Classe Hiburi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Classe Hiburi
Image illustrative de l'article Classe Hiburi
Caractéristiques techniques
Type Escorteur
Longueur 78,7 m
Maître-bau 9,1 m
Tirant d’eau 3,05 m
Déplacement 955 t (standard)
Propulsion 2 moteurs diesel Kampon
2 chaudières
Puissance 4200 ch
Vitesse 19.5 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 5 000 miles nautiques à 16 nœuds ( tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Électronique 1 hydrophone, 2 Sonars, 3 radars
Équipage 150
Histoire
Constructeurs Hitachi Shipbuilding Corporation
A servi dans Pavillon de la marine impériale japonaise Marine impériale japonaise
Commanditaire Japon
Période de
construction
1944 - 1945
Période de service 1944-1990
Navires construits 9
Navires prévus 11
Navires perdus 5
Navires démolis 4
Précédent Classe Mikura Classe Ukuru Suivant

La Classe Hiburi est une classe d'escorteurs de la Marine impériale japonaise construite en début de la Seconde Guerre mondiale. C'est une sous-classe Mikura
Les japonais appelaient ces navires Kaibōkan "navires de défense en haute mer", (Kai = mer, océan, Bo = défense, Kan = navire), navire initialement conçu pour la protection de la pêche, le déminage et l'escorte de convois.

Contexte[modifier | modifier le code]

En 1943, l'État-major de la marine impériale japonaise (Gunreibu) demande une construction plus rapide des navires d'escorte.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Département technique de la marine impériale japonaise (Kampon) a mis en construction cette première série d'escorteurs qui serviront de base pour les cinq séries suivantes.
La classe Hiburi reprend la coque et l'armement de la classe Mikura et, pour le reste, la classe Ukuru. Toutes les unités sont construites dans le même chantier naval.


Service[modifier | modifier le code]

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Service Fin de carrière
Hiburi coulé le
Daitō coulé le
Shōnan coulé le
Kume coulé le
Ikuna Garde côtière du Japon (1949-1963)
Shisaka Marine chinoise (1949-1990)
Sakito détruit en 1947
Mokuto coulé le
Habuto détruit en 1947

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]