Gouvernement Ferdinand Sarrien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Ferdinand Sarrien
Mandat
Régime Troisième République
Président de la République Armand Fallières
Président du Conseil Ferdinand Sarrien
Début
Fin
Durée 220 jours
majorité parlementaire
422 / 589
Composition initiale
Chronologie
Précédent Gouvernement Maurice Rouvier III Gouvernement Georges Clemenceau I Suivant

Le gouvernement Ferdinand Sarrien dure du 14 mars au 20 octobre 1906.

Ferdinand Sarrien.

Composition[modifier | modifier le code]

Portefeuille Titulaire Parti
Président du Conseil Ferdinand Sarrien PRS
Ministres
Ministre de la Justice Ferdinand Sarrien PRS
Ministre des Affaires étrangères Léon Bourgeois PRS
Ministre de l'Intérieur Georges Clemenceau PRS
Ministre des Finances Raymond Poincaré ARD
Ministre de la Guerre Eugène Étienne ARD
Ministre de la Marine Gaston Thomson ARD
Ministre de l'Instruction publique, des Beaux-Arts et des Cultes Aristide Briand SI
Ministre des Travaux publics, des Postes et Télégraphes Louis Barthou ARD
Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Travail Gaston Doumergue PRS
Ministre de l'Agriculture Joseph Ruau PRS
Ministre des Colonies Georges Leygues ARD
Sous-secrétaires d’État
Sous-secrétaire d'État à l'Intérieur Albert Sarraut PRS
Sous-secrétaire d'État aux Beaux-Arts Henri Dujardin-Beaumetz RI
Sous-secrétaire d'État aux Postes et Télégraphes Alexandre Bérard PRS

Politique menée[modifier | modifier le code]

Ce ministère regroupe de fortes personnalités : Aristide Briand ; Georges Clemenceau ; Léon Bourgeois ; Louis Barthou ; Gaston Doumergue et Raymond Poincaré.

Aristide Briand parvient à régler les suites de la loi de 1905, en ordonnant de suspendre les inventaires en cas de résistance. Georges Clemenceau fait face à d'importants mouvements sociaux. Il réprime ainsi très sévèrement la grande grève des mineurs du Nord, n'hésitant pas à utiliser la troupe pour disperser les ouvriers. Le ministère enterre également l'Affaire Dreyfus. Le  juillet 1906, Alfred Dreyfus est réintégré dans l'armée au rang de chef d'escadron tandis que les cendres de Zola sont transférées au Panthéon.

Fin du gouvernement et passation des pouvoirs[modifier | modifier le code]

Ferdinand Sarrien démissionne le 20 octobre 1906, pour raisons de santé. Le 23 octobre 1906, Armand Fallières nomme Georges Clemenceau à la présidence du Conseil.