Classe Tone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Tone
Image illustrative de l'article Classe Tone
Le Chikuma
Caractéristiques techniques
Type croiseur lourd
Longueur 201,5 m
Maître-bau 18,5 m
Tirant d'eau 6,47 m
Déplacement 11 215 tonnes
Port en lourd 15 200 tonnes
Propulsion 4 turbines à vapeur (8 chaudières)
Puissance 152 000 cv
Vitesse 35 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture = 100 mm
pont = 65 mm
magasin = 145 mm
tourelle = 25 mm
barbette = 25 mm
Armement (4x2) x 203 mm
(4x2) x 127 mm
(6x2) x 25 mm
4 mitrailleuses Vickers x 13,2 mm (DCA)
(4x3)tubes lance-torpilles de 610 mm
Aéronefs 5-6 Hydravions, 2 catapultes, 1 grue
Rayon d’action 9 000 miles à 18 nœuds


(2 690 tonnes de mazout)

Autres caractéristiques
Électronique radar (1943)
Équipage 850 hommes
Histoire
Constructeurs Mitsubishi Heavy Industries àNagasaki Drapeau du Japon Japon
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Période de
construction
1934-1938
Période de service 1938-1945
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires perdus 2
Précédent classe Mogami

La classe Tone fut la dernière classe de croiseurs lourds de la marine impériale japonaise construite au chantier naval de Nagasaki Mitsubishi Heavy Industries Japon. Les deux unités pour cette classe servirent durant la Guerre du Pacifique et y ont été coulées.

Conception[modifier | modifier le code]

Après le chavirage du torpilleur Tomozuru à cause d'un manque de stabilité et le même constat sur la conception de la classe Mogami, cette dernière classe de croiseurs lourds, réalisée par un budget supplémentaire en 1932, n'a plus respecté les normes édictées par le traité naval de Washington de 1922. La décision de sa construction est prise lors du Second plan de réarmement Japonais.

Son armement principal est concentré sur l'avant, permettant de consacrer plus de place sur l'arrière à l'aviation embarquée. Les cinq triples tourelles en canons de 155 mm (en) prévues initialement furent remplacées par quatre doubles tourelles en canons de 203 mm (en) et l'armement secondaire est consacré à la lutte antiaérienne avec des canons de 127 mm et canons automatiques de 40 mm. L'armement antiaérien se composait de quatre doubles tourelles de canons de 127 mm situées en milieu de navire, renforcé par six doubles canons automatiques de 25 mm. Un maximum de 8 hydravions était prévu : quatre Kawanashi E7K (en) Alf et Nakajima E8N (en) Dave. Dans la pratique, seuls cinq hydravions purent être embarqués, des Aichi E13A Jake ou des Mitsubishi F1M Pete. En 1943, le nombre de canons de 25 mm a été porté à vingt. En juin 1944, des supports supplémentaires ont été ajoutées sur le pont d'envol, portant le total à 54 canons, et un radar a été installé.

Service[modifier | modifier le code]

Tone : Il faisait partie de la force de couverture pour l'attaque de Pearl Harbor (7 décembre 1941) et, le mois suivant, il a aidé à la deuxième bataille de l'île de Wake. Par la suite, Tone a été impliqué dans des opérations dans les Indes orientales néerlandaises. Le 19 février 1942, il faisait partie de la force de couverture pour le bombardement de Darwin et, en mars, accompagnait les croiseurs de bataille Hiei et Kirishima dans le naufrage du destroyer américain USS Edsall (DD-219) (en). Puis il participe à la Bataille de Midway (4-7 juin 1942) et à la première Bataille de Guadalcanal. Le 2 août 1942, il a été endommagé par des avions de l’USS Saratoga (CV-3). En 1943, il a patrouillé sur le théâtre des opérations sur les Îles Salomon où il a été de nouveau endommagé par un raid aérien sur la base de Rabaul, le 5 novembre. Puis il participe à la bataille de la mer des Philippines (19-20 juin 1944). Dans le cadre de la flotte dirigée par l'amiral Kurita, il participe à la bataille du golfe de Leyte (23-26 octobre 1944). Le Tone a été endommagé par un avion américain en mars 1945. Sur le trajet de retour pour réparation, il a été coulé par l'aviation américaine, près de Kure, le 24 juillet 1945. Il a été démantelé en 1948.

Chikuma : La carrière du Chikuma est parallèle à celle de son sister-ship Tone puisque les deux navires furent intégrés dans la 8e Escadre de croiseurs et y restèrent ensemble pour la quasi-totalité de leur carrière. Durant la Bataille des îles Santa Cruz (25-27 octobre 1942), le Chikuma a été touché par cinq bombes larguées par des avions de l’USS Hornet (CV-8), mais il a été perdu dans la bataille de Samar le 25 octobre 1944.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Quille Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Tone 1er décembre 1934 21 novembre 1937 28 novembre 1938 Mitsubishi Heavy Industries
Nagasaki
Drapeau du Japon Japon
coulé le 24 juillet 1945 Japanese cruiser Tone.jpg
Chikuma 1er octobre 1935 19 mars 1938 20 mai 1939 Mitsubishi Heavy Industries
Nagasaki
Drapeau du Japon Japon
sabordé le 25 octobre 1944 Japanese heavy cruiser Chikuma.jpg

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) M. J. Whitley, Cruisers Of World War Two, Brockhampton Press, 1995. (ISBN 1-86019-874-0)
  • (en) Eric LaCroix et Linton Wells II, Japanese Cruisers Of The Pacific War, Naval Institute Press, 1997. (ISBN 0-87021-311-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]