. Il peut régénérer ses blessures en quelques secondes, et même reconstituer des membres coupés à la façon des lézards. Ses doigts et ses orteils sont couverts d'une quantité de griffes minuscules formant des crochets adhésifs, ce qui lui permet de grimper aux murs. Lorsqu'il se transforme en Lézard, la partie de son cerveau contenant les pulsions les plus bestiales l'emporte et il devient peu à peu inhumain. Enfin, il peut aussi contrôler par télépathie tous les reptiles comme les lézards et les crocodiles à 3,2 km à la ronde.

Faiblesse[modifier | modifier le code]

L'une des astuces de Spider-Man contre le terrible Lézard est d'utiliser le froid, qui lui permet de le défaire rapidement.

Comparaison[modifier | modifier le code]

Référence littéraire[modifier | modifier le code]

Ce personnage est un des multiples avatars du roman datant de 1886 L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde par Stevenson.

Comparaison avec Hulk[modifier | modifier le code]

L'alter ego de Bruce Banner présente des similitudes avec Le Lézard : non contents d'être verts et de partager le même code vestimentaire (chemise blanche de scientifique et pantalon violet), ces deux personnages sont tous deux des scientifiques intelligents et chétifs, pouvant se transformer en une créature forte et redoutable. Par contre, le Lézard est fondamentalement méchant, alors que Hulk a juste besoin qu'on le comprenne : quand il détruit plusieurs gratte-ciel, c'est juste parce que les évènements l'ont amené à se mettre en colère.

Autres médias[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jesse Schedeen, « Spider-Man Reboot: Burning Questions », IGN.com,‎ 5 novembre 2010 (consulté le 5 novembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]