Classe Zuihō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Zuihō
Image illustrative de l'article Classe Zuihō
Le Shōhō à Yokosuka le
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions léger
Longueur 205,5 m
Maître-bau 18,2 m
Tirant d'eau 6,58 m
Déplacement 11 443 tonnes
Puissance 52 000 ch
Vitesse 28 nœuds (52 km/h)
Caractéristiques militaires
Aéronefs 30 appareils
Rayon d’action 7 800 milles marins (14 400 km) à 18 nœuds (33 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 785 hommes
Histoire
Constructeurs Arsenal naval de Yokosuka
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Période de
construction
1935 - 1940
Période de service 1939 - 1944
Navires construits 2
Navires perdus 2
Précédent Ryūjō Ryūhō Suivant

La classe Zuihō (瑞鳳型?) est une classe de porte-avions léger construits pour la marine impériale japonaise peu avant la Seconde Guerre mondiale. Deux navires sont construits, le Zuihō et le Shōhō, qui coulent tous les deux durant la guerre.

Conception[modifier | modifier le code]

Conçus à l'origine pour être des ravitailleurs de sous-marins, les Tsurugizaki et Takasaki, ils sont transformés en porte-avions après sa mise en service pour le premier, et pendant sa construction pour le second[1].


Navires de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Zuihō
(瑞鳳)
Arsenal naval de Yokosuka
Yokosuka
Drapeau du Japon Japon
coulé le durant la bataille du golfe de Leyte Japanese Aircraft Carrier Zuiho.jpg
Shōhō
(祥鳳)
Arsenal naval de Yokosuka
Yokosuka
Drapeau du Japon Japon
coulé le durant la bataille de la mer de Corail Shoho trials.jpg

Histoire[modifier | modifier le code]

Fini début 1942, Shōhō participe à l'invasion de Port Moresby (opération Mo). Le 7 mai, durant son premier déploiement opérationnel, il est coulé par les avions américains lors de la bataille de la mer de Corail. Il s'agit du premier porte-avions japonais coulé durant la Seconde Guerre mondiale.

Le Zuihō joue un rôle secondaire durant la bataille de Midway mi-1942, mais il n'engage pas le combat durant celle-ci. Il participe ensuite à la bataille de Guadalcanal jusqu'à la fin de l'année, avant d'être endommagé durant la bataille des îles Santa Cruz. Après réparation, il participe à la bataille de la mer des Philippines avant d'être coulé par les Américains durant la bataille du golfe de Leyte.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Peattie 2001, p. 242

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gino Galuppini, Guide des porte-avions, Fernand Nathan,‎ , 319 p. (ISBN 2-09-284 826-7)
  • (en) Mark Peattie, Sunburst: The Rise of Japanese Naval Air Power 1909–1941, Annapolis (Maryland), Naval Institute Press,‎ (ISBN 1-55750-432-6)
  • (en) Mark Stille, Imperial Japanese Navy Aircraft Carriers 1921-45, Osprey Publishing,‎ (ISBN 1-84176-853-7)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]