Classe Minekaze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Classe Minekaze
Image illustrative de l'article Classe Minekaze
Diagramme
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 102,6 m
Maître-bau 9 m
Tirant d'eau 2,9 m
Déplacement 1 367 t (standard)
Port en lourd 1 680 t (pleine charge)
Propulsion 2 turbines à vapeur Parsons Kampon
4 chaudières Ro-Gō Kampon
Puissance 38500 ch
Vitesse 39 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d’action 3 600 miles nautiques à 14 nœuds (400 tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Équipage 148
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Naval Jack of the Republic of China.svg Marine de la République de Chine
Commanditaire Japon
Période de
construction
1919 - 1922
Période de service 1919-1946
Navires construits 15
Navires perdus 11
Navires démolis 4
Précédent Classe Momi Classe Wakatake Suivant

La Classe Minekaze (峯風型駆逐艦, Minekazegata kuchikukan?) est la première classe de destroyers de 1re classe de la Marine impériale japonaise construite après la Première Guerre mondiale.

Les navires étaient obsolètes dès le début de la Guerre du Pacifique et furent relégués, pour la plupart, à des rôles secondaires de navires de patrouille ou ravitailleurs à grande vitesse. Ils servirent aussi au transport des kaiten (torpille suicide).

Contexte[modifier | modifier le code]

L'État-major de la marine impériale japonaise décide de construire des destroyers moyens de même conception de la Classe Momi, dans le cadre de la Flotte huit-huit.

Avec des moteurs puissants ils doivent pouvoir servir d'escorteurs aux nouveaux croiseurs de bataille de Classe Amagi prévus dans ce Plan de réarmement japonais.

Aucun navire ne fut achevé avant la fin du conflit mais la construction fut poursuivie pour remplacer des bâtiments anciens.

Conception[modifier | modifier le code]

La classe Minekaze, malgré une conception transitoire, rompt avec la conception de construction britannique. Le gaillard d'avant est rallongé et le reste du pont est rabaissé pour l'utilisation des tubes lance-torpilles.

Deux turbines à vapeur Parsons Marine Steam Turbine Company alimentées par 4 chaudières Kampon permettent une grande vélocité mais avec une consommation élevée de carburant réduisant leur rayon d'action.

L'armement comprend quatre fois un canon naval de 120 mm Type 3 (en).

Service[modifier | modifier le code]

Mis en service dans les années 1920, les navires de classe Minekaze furent le pilier des escadrons de destroyers de la marine impériale japonaise jusque dans les années 1930. Ils furent progressivement remplacés par des destroyers de conceptions techniques plus avancées.

En 1938, l' Okikaze a été désarmé. Mais en 1941, la guerre approchant à grands pas, ses canons furent rermis en place.

Les Nadakaze et Shimakaze ont été reclassés comme patrouilleur entre 1939 et 1940. En 1939 le Sawakaze a été utilisé comme navire de sauvetage pour avions à la base navale aérienne de Tateyama, mais il a repris son rôle initial dès le début de la guerre.

Les unités[modifier | modifier le code]

Nom Chantier naval Quille Lancement Service Fin de carrière Photo
Minekaze Arsenal naval de Maizuru 20 avril 1918 8 février 1919 29 mai 1920 coulé le 31 mars 1944 Japanese destroyer Minekaze Yokosuka Showa 7.jpg
Sawakaze Mitsubishi Heavy Industries-Nagasaki 7 janvier 1918 7 janvier 1919 6 mars 1920 retiré le 15 septembre 1945
détruit ern 1948
Japanese destroyer Sawakaze.jpg
Okikaze Arsenal naval de Maizuru 22 février 1919 3 octobre 1919 17 août 1920 coulé le 10 janvier 1943 IJN Okikaze at Yokosuka Showa 7.jpg
Shimakaze Arsenal naval de Maizuru 5 septembre 1919 31 mars 1920 15 novembre 1920 coulé le 12 janvier 1943 IJN Shimakaze (Minekaze class) Taisho 11.jpg
Nadakaze Arsenal naval de Maizuru 9 janvier 1920 26 juin 1920 30 septembre 1920 coulé le 25 juillet 1945 IJN Nadakaze on trials Taisho 10-11.jpg
Yakaze Mitsubishi Heavy Industries-Nagasaki 15 août 1918 20 avril 1920 20 juillet 1920 patrouilleur à partir 1942
détruit ern 1945
Yakaze.jpg
Hakaze Mitsubishi Heavy Industries-Nagasaki 11 novembre 1918 21 juin 1920 16 septembre 1920 coulé le 23 janvier 1943 IJN Hakaze on trials Taisho 9.jpg
Shiokaze Arsenal naval de Maizuru 15 mai 1920 22 octobre 1920 29 juillet 1921 coulé le 5 octobre 1945 IJN DD Shiokaze and BC Kongo in 1924.jpg
Akikaze Mitsubishi Heavy Industries-Nagasaki 7 juin 1920 14 décembre 1920 16 septembre 1921 coulé le 3 novembre 1944 IJN Akikaze departing Yokosuka Taisho 12.jpg
Yūkaze Mitsubishi Heavy Industries-Nagasaki 14 décembre 1920 28 mai 1921 24 août 1921 retiré le 5 octobre 1945
détruit en 1947
IJN Yukaze commissioning at Nagasaki Taisho 10.jpg
Tachikaze Arsenal naval de Maizuru 18 août 1920 31 mars 1921 5 décembre 1921 coulé le 18 février 1944 IJN Tachikaze on trials Taisho 10.jpg
Hokaze Arsenal naval de Maizuru 30 novembre 1920 12 juillet 1921 22 décembre 1921 coulé le 6 juillet 1944 Japanese destroyer Hokaze circa 1921.jpg

Sous-classe Nokaze : les trois derniers navires de la classe Minekaze ont incorporé un certain nombre d'améliorations acquises par l'expérience opérationnelle, et forment une sous-catégorie distincte. La principale différence était dans l'agencement de l'armement vers l'arrière.

Nom Chantier naval Quille Lancement Service Fin de carrière Photo
Nokaze Arsenal naval de Maizuru 16 avril 1921 1er octobre 1921 31 mars 1922 coulé le 20 février 1945 Japanese destroyer Nokaze.jpg
Namikaze Arsenal naval de Maizuru 7 novembre 1921 24 juin 1922 11 novembre 1922 retiré le 5 octobre 1945
cédé à la Chine
Japanese destroyer Namikaze Taisho 14.jpg
Numakaze Arsenal naval de Maizuru 10 août 1921 25 février 1922 24 juillet 1922 retiré le 18 décembre 1943

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]