Gouvernement Émile Loubet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Émile Loubet
Régime Troisième République
Président de la République Sadi Carnot
Président du Conseil Émile Loubet
Début 27 février 1892
Fin 28 novembre 1892
Durée &0000000000000275.000000275 jours
Coalition Républicains modérés, Radicaux indépendants, Centre-gauche, Républicains socialistes et radicaux
Ve législature
366 / 596
Chronologie
Gouvernement précédent Gouvernement Charles de Freycinet IV
Gouvernement suivant Gouvernement Alexandre Ribot I

Le gouvernement Émile Loubet dure du 27 février 1892 au 28 novembre 1892. Émile Loubet conserve l'ossature du gouvernement précédent.

Composition[modifier | modifier le code]

Ministres nommés le 27 février 1892[modifier | modifier le code]

Émile Loubet

Président du Conseil des ministres : Émile Loubet

  • Ministre de l'Intérieur : Émile Loubet

Remaniement du 8 mars 1892[modifier | modifier le code]

  • Ministre de la Marine et des Colonies : Jacques Cavaignac (précédemment ministre de la Marine)
  • Ministre du Commerce et de l'Industrie : Jules Roche (précédemment ministre du Commerce, de l'Industrie et des Colonies)

Remaniement du 12 juillet 1892[modifier | modifier le code]

Politique menée[modifier | modifier le code]

Le cabinet doit faire face à une première vague d'attentats anarchistes qui se conclut par l'exécution de Ravachol, puis à des conflits sociaux, notamment la grève des mineurs de Carmaux où Loubet envoie la troupe. Mais c'est l'affaire de Panama qui prend un tour politique avec les accusations de malversations à l'encontre de certains élus.

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs[modifier | modifier le code]

Le gouvernement Loubet, et notamment le ministre de la Justice Ricard, refusait d'autoriser l'autopsie du baron de Reinach. La Chambre lui a donné tort sur ce point, provoquant ainsi sa chute (caricature parue dans La Presse).

Le 28 novembre 1892, Émile Loubet qui a été mis en minorité sur l'affaire de Panama, présente la démission du Gouvernement au président de la République, Sadi Carnot.

Le 6 décembre 1892, Sadi Carnot nomme Alexandre Ribot à la présidence du Conseil des ministres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Membre du gouvernement précédent ayant conservé son poste