Gouvernement Pierre Waldeck-Rousseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Pierre Waldeck-Rousseau
Mandat
Régime Troisième République
Président de la République Émile Loubet
Président du Conseil Pierre Waldeck-Rousseau
Début 22 juin 1899
Fin 3 juin 1902
Durée 2 ans, 346 jours
majorité parlementaire
531 / 585
Composition initiale
Chronologie
Précédent Gouvernement Charles Dupuy V Gouvernement Émile Combes Suivant

Le gouvernement Pierre Waldeck-Rousseau dure du 22 juin 1899 au 3 juin 1902. D'une durée de presque trois ans, il détient le record de longévité des cabinets de la IIIe République[1]. La violence des passions engendrée par l'affaire Dreyfus provoque la formation d'une union nationale visant à combattre la montée des extrêmes.

La séance d'investiture qui a lieu le 26 juin, est toutefois houleuse du fait de la présence au gouvernement du général Galliffet, le massacreur de la Commune, et de Millerand, transfuge du Partie socialiste[2]. Le gouvernement obtient une courte majorité ce qui ne l'empêchera pas de durer près de trois ans.

Composition[modifier | modifier le code]

Pierre Waldeck-Rousseau
Portefeuille Titulaire Parti
Président du Conseil Pierre Waldeck-Rousseau Modérés puis ARD
Ministres
Ministre de l'Intérieur et des Cultes Pierre Waldeck-Rousseau Modérés puis ARD
Ministre de la Justice Ernest Monis Rad-soc puis PRS
Ministre des Affaires étrangères Théophile Delcassé[3] RI
Ministre des Finances Joseph Caillaux Modérés puis ARD
Ministre de la Guerre Gaston de Galliffet (jusqu'au 29 mai 1900)
Louis André
Ministre de la Marine Jean-Marie Lanessan RI
Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts Georges Leygues[3] Modérés puis ARD
Ministre des Travaux publics Pierre Baudin Rad-soc puis PRS
Ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et Télégraphes Alexandre Millerand[4] SI
Ministre de l'Agriculture Jean Dupuy Modérés puis ARD
Ministre des Colonies Albert Decrais Modérés puis ARD
Sous-secrétaires d’État
Sous-secrétaire d'État aux Postes et Télégraphes Léon Mougeot[3] Rad-soc puis PRS

Bilan[modifier | modifier le code]

Voir Pierre Waldeck-Rousseau#La constitution d'un gouvernement de Défense républicaine et Pierre Waldeck-Rousseau#La politique du cabinet Waldeck-Rousseau.

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Lerner, « WALDECK-ROUSSEAU PIERRE MARIE RENÉ (1846-1904) », sur Encyclopædia Universalis,‎ 2014 (consulté le 28 septembre 2014).
  2. http://www.senat.fr/senateur-3eme-republique/waldeck_rousseau_pierre1368r3.html
  3. a, b et c Membre du précédent gouvernement ayant conservé son poste.
  4. Première présence d'un socialiste dans le gouvernement de la Troisième République.

Articles connexes[modifier | modifier le code]