Sans Sarah, rien ne va !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sans Sarah, rien ne va !

Titre québécois Oublie Sarah Marshall
Titre original Forgetting Sarah Marshall
Réalisation Nicholas Stoller
Scénario Jason Segel
Acteurs principaux
Sociétés de production Apatow Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie sentimentale
Sortie 2008
Durée Version cinéma :
111 minutes
Version non censurée :
118 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sans Sarah, rien ne va ! ou Oublie Sarah Marshall (au Québec) (Forgetting Sarah Marshall) est un film américain réalisé par Nicholas Stoller, sorti en 2008 en Amérique du Nord.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Peter Bretter est un obscur musicien dont la renommée reste à faire. Depuis cinq ans, il est le petit ami de l'actrice Sarah Marshall, star de la série télévisée Crime Scene, pour lequel il écrit la partition de la série. Mais un jour, alors que ce dernier est nu, Sarah arrive dans leur appartement et lui annonce qu'elle le quitte pour un autre. Désespéré, Peter couche avec d'autres femmes, mais ne parvient pas à surmonter son chagrin. Pour oublier ses malheurs et son ex, il décide de partir en vacances à Hawaï et de trouver un hôtel, pour se loger durant ses vacances. Mais cette décision s'avère être une très mauvaise idée : Sarah a eu la même idée, et de plus, est descendue au motel... avec son nouvel amant, Aldous Snow, rocker anglais dont sa renommée, à lui, est déjà toute faite. Voyant sa situation, Rachel, la ravissante et sympathique réceptionniste de l'hôtel, lui donne une chambre chère gratuitement.

Peter décide de noyer au départ son chagrin dans les cocktails, mais se console grâce à la présence de Rachel, avec lequel se noue une amitié, puis développe des sentiments envers la jeune femme...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Réception[modifier | modifier le code]

Sans Sarah rien ne va a reçu des critiques positives de nombreux critiques. En janvier 2009, sur Rotten Tomatoes, le film a obtenu que 84 % de commentaires positifs, basé sur 165 commentaires - avec le consensus étant que le film « a trouvé le bon mélange de comédie romantique et torride. » Metacritic l'a noté avec une moyenne de 67 sur 100, basé sur 37 commentaires.

Matt Pais du Chicago Tribune a dit que c'était « le genre de film que vous pourriez regarder toute la journée parce que, comme une flamme nouvelle, vous ne pouvez pas obtenir assez [...] et sont tout heureux de voir où il vous emmène. » Richard Roeper fait l'éloge du film pour ses moments rire ainsi que sa dignité d'être un classique instantané et est allé jusqu'à dire qu'il a mis sur sa liste de 50 comédies préférées de tous les temps.

D'autres commentaires positifs proviennent d'Entertainment Weekly, qui a donné le film a + B et a salué Jason Segel et Mick LaSalle du San Francisco Chronicle.

Dans son premier week-end d'exploitation, le film a rapporté 17,7 millions de dollars en 2798 salles aux États-Unis et au Canada, se classant 2e au box-office derrière Le Royaume interdit , avec une moyenne de 6 335 dollars par salle aux États-Unis et au Canada, moins bien que les précédentes productions d'Apatow tels que SuperGrave, En cloque, mode d'emploi, 40 ans, toujours puceau et Ricky Bobby : roi du circuit, mais a fait mieux que Walk Hard - L'histoire de Dewey Cox et Drillbit Taylor, garde du corps.

En février 2009, Sans Sarah rien ne va a rapporté un total estimé de 105,2 millions de dollars dans le monde entier, dont 63,2 millions de dollars en Amérique du Nord et 42 millions de dollars dans d'autres territoires. Le succès est assez inférieur par rapport à SuperGrave et En cloque, mode d'emploi en autres, mais parvient à se classer dans le top 10 des grands succès mondiaux et succès aux États-Unis de Judd Apatow comme producteur[4].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Kristen Wiig apparaît dans le film dans le rôle de la professeur de gym. Ses scènes sont coupés au montage, mais sont visibles sur la version non censurée.
  • La marionnette de Dracula que Peter utilise pour son spectacle ressemble fortement au Comte Von Count de la 1, rue Sésame.
  • Le personnage d'Aldous Snow réapparait dans le film American Trip, sortie en salles en juin 2010 aux États-Unis.
  • La photo de Mila Kunis montrant ses seins dans le bar est fausse selon Nicholas Stoller[5].
  • Pour écrire le scénario du film, Jason Segel s'est inspiré de son expérience de la rupture, celle qu'il vécu avec l'actrice Linda Cardellini, avec qu'il était en couple au moment de Freaks and Geeks et trois autres ruptures avec trois femmes différentes[5]. De plus, il a dû réduire la première version du scénario à 120 pages (elle en faisait 2000 au départ)[6].
  • Kristen Bell s'est blessée au genou lors du tournage d'une des scènes à cheval pour le film, qui ne se retrouvent pas dans le montage final, mais elle peut encore être vue marcher en boitant dans les scènes vers la fin du film[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Forgetting Sarah Marshall sur Box Office Mojo. Consulté le 15 mai 2010.
  2. Sans Sarah rien ne va - Fiche technique sur Allociné. Consulté le 15 mai 2010.
  3. a, b, c, d, e et f (fr) Fiche de doublage Voxofilm. Consulté le .
  4. Judd Apatow sur Jp's Box-Office. Consulté le 16 mai 2010.
  5. a, b et c Forgetting Sarah Marshall - Trivia sur IMDb. Consulté le 14 mai 2010.
  6. Sans Sarah rien ne va - Anecdotes sur Allociné. Consulté le 16 mai 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]