Gouvernement Pierre Tirard (2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Pierre Tirard (2)
Régime Troisième République
Président de la République Sadi Carnot
Président du Conseil Pierre Tirard
Début 22 février 1889
Fin 13 mars 1890
Durée 1 an, 19 jours
Coalition Républicains
IVe législature
383 / 584
Chronologie
Précédent Gouvernement Charles Floquet
Suivant Gouvernement Charles de Freycinet IV

Le deuxième gouvernement Pierre Tirard a été le gouvernement de la France du 22 février 1889 au 13 mars 1890.

Tirard obtient le soutien des radicaux pour lutter contre le boulangisme. Il constitue un cabinet prestigieux où siègent quatre anciens présidents du Conseil.

Composition[modifier | modifier le code]

Ministres nommés le 22 février 1889[modifier | modifier le code]

Pierre Tirard

Président du Conseil des ministres : Pierre Tirard

  • Ministre du Commerce et de l'Industrie : Pierre Tirard (extension de ses fonctions le 14 mars 1889)

Remaniement du 14 mars 1889[modifier | modifier le code]

  • Cessation des fonctions (le 13 mars 1889) de Benjamin Jaurès, ministre de la Marine et des Colonies
  • Président du Conseil des ministres, ministre du Commerce, de l'Industrie et des Colonies : Pierre Tirard

Nomination du 19 mars 1889[modifier | modifier le code]

Remaniement du 10 novembre 1889[modifier | modifier le code]

Remaniement du 1er mars 1890[modifier | modifier le code]

  • Cessation des fonctions de Jean Constans, ministre de l'Intérieur


Politique menée[modifier | modifier le code]

Ce ministère est constitué en pleine crise boulangiste.

Il annonça sa volonté «d'assurer le maintien de l'ordre légal et le respect dû à la République». Huit jours après son entrée en fonction, il faisait dissoudre la Ligue des patriotes. Les membres du Comité étaient poursuivis pour délit de société secrète.Il défère au Sénat,constitué en Haute Cour de justice, pour crime d'attentat à la sûreté de l'État, le général et ses amis: le 14 août, ils seront condamnés par contumace à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il fit voter la loi du 17 juillet 1889 qui interdit les candidatures multiples: parade directe aux intentions plébiscitaires des boulangistes. Les deux tours des législatives, qui se déroulent les 22 septembre et 6 octobre, marquent le crépuscule du boulangisme.

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 1890, Pierre Tirard présenta la démission du Gouvernement au président de la République, Sadi Carnot, après avoir été mis en minorité par le Sénat.

Le 17 mars 1890, Sadi Carnot nomma Charles de Freycinet à la présidence du Conseil des ministres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Membre du gouvernement précédent ayant conservé son poste

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]