Harold Ramis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramis.

Harold Ramis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Harold Ramis en 2009.

Nom de naissance Harold Allen Ramis
Naissance 21 novembre 1944
Chicago, Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 24 février 2014 (à 69 ans)
Chicago, Illinois, États-Unis
Profession Acteur, réalisateur, producteur et scénariste
Films notables SOS Fantômes
Un jour sans fin
Mafia Blues
Site internet www.haroldramis.com

Harold Allen Ramis est un acteur, producteur, réalisateur et scénariste américain né le 21 novembre 1944 à Chicago, dans l'Illinois (États-Unis), et mort dans cette ville le 24 février 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de littérature anglaise de l'université Washington de Saint-Louis, Harold Ramis commence pourtant dans la vie active comme infirmier dans une clinique psychiatrique, avant de devenir enseignant. À 25 ans, il rallie la troupe d'improvisation de Chicago, The Second City, qui fait un malheur sur petit écran. Très vite remarqué, Ramis devient interprète et auteur, notamment en écrivant les textes, en 1974, du National Lampoon Show, un spectacle loufoque qu'animent ses amis John Belushi et Gilda Radner.

En 1978, Ramis signe le scénario de American College, réalisé par John Landis et dans lequel joue John Belushi. Le film connaît un énorme triomphe et permet au jeune scénariste de percer à Hollywood. Après avoir écrit le scénario d'Arrête de ramer, t'es sur le sable (1979), qui révèle au grand public Bill Murray dans le monde du cinéma, il signe sa première réalisation, Le Golf en folie, en 1980, comédie avec Bill Murray et Chevy Chase.

En 1984, après une nouvelle collaboration avec Les Bleus (1981), il retrouve Ivan Reitman pour SOS Fantômes, où Ramis incarne le docteur Egon Spengler (son deuxième rôle au cinéma) et cumule aussi la fonction de scénariste avec Dan Aykroyd. Le long-métrage est un énorme succès international et connaît une suite (1989).

Ramis apparaît notamment dans des films comme Baby Boom, Pour le pire et pour le meilleur, Autour de Lucy et dernièrement (2007) En cloque, mode d'emploi, tout en continuant de réaliser des films comme le désormais culte Un jour sans fin (1993), Mes doubles, ma femme et moi (1996), Mafia Blues (1999) et Endiablé (2000), qui connaissent pour la plupart des succès commerciaux. Véritable pilier de la comédie américaine, il change de registre en tournant la comédie noire Faux Amis (2005), signe deux épisodes de la série The Office, avant de retourner à son genre de prédilection en 2009 avec L'An 1 : Des débuts difficiles (Year One).

Il meurt à 69 ans des complications d'une vascularite inflammatoire auto-immune[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :