Gouvernement Georges Bidault (1)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gouvernement Georges Bidault I
Régime Gouvernement provisoire de la République française
Président Georges Bidault
Début 24 juin 1946
Fin 28 novembre 1946
Durée 157 jours
Chronologie
Gouvernement
précédent
Gouvernement Félix Gouin
Gouvernement
suivant
Gouvernement Léon Blum III
Élection législative
précédente
juin 1946

Le premier gouvernement Georges Bidault a été le gouvernement de la France du 24 juin 1946 au 28 novembre 1946.

Chronologie[modifier | modifier le code]

1946[modifier | modifier le code]

  • 12 juin : Fin du gouvernement Félix Gouin.
  • 16 juin : Discours de Bayeux du Général de Gaulle, critiquant les institutions naissantes de la IVe république et présentant sa conception des institutions. Il expose un schéma institutionnel fondé sur un exécutif fort, procédant du chef de l’État.
  • 23 juin :
    • Début du la deuxième Assemblée constituante.
    • Début du gouvernement Georges Bidault, président du gouvernement provisoire.
  • 17 août : Après la fermeture définitive du bagne de Cayenne, arrivée à Marseille des 145 derniers détenus en provenance de Guyane.
  • 5 octobre : Publication du statut de la fonction publique (catégories A, B, C et D).
  • 7 octobre : La loi fixe la durée du service militaire à un an.
  • 13 octobre : Référendum adoptant la nouvelle constitution (53 % oui) avec 31 % d’abstentions. Institution d’un régime parlementaire bicaméral avec une nette prépondérance de l’Assemblée nationale sur le Conseil de la République. Le Président, élu pour 7 ans par les deux Chambres, dispose de pouvoirs restreints. Il désigne le président du Conseil investi par l’Assemblée nationale et responsable devant elle.
  • 19 octobre : Adoption de la loi sur le statut de la fonction publique. Le droit syndical est reconnu aux fonctionnaires qui seront rémunérés selon une grille indiciaire unique.
  • 27 octobre : Naissance de la Quatrième République. Création de l'Union française.
  • 10 novembre :
    • Élections législatives en France confirmant la domination de la Gauche et notamment du PCF qui arrive en tête (28,8 %). Le secrétaire général du PCF, Maurice Thorez, revendique la présidence du Conseil.
    • Ce même jour Georges Bidault reçoit Molotov à Versailles.
  • 27 novembre : Adoption du Plan Monnet.
  • 28 novembre : Chute du gouvernement Georges Bidault.

Thématique[modifier | modifier le code]

  • Lors de la Conférence économique nationale chargée d'étudier les « mesures de remise en ordre des prix et des salaires », Georges Bidault, le président du Conseil, propose une majoration de 15 % afin de limiter les risques de surchauffe inflationniste, alors que la CGT exige 25 % afin de réparer le « préjudice subi par les travailleurs ». Le CNPF déclare qu'il est délicat de « majorer les salaires inférieurs sans refermer l'éventail des salaires ». Après deux semaines de débats, les bas salaires sont majorés de 25 % et les hauts salaires de 15 %.

Composition[modifier | modifier le code]

Fait marquant[modifier | modifier le code]